+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Discussion: [Comics] Halloween 2016 : quelques œuvres pour se faire peur

  1. #1
    [MOD] Futaba fan forever Supreme Overlord Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Giromu
    Date d'inscription
    January 2004
    Messages
    19 142
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    17 804
    Remercié(e) 28 856 fois dans 9 786 messages

    Par défaut [Comics] Halloween 2016 : quelques œuvres pour se faire peur

    Halloween approche à grands pas, tous les sites anglo-saxons se sont mis au noir et à l’orange et FH s’y met aussi !

    Pour commencer, quelques comics horrifiques qui valent le coup d’œil si vous aimez le genre

    Mon ami Dahmer

    Attention, comic choc !
    Cette BD indépendante américaine parue en 2012 a reçu de nombreux prix et le moins qu’on puisse dire est qu’elle le mérite tant elle dégage de puissance d’évocation.

    L’auteur a connu le serial killer Jeffrey Dahmer, alias « le cannibale de Milwaukee » au collège et surtout au lycée, peu avant qu’il commette son premier meurtre.
    Au moment de l’arrestation de celui-ci, sa surprise est telle que l’idée de faire une BD sur lui germe vite dans son esprit. Bien des années après une première histoire auto publiée à succès sur le sujet parait « mon ami Dahmer », qui compile toutes les anecdotes au sujet de sa jeunesse, à lui ainsi qu’à ses amis de l’époque du lycée dans la petite ville de Richfield dans l’Ohio, qu’il n’a pas perdus de vue.

    Il dresse le portrait d’une époque insouciante, sans terrorisme, sans paranoïa ni tolérance zéro, où les profs fument avec les élèves et sont presque aussi insouciants qu’eux. Une époque durant laquelle lui et ses amis sont les trublions de service, multipliant les blagues potaches et finissant par remarquer un jeune homme discret, grand, étrange, solitaire et taciturne.
    Ce dernier devient vite leur mascotte car il est capable d’imiter de façon spectaculaire le décorateur d’intérieur de ses parents, qui souffre d’une maladie dégénérescente.



    Dès lors, Dahmer est de toutes leurs réunions, de tous les pamphlets dessinés de l’auteur, un vrai symbole officieux des élèves !
    Mais ce n’est pas pour autant un membre à part entière de la bande. Il est trop étrange pour ça, ne parlant presque jamais, se pintant du matin au soir avec des quantités astronomiques de boisson, souvent dans un état second.
    Il faut dire que ce membre de la classe moyenne américaine est travaillé par des pulsions morbides presque irrépressibles, étant fasciné par la mort et ramassant de petits animaux morts pour les dissoudre dans un produit corrosif. Son homosexualité non assumée et cachée n’arrange rien à son équilibre mental déjà fragile.
    Il est également insensible à la douleur, que ce soit celle d’autrui ou la sienne, étant dépourvu d’empathie.
    Ses parents se détestent et ne remarquent rien des troubles mentaux de leur aîné jusqu’au jour où celui-ci, malgré ses efforts, craque et tue sa première victime, la première d’une longue série de crimes parmi les plus atroces de l’histoire criminelle américaine.

    La force de cette BD est que son auteur ne montre pas le monstre que devient Dahmer mais l’adolescent sévèrement atteint psychologiquement qui l’a précédé, lui restituant l’humanité qu’il a perdu sitôt ses crimes commis.
    Il dépeint également avec talent une jeunesse insouciante et égoïste, qui voit bien que Dahmer est un personnage étrange mais pas pire que les autres tarés du lycée, dont aucun ne tuera personne dans sa vie.



    C’est une lecture éprouvante, qui se dévore en une traite et laisse KO, tant elle parle des profondeurs de la psyché d’un être humain en laissant de côté le sensationnalisme et en conservant, nombreuses recherches documentaires en fin d’ouvrage à l’appui, toute l’horreur et la complexité très humaine d’un serial killer différent des autres.
    Et pour tout savoir sur ses crimes atroces (non représentés dans les pages de l'ouvrage, donc)
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Jeffrey_Dahmer


    Histoire : 18/20 Une histoire vraie fascinante
    Dialogues : 18/20 Une force narrative incroyable
    Personnages : 16/20 Seul Dahmer est vraiment décrit avec luxe détails mais les personnes réelles décrites dans ces pages "sonnent" vrai
    Dessins : 15/20 Ils ne sont pas agréables à regarder mais d’une précision et d’une force certaines
    Fun : 18/20 Pas divertissant mais véritablement passionnant
    Note finale: 18/20 Une merveille même si je trouve que l’auteur se défausse un peu de son comportement passé

    Le vrai titre du volume : Genèse d’un serial killer
    Si vous aimez : comprendre la psychologie de ce genre de personnages, l’horreur réelle, revivre une époque disparue

    Dernière modification par Giromu ; 27/10/2016 à 20h59.

  2. Les 5 membres suivants remercient Giromu pour cet excellent message :

    ADN san (02/11/2016), Bal-Sagoth (27/10/2016), BaXter (27/10/2016), darkkoeurby (28/10/2016), Moira (28/10/2016)

  3. #2
    [MOD] Futaba fan forever Supreme Overlord Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Giromu
    Date d'inscription
    January 2004
    Messages
    19 142
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    17 804
    Remercié(e) 28 856 fois dans 9 786 messages

    Par défaut

    Rachel rising

    Un matin, Rachel se réveille dans un bois où elle a été enterrée vivante. Elle se fraie un chemin jusqu’ à sa petite ville natale de Manson, dans le Wisconsin et elle a une amnésie de 3 jours..
    Personne ne semble la reconnaître. Mais est-elle seulement encore vivante ?

    Les 42 numéros américains qui constituent l’intégralité de la série et qui ont été publiés chez le petit éditeur Abstract studios sont en train d’être traduits en Français chez Delcourt et je viens de finir le 6ème volume, ce qui nous amène au numéro 36 US.

    Terry Moore est connu pour la qualité de ses dessins en noir et blanc, l’écriture de ses personnages féminins, très réalistes et attachants ainsi que pour l’humour qu’il a déployé dans son titre culte Strangers in paradise.

    Avec cette série, il s’essaie au style horrifique sans jamais renier ses bases, ce qui nous laisse entre les mains une histoire inquiétante et souvent très sombre qui sait ménager des plages fréquentes de tranche de vie, certes bizarres.
    Centrée sur le personnage de Rachel et sa petite bande d’amis qui tentent de découvrir la vérité sur le passé sombre de la petite ville, cette histoire est de facture très classique dans son essence et ne surprendra pas les amateurs d’histoires d’horreur américaines des années 70 dans son essence.
    Ses qualités résident plutôt dans ses relations entre ses personnages principaux et leurs rencontres avec des personnages parfois inquiétants mais toujours très humains dans leurs motivations.
    L’horreur est entièrement basée sur les fausses apparences et sur la nature des petites bourgades tranquilles et des bourgeois bien sous tous rapports, tout à fait dans l’esprit du scénario d’un Hot fuzz, par exemple.

    Soulignons également la force du dessinateur pour développer le mystère et nous laisser nous interroger sur la suite des évènements. Il maîtrise à merveille l’art séquentiel et offre des dessins vraiment impressionnants.

    On sent aussi qu’il s’est documenté pour décrire de façon convaincante le personnage de la médecin légiste de la ville, personnage atypique et marquant de la série.

    Histoire : 14/20 Très classique
    Dialogues : 16/20 Réalistes et prenants
    Personnages : 15/20 Réussis dans l’ensemble et souvent intrigants mais il leur manque une je en sais quoi
    Dessins : 16/20 De la très belle ouvrage
    Fun : 16/20 L’auteur sait donner envie de connaître la suite
    Note finale: 16/20 Une très bonne série si on ne recherche pas l’originalité

    Le vrai titre de la série : La vérité sur Manson
    Si vous aimez : les histoires d’horreur américaines à l’ancienne, Chilling adventures of Sabrina, les personnages féminins réalistes et bien écrits, les beaux dessins en noir et blanc




    Et sinon, y’a aussi Chilling adventures of Sabrina, Afterlife with Archie (déjà chroniqués dans ma rubrique habituelle), les premiers tomes de Sandman chez Urban et un petit truc assez confidentiel du nom de The Walking dead.

  4. Les 4 membres suivants remercient Giromu pour cet excellent message :

    ADN san (02/11/2016), Bal-Sagoth (28/10/2016), BaXter (29/10/2016), Moira (28/10/2016)

  5. #3
    [MOD] Futaba fan forever Supreme Overlord Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Giromu
    Date d'inscription
    January 2004
    Messages
    19 142
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    17 804
    Remercié(e) 28 856 fois dans 9 786 messages

    Par défaut

    Halloween, c'est aujourd'hui!
    Réveillez moi le forum!

















































  6. Les 5 membres suivants remercient Giromu pour cet excellent message :

    ADN san (02/11/2016), Bal-Sagoth (31/10/2016), BaXter (01/11/2016), Lizandrya (02/11/2016), Valthognir (31/10/2016)

  7. #4
    Rakan Powa! Supreme Overlord Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Bal-Sagoth
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Charleroi
    Messages
    53 320
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    25 478
    Remercié(e) 29 498 fois dans 13 988 messages

    Par défaut

    Superman zombie ressemble à l'invocation Anima de FFX... Ou c'est le contraire?

    En tous cas, ils pètent la méga classe ces fuckin' dessins.


    "Wijn is venijn, bier is plezier"

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages