+ Répondre à la discussion
Page 3 sur 5 PremièrePremière 1 2 3 4 5 DernièreDernière
Affichage des résultats 21 à 30 sur 45

Discussion: Entendu à la radio

  1. #21
    Lord of Death fangirl Dragonslayer linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de linounette
    Date d'inscription
    March 2012
    Localisation
    Overlook Hotel
    Messages
    2 337
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    1 617
    Remercié(e) 6 188 fois dans 1 857 messages

    Par défaut

    J'aime bien aussi Arte Radio et y découvrir des trucs randoms.
    dans Premier cri
    je me suis mis en cul...otte
    J'ai failli comprendre autre chose

    Je me souviens y avoir écouté une fiction sur deux gars qui partaient infiltrer une secte de Raël en Afrique et une ou deux émissions Le Mike et l'Enclume orientée rap/soul.
    et ça : Suçothérapie
    Pour sauver son couple menacé par la routine et l'absence de communication, Elise, 30 ans, a inventé la suçothérapie. Une fellation tous les 2 jours pendant 2 mois. Une histoire vraie. Une belle histoire ? A vous de voir.
    ***

    Sur France Inter dans l'émission La Librairie francophone ils ont évoqué le principe de l'obsolescence programmée que je n'imaginais pas appliquée aux livres avec par exemples les pages qui jaunissent plus vite.
    Beaucoup de livres sont édités dans une qualité qui est de moins en moins bonne, que ce soit sur le reliage, le papier choisi et des couvertures moins solide.
    Come and play with us, Danny …for ever, and ever, and ever

  2. Les membres suivants ont remercié linounette pour cet excellent message :

    Lizandrya (02/04/2017)

  3. #22
    Great Old One Dragonslayer Lizandrya 4D Being Lizandrya 4D Being Lizandrya 4D Being Lizandrya 4D Being Lizandrya 4D Being Lizandrya 4D Being Lizandrya 4D Being Lizandrya 4D Being Lizandrya 4D Being Lizandrya 4D Being Lizandrya 4D Being Avatar de Lizandrya
    Date d'inscription
    September 2006
    Localisation
    La Comté
    Messages
    2 226
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    3 061
    Remercié(e) 2 700 fois dans 1 150 messages

    Par défaut

    Citation Envoyé par linounette Voir le message
    Sur France Inter dans l'émission La Librairie francophone ils ont évoqué le principe de l'obsolescence programmée que je n'imaginais pas appliquée aux livres avec par exemples les pages qui jaunissent plus vite.
    J'avais lu que ce n'étais pas vraiment de l'obsolescence programmé mais surtout une sorte de course à l'optimisation des bénéfices et de gestion des coûts qui fait tomber la qualité. Pour l'instant je ne le remarque pas encore sur les bouquins que j'ai (Ah si je l'ai vu sur le dernier tome du Fou et l'assassin, le trois en poche, qui m'a semblé assez cheap niveau qualité), à observer d'ici quelques années si ça se généralise :/

    Je n'écoute pas la Librairie francophone car sinon j'aurais envie de lire encore plus de livre et je n'ai pas le temps...

    Roh la vache ça balance Le Bocal saison 2 au bureau : les employés fantômes
    Dernière modification par Lizandrya ; 02/04/2017 à 11h50.

  4. Les membres suivants ont remercié Lizandrya pour cet excellent message :

    linounette (02/04/2017)

  5. #23
    Lord of Death fangirl Dragonslayer linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de linounette
    Date d'inscription
    March 2012
    Localisation
    Overlook Hotel
    Messages
    2 337
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    1 617
    Remercié(e) 6 188 fois dans 1 857 messages

    Par défaut

    Citation Envoyé par Lizandrya Voir le message
    une petite histoire d'amour par texto interposé dans SMS Amor.
    Je viens d'écouter ce que tu avais posté, la fin de celle-ci est déprimante.
    Come and play with us, Danny …for ever, and ever, and ever

  6. Les membres suivants ont remercié linounette pour cet excellent message :

    Lizandrya (02/04/2017)

  7. #24
    Great Old One Dragonslayer Lizandrya 4D Being Lizandrya 4D Being Lizandrya 4D Being Lizandrya 4D Being Lizandrya 4D Being Lizandrya 4D Being Lizandrya 4D Being Lizandrya 4D Being Lizandrya 4D Being Lizandrya 4D Being Lizandrya 4D Being Avatar de Lizandrya
    Date d'inscription
    September 2006
    Localisation
    La Comté
    Messages
    2 226
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    3 061
    Remercié(e) 2 700 fois dans 1 150 messages

    Par défaut

    Ah oui les histoires sont pas toujours gaies jusqu'aux bouts. Celle ci j'aimais beaucoup la narration par SMS.
    Dans le même genre, avec des hauts et des bas, tu as Une amie de trente ans.

  8. #25
    Lord of Death fangirl Dragonslayer linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de linounette
    Date d'inscription
    March 2012
    Localisation
    Overlook Hotel
    Messages
    2 337
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    1 617
    Remercié(e) 6 188 fois dans 1 857 messages

    Par défaut

    Très intéressante interview d'Olivia Mokiejewski sur RTL hier soir
    Olivia Mokiejewski raconte dans "Le Peuple des abattoirs" le quotidien des ouvriers de ces lieux souvent pointés du doigt pour leur traitement des animaux.
    ***
    Pour le 1er mais sur Fance Inter dans Affaires Sensibles, l'invité était Tancrède Ramonet le réalisateur de "Ni Dieu ni maître: Une histoire de l’anarchisme", documentaire passé il y a peu sur ARTE.
    Voyage en anarchie : Le 1er mai, symbole des luttes libertaires

    il était passé par France Culture aussi
    Anarchisme sur le retour avec Tancrède Ramonet


    ***
    une bd évoquée sur France Culture :
    "Duel" de Renaud Farace ou le neuvième art de croiser le fer
    et dans Nova Book Box
    À l'heure du "duel"
    Come and play with us, Danny …for ever, and ever, and ever

  9. Les 2 membres suivants remercient linounette pour cet excellent message :

    Giromu (04/05/2017), Lizandrya (03/05/2017)

  10. #26
    Lord of Death fangirl Dragonslayer linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de linounette
    Date d'inscription
    March 2012
    Localisation
    Overlook Hotel
    Messages
    2 337
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    1 617
    Remercié(e) 6 188 fois dans 1 857 messages

    Par défaut

    Cette nuit, il y avait sur France Culture la première de deux nuits consacrées au cinéma japonais.

    Albane Penaranda vous propose une plongée dans le Cinéma Japonais en deux Nuits. la première sera en compagnie de Pascal-Alex Vincent (réalisateur) et Hervé Pichard (co-commissaire de l'exposition "L'Écran japonais, 60 ans de découverte").
    La Nuit - Cinéma japonais 1/2
    La Porte de l'enfer de Teinosuke Kinugasa en 1954, Kagemusha d'Akira Kurosawa en 80, Shōei Imamura par deux fois, avec La Ballade de Narayama en 83 et L’Anguille en 97... Plusieurs fois le cinéma japonais a été distingué de la suprême récompense du Festival de Cannes, et à de multiples reprises, avec Ichikawa, Teshigahara, Kobayashi, Kinugasa ou Oshima, il a figuré à son palmarès. À l'occasion de la 70ème édition du Festival, pour célébrer le septième art, France Culture propose deux Nuits consacrées au cinéma japonais.

    Pascal-Alex Vincent, spécialiste du cinéma japonais, et Hervé Pichard, de la Cinémathèque Française, nous accompagnent dans cette première Nuit. Avec eux, nous voyageons dans l'histoire du cinéma au Japon pour en dégager les différents moments depuis ses débuts, à l'aube du vingtième siècle, jusqu'à la fin des années cinquante et l'émergence de sa Nouvelle Vague. Nous voyons comment s'est développée l'industrie cinématographique, jusqu'à devenir l'une des plus prolifiques au monde, dans un pays pétri de traditions, passé en accéléré des temps féodaux aux temps modernes ; comment le cinéma y a traversé les tremblements de terre et les cataclysmes d'une histoire ravagée par la folie militaro-nationaliste payée de destructions massives et d'une occupation étrangère.

    Longtemps l'Occident a résumé la cinématographie nippone aux seuls noms de ses maîtres Mizoguchi, Ozu, Kurosawa et à quelques-uns de leurs films. Même si depuis quelques années, l'univers de la Princesse Mononoké et du Voyage de Chihiro est devenu familier aux enfants du monde entier, la cinématographie japonaise reste largement méconnue. Cette Nuit est une invitation à mieux connaître les premiers âges d'un cinéma dont l'essentiel du patrimoine d'avant 1945 fut détruit ou éparpillé par les catastrophes naturelles, les bombardements et les censures successives.

    Pascal-Alex Vincent, réalisateur, enseigne l'histoire du cinéma japonais à la Sorbonne Nouvelle et a dirigé l'édition du Coffret L'Âge d'or du cinéma japonais 1935-1975 chez Carlotta.
    Hervé Pichard, responsable des acquisitions et chef de projet des restaurations de films à la Cinémathèque Française, co-commissaire de l'exposition L'Écran japonais, 60 ans de découverte.

    Entretiens avec Pascal-Alex Vincent et Hervé Pichard :
    1/3 - "Le Japon qui voit apparaître le Kinétoscope sort à peine de la féodalité"
    2/3 Aux origines du cinéma japonais
    3/3 Cinéma japonais
    La Porte de l'enfer de Teinosuke Kinugasa en 1954, Kagemusha d'Akira Kurosawa en 80, Shōei Imamura par deux fois, avec La Ballade de Narayama en 83 et L’Anguille en 97... Plusieurs fois le cinéma japonais a été distingué de la suprême récompense du Festival de Cannes, et à de multiples reprises, avec Ichikawa, Teshigahara, Kobayashi, Kinugasa ou Oshima, il a figuré à son palmarès. À l'occasion de la 70ème édition du Festival, pour célébrer le septième art, France Culture propose deux Nuits consacrées au cinéma japonais.

    Pascal-Alex Vincent, spécialiste du cinéma japonais, et Hervé Pichard, de la Cinémathèque Française, nous accompagnent dans cette première Nuit, qui sera une invitation à mieux connaître les premiers âges d'un cinéma dont l'essentiel du patrimoine d'avant 1945 fut détruit ou éparpillé par les catastrophes naturelles, les bombardements et les censures successives. Pascal-Alex Vincent, réalisateur, enseigne l'histoire du cinéma japonais à la Sorbonne Nouvelle et a dirigé l'édition du Coffret L'Âge d'or du cinéma japonais 1935-1975 chez Carlotta. Hervé Pichard, responsable des acquisitions et chef de projet des restaurations de films à la Cinémathèque Française, co-commissaire de l'exposition L'Écran japonais, 60 ans de découvertes.

    Pascal-Alex Vincent raconte le cinéma des origines au Japon :

    "Le cinéma est arrivé au Japon très tôt, dès 1896. Les pionniers achètent leur matériel, le kinétoscope, à l'Institut Edison. [...] Le cinéma primitif japonais a souvent une valeur documentaire, la fiction n’apparaîtra qu'en 1908. Au début ce sont des scènes de rue, des scènes de théâtre, hélas on a très peu de traces du cinéma des origines japonais."

    Il explique le contexte historique :

    "En 1896, on est à peine 20 ans après le début de l'ère Meiji, c'est à dire le moment où le Japon s'est ouvert au reste du monde. Il a fallu attendre 1868 pour que Japon s'ouvre enfin au monde, c'est à dire qu'il commence à faire du commerce et à importer de la culture. Le Japon qui voit apparaître le kinétoscope et le cinématographe des Frères Lumière est un Japon qui découvre la modernité et qui sort à peine de la féodalité. Son cinéma vient du théâtre. Le premier réflexe des pionniers a été de filmer le théâtre Nô et le théâtre Kabuki."
    Le rêve et la poésie au cinéma : Contes de la lune vague après la pluie de Kenji Mizogushi
    En 1962, l'émission "Connaître le cinéma" abordait le thème "Le rêve et la poésie au cinéma" à travers le film de Kenji Mizogushi "Contes de la lune vague après la pluie". Jean Mitry était entouré de Claude Belly, Marcel Martin et Paul-Louis Thirard.
    Une histoire du cinéma - Yasujiro Ozu
    En 2007, Jean Douchet, présentait le cinéma du cinéaste japonais Yasujiro Ozu : sa technique, son originalité, la thématique de ses films, son écriture cinématographique. Une causerie illustrée par de nombreux extraits de films.
    Connaître le cinéma - Le cinéma japonais : "Feux dans la plaine" de Kon Ichikawa
    En 1964, l'émission "Connaître le cinéma" analysait le film "Feux dans la plaine" de Kon Ichikawa.
    Nuits magnétiques - Autour de Ran avec le cinéaste Akira Kurosawa
    En 1958, les "Nuits magnétiques" proposaient une rencontre avec cinéaste Akira Kurosawa, son producteur Serge Silberman et le directeur de production Ully Pickardt. Kurosawa analysait son oeuvre, dont son dernier film "Ran".
    Ciné-club - Nagisa Oshima
    En 1998, pour le "Ciné-club" de France Culture, Pascale Lismonde proposait de mieux connaître la personnalité et l'œuvre sulfureuse de Nagisa Oshima, réalisateur de "L'Empire de la passion", "Furyo", "Max mon amour", parmi d'autres films. Un entretien illustré par des lectures de son journal intime.
    Carnet de notes - Les musiques de film de Toru Takemitsu 1/3
    En 2001, l'émission "Carnet de notes" proposait une série sur " Les musiques de film de Toru Takemitsu", rediffusion du premier volet de la série qui évoquait la musique de "La Femme des sables", le film de Hiroshi Teshigahara, récompensé du Prix spécial par le jury du Festival de Cannes de 1964.
    je rajoute les parties 2 et 3 qui n'ont pas été diffusées.
    Dernière modification par linounette ; 30/05/2017 à 17h48.
    Come and play with us, Danny …for ever, and ever, and ever

  11. Les 5 membres suivants remercient linounette pour cet excellent message :

    Bal-Sagoth (22/05/2017), BaXter (22/05/2017), Giromu (22/05/2017), Lizandrya (22/05/2017), sisou (22/05/2017)

  12. #27
    Lord of Death fangirl Dragonslayer linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de linounette
    Date d'inscription
    March 2012
    Localisation
    Overlook Hotel
    Messages
    2 337
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    1 617
    Remercié(e) 6 188 fois dans 1 857 messages

    Par défaut

    La deuxième nuit sur le cinéma japonais a été diffusée ce week-end.

    La Nuit - Cinéma japonais 2/2 par Albane Penaranda
    Dans la première des deux Nuits que nous lui consacrons, nous nous sommes intéressés au cinéma japonais depuis son origine, au tout début du vingtième siècle, jusqu'à la fin des années cinquante, peu après ce que l'on a appelé son second âge d'or. Ce qu'il advint par la suite du cinéma dans un Japon profondément marqué par l'histoire du siècle dernier est l'objet du programme d'archives de cette deuxième Nuit. Une Nuit au cours de laquelle nous nous entretenons avec le critique Stéphane du Mesnildot et le créateur sonore Demian Garcia, spécialistes passionnés du septième art japonais, qui nous accompagnent jusqu'au matin. Avec eux, nous nous arrêtons en particulier sur la période de la Nouvelle Vague japonaise et sur celui qui en fut la figure de proue, Nagisa Oshima.

    Connu pour ses auteurs, hier ses grands maîtres, aujourd'hui des réalisateurs comme Kitano, Kiyoshi Kurosawa ou Naomi Kawase, et plus encore peut-être pour les films d'animation de Miyazaki, le cinéma japonais s'est aussi depuis toujours caractérisé par la multitude de ses genres et sous-genres : le jidai-geki, les films de yakuza, les films de jeunes, de monstres, le pinku eiga, la J-Horror, etc. Durant cette deuxième Nuit, nous nous penchons notamment sur les films de sabre, le Chanbara, et aussi sur les films peuplés des fantômes d'un pays depuis plus longtemps qu'aucun autre plongé dans le grand bain des technologies modernes mais travaillé toujours par son histoire et ses traditions.

    Stéphane du Mesnildot, critique aux Cahiers du cinéma, spécialiste du cinéma asiatique et du cinéma fantastique, auteur de Fantômes du cinéma japonais aux éditions Rouge profond et de L'adolescente japonaise ou l'impératrice des signes, à paraître aux éditions Le Murmure.
    Demian Garcia, créateur sonore et doctorant en Études Cinématographiques, participe à l'ouvrage Coupe et découpe du chanbara : aspects d’un genre cinématographique populaire, dirigé par Morgan Bréhinier, Simon Daniellou et Yannick Kernec’h, à paraître aux Presses Universitaires de Rennes.
    Entretiens avec Stéphane de Mesnildot et Demian Garcia :
    1/3 : Stéphane du Mesnildot raconte le "second âge d'or" du cinéma japonais
    2/3 et 3/3

    Quand Serge Daney rencontrait Shinsuke Ogawa, maître du documentaire japonais

    Kiju Yoshida : "Ce qui est important, c’est la manière de filmer ce qu’on ne peut pas filmer, comme la bombe atomique"
    En 1996, Michel Ciment rencontrait Kiju Yoshida pour "Projection privée" à l'occasion du Festival international du film de La Rochelle. Le cinéaste qui n'avait pas encore tourné "Femmes en miroir" racontait sa vision du cinéma.
    Naomi Kawase : "Mes acteurs doivent s'approprier le temps qui passe"

    Bande à part : Tokyo cinéma, carnet de voyage

    Projection privée - Spéciale Koji Wakamatsu
    En 2010, Michel Ciment consacrait une "Projection privée" à Koji Wakamatsu à l'occasion de la sortie de son film "Le Soldat dieu" et de la rétrospective "Koji Wakamatsu - L'insurrection lyrique" que programmait la Cinémathèque Française.
    Hors champs - Kiyoshi Kurosawa
    En 2011, Laure Adler recevait Kiyoshi Kurosawa dans "Hors-champs" et il y était bien évidemment question de fantômes. L'horreur, le fantastique, le surnaturel, c'est la soupe primordiale du cinéma de Kiyoshi Kurosawa.
    Come and play with us, Danny …for ever, and ever, and ever

  13. Les 3 membres suivants remercient linounette pour cet excellent message :

    Giromu (30/05/2017), Lizandrya (31/05/2017), sisou (30/05/2017)

  14. #28
    Lord of Death fangirl Dragonslayer linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de linounette
    Date d'inscription
    March 2012
    Localisation
    Overlook Hotel
    Messages
    2 337
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    1 617
    Remercié(e) 6 188 fois dans 1 857 messages

    Par défaut

    Deux podcasts que j'ai trouvés sympas, le premier est l'émission de France Inter, Autant en emporte l'histoire : Louis de la Rozière, espion de Louis XV. L'émission m'a amusée parce que pendant toute la fiction à l'évocation de Guercy, Broglie, Eon et Lia de Beaumont j'avais en tête les personnages de l'animé Le chevalier d'Eon, c'était plutôt incongru tellement l'animé est loin de la réalité historique.

    C’est une histoire d’espionnage que je vais vous raconter ce soir. Mais une histoire sans James Bond, sans Guerre froide, sans ambiance à la John Le Carré…

    Nos héros ce soir sont des espions en dentelles, portant habits de soie, mouches et perruques poudrées… Et c’est à cheval ou en calèche qu’ils accomplissent leurs missions.

    Mais attention (je les vois déjà dégainer fièrement leur épée !), ces hommes et parfois ces femmes (et parfois un peu les deux !), qui risquent leur vie dans des opérations hautement délicates, n’en sont pas moins d’authentiques agents secrets.

    Sillonnant les cours et les ambassades de toute l’Europe, ils appartiennent au Secret du roi, le service de renseignements unique en son genre, créé par Louis XV, un véritable réseau parallèle pour sa politique étrangère. Ce qui, vous allez le découvrir, ne va pas sans provoquer parfois quiproquos et incidents diplomatiques… L’épisode que je vais raconter ce soir se déroule en 1763 : après sept ans de guerre, la paix vient d’être signée entre la France et l’Angleterre, mais il ne faut pas si fier : sous les cendres, les braises sont toujours ardentes.

    ***

    Le deuxième est l'enregistrement d'une pièce de théâtre : Comment retenir sa respiration de Zinnie Harris
    Dana, chercheuse berlinoise sur la Dynamique du Client (théorie sur les relations clients-entreprise), passe une folle nuit d’amour avec Jarron, rencontré dans un bar, qui, au réveil, prétend la payer. Blessée d’être prise pour une prostituée et de s’être trompée sur ce qu’elle pensait être un coup de foudre mutuel, elle refuse. Non-transaction originelle qui deviendra un enjeu tout au long de la pièce. L’homme se présente alors comme un diable mais aussi comme travaillant pour l’ONU. Il ira (apparemment) jusqu’à orchestrer l’effondrement social et économique de l’Europe pour punir Dana de l’avoir déstabilisé.
    ...
    Cette pièce coup de poing écrite en 2013 traitait déjà (de façon visionnaire ?) de l’effondrement de la zone Euro et de la fermeture des frontières...
    Une histoire crue, la pièce a quand même le défaut d'être assez prévisible, la mécanique des prises de décisions de l'héroïne étant quelque peu répétitive.
    Come and play with us, Danny …for ever, and ever, and ever

  15. Les 2 membres suivants remercient linounette pour cet excellent message :

    Giromu (06/06/2017), Lizandrya (06/06/2017)

  16. #29
    [MOD] Futaba fan forever Supreme Overlord Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Giromu
    Date d'inscription
    January 2004
    Messages
    19 420
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    18 117
    Remercié(e) 29 404 fois dans 9 983 messages

    Par défaut

    Une émission intéressante qui s'intéresse à une série culte des années 90, Friends
    https://www.franceinter.fr/emissions...8-juillet-2017
    FRIENDS : un loft de télé-réalité rempli de gens intelligents à la répartie ciselée

    Aujourd'hui on s'intéresse à un groupe d'amis new-yorkais vivant en colocation...

    L’amitié… C’est étrange l’amitié… Les amis c’est comme les poils, enfant, tu peux pas savoir si t’en auras… Seul le temps le dira.

    Et puis tu commences à tisser des liens avec certains copains plutôt qu’avec d’autres, tout d’un coup tu as l’impression de rencontrer ton frère ou ta soeur issu(e) d’une autre mère… ce qui est ridicule comme analogie vu que je connais des frères et soeurs qui ne peuvent pas se voir… Tu fais tout ensemble, t’as les mêmes délires, c’est à la vie, à la mort… enfin c’est ce que j’imagine parce que moi, j’ai pas d’amis… J’ai des gosses… mais j’ai pas d’amis…Mais bon ça doit être pareil…

    Un gosse, ça compte sur toi pour un déménagement ! Quand il a besoin d’argent, c’est toujours à toi qu’il demande ! Et si il a un chagrin d’amour, c’est à toi de le consoler. Les gosses, c’est la version upgradée des amis…c’est des amis 2.0.

    En plus, je n’ai pas grandi à Paris donc les amis, c’est comme les loyers abordables, les cafés à moins de 2 euros 50 et l’humilité…ça fait partie de mon passé ! À Paris, les gens qui traînent ensemble, on peut pas vraiment appeler ça de l’amitié…c’est plus une manif très très petite…ou bien des codétenus…mais pas des amis ! Et si vous pensez que j’exagère, que l’amitié à Paris est possible, imaginez un instant que vous et votre ami, vous êtes chacun sur le point d’avoir un enfant et qu’il n’y a plus qu’une seule place en crèche… Vous verrez combien de temps elle va durer votre « amitié ! »

    Et puis si j’ai vraiment envie de voir des vieux potes avec qui je rigole, et ben vous savez quoi, j’ai qu’à regarder un épisode de Friends !

  17. #30
    Lord of Death fangirl Dragonslayer linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever linounette Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de linounette
    Date d'inscription
    March 2012
    Localisation
    Overlook Hotel
    Messages
    2 337
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    1 617
    Remercié(e) 6 188 fois dans 1 857 messages

    Par défaut

    J'aime bien cette émission et le présentateur, j'ai zappé celle sur Friends parce que ce n'est pas une série qui m'intéressait, j'ai écouté celle de mercredi sur Hayao Miyazaki et je viens de voir que celle d'aujourd'hui était sur Astérix.
    Come and play with us, Danny …for ever, and ever, and ever

  18. Les membres suivants ont remercié linounette pour cet excellent message :

    Giromu (22/07/2017)

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages