+ Répondre à la discussion
Page 3 sur 5 PremièrePremière 1 2 3 4 5 DernièreDernière
Affichage des résultats 21 à 30 sur 49

Discussion: Les meilleurs films d'horreur de tous les temps!

  1. #21
    Fantasm Soldier's fan Godslayer Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Archiveur
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Au pays de Heidi
    Messages
    5 959
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    0
    Remercié(e) 7 238 fois dans 2 680 messages

    Par défaut

    Pour ceux qui veulent voir (ou revoir) les fameuses sphères tueuses parlé par Giromu dans Phantasm, le site zone-téléchargement propose en lien les films I à IV en qualité DVDrip


    ...

    ★★★♥★★★

  2. Les 2 membres suivants remercient Archiveur pour cet excellent message :

    Bal-Sagoth (11/03/2016), Kilik (11/03/2016)

  3. #22
    Rakan Powa! Supreme Overlord Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Bal-Sagoth
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Charleroi
    Messages
    52 931
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    25 177
    Remercié(e) 28 995 fois dans 13 756 messages

    Par défaut

    Ouais. Ils ont aussi ressorti quelques Vendredi 13.


    "Wijn is venijn, bier is plezier"

  4. Les membres suivants ont remercié Bal-Sagoth pour cet excellent message :

    Kilik (11/03/2016)

  5. #23
    [MOD] Futaba fan forever Supreme Overlord Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Giromu
    Date d'inscription
    January 2004
    Messages
    18 709
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    17 214
    Remercié(e) 28 011 fois dans 9 461 messages

    Par défaut



    Le fossoyeur conseille trois films. Je n'ai vu que le "carnaval des âmes" que je plussoie violemment. Une merveille!

  6. Les 4 membres suivants remercient Giromu pour cet excellent message :

    Bal-Sagoth (30/10/2016), makko (21/01/2017), Moira (31/10/2016), sisou (30/10/2016)

  7. #24
    Cosmic Awareness Vampireslayer Valae 4D Being Valae 4D Being Valae 4D Being Valae 4D Being Valae 4D Being Valae 4D Being Valae 4D Being Valae 4D Being Valae 4D Being Valae 4D Being Valae 4D Being Avatar de Valae
    Date d'inscription
    October 2009
    Localisation
    France
    Messages
    1 960
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    141
    Remercié(e) 3 267 fois dans 1 223 messages

    Par défaut

    Dans le genre western horrifique, j'ai bien apprécié Bone Tomahawk



    Directement sorti en DVD en France, ce qui est vraiment surprenant compte tenu de la qualité du film.
    Le rythme est très lent mais on ne s'ennuie jamais, grâce à un très bon casting (Kurt Russel, Patrick Wilson et Matthew Fox entre autres) et des dialogues bien écrits.
    C'est assez économe en gore mais quand ça charcle, ça fait pas semblant, certaines scènes font mal comme rarement mais je n'en dirais pas plus pour ne pas spoiler.
    Si vous avez aimé Vorace (Ravenous), foncez, c'est dans un style assez similaire et c'est vraiment un des meilleurs films sorti ces dernières années.

    Sinon en vrac dans les classiques qui, il me semble, n'ont pas été cités :

    Street Trash de Jim Muro
    Ça ne fait pas peur mais c'est un film à voir au moins une fois dans sa vie.

    Maniac de William Lustig
    Un classique du slasher, toujours aussi glauque et malsain. Le remake est pas trop mal mais moins marquant que le film original.

    Pumpkinhead de Stan Winston
    Un chouette petit film d'horreur, pas vraiment effrayant mais très agréable à suivre. A voir, ne serait-ce que pour la présence de Lance Henriksen au casting et de l'excellente qualité des effets spéciaux.

    Halloween 3 Tommy Lee Wallace
    Découvert récemment et il ne mérite absolument pas sa mauvaise réputation. C'est un épisode à part, sans Michael Myers, ce qui peut déconcerter lorsqu'on découvre le film pour la première fois mais ça n'en reste pas moins une réussite et une vraie prise de risque, largement supérieur à tous les navets qui ont suivi et qui ne font que copier la recette du premier, sans le talent (j'ai enchainé sur la 4ème opus de la sage, une vraie merde).

    Massacre au camp d'été de Robert Hiltzik
    Un des meilleurs teen-slasher, avec une des fins les plus mémorables que j'ai pu voir à l'écran.

    Hidden de Jack Sholder
    Excellente série B avec Kyle MacLachlan et Michael Nouri.

    Carnage de Tony Maylam
    Encore un très bon slasher, assez méconnu qui plus est.

    Vendredi 13, chapitre VI : Jason le mort-vivant
    Pour moi, de très loin le meilleur épisode de la série. C'est définitivement un très bon film, les acteurs principaux sont pour une fois attachants, les meurtres ont de la gueule et on se fait jamais chier. Mention spécial aux chapitres I et IV, très regardables.

    Tetsuo de Shinya Tsukamoto
    Pas vraiment un film d'horreur même si interdit au moins de 16 ans lors de sa sortie en France mais bien dérangeant tout de même. Pas encore vu les suites mais c'est prévu quand j'arriverai à les trouver.

    Suicide Club de Sono Sion.
    Un film sur le phénomène des suicides au Japon. Bon c'est pas un film d'horreur même s'il y a des passages assez sanglants mais j'avais envie de faire connaitre ce film et son réalisateur.

    Cannibal Holocaust de Ruggero Deodato
    On aime ou on déteste mais c'est un classique à voir si on s'intéresse au genre horrifique voire au ciné tout court.

    La Nuit des morts-vivants de Tom Savini
    Très bon remake du film de George A. Romero.

    Le Retour des morts-vivants de Dan O'Bannon
    Une comédie horrifique, qui fait plus rire que peur mais qualitativement, c'est dans le top 5 du films de zombies.

    L'Au-delà, La Maison près du cimetière, Frayeurs, L'Enfer des zombies de Lucio Fulci
    Les meilleurs films du réalisateur selon moi. Si vous voulez vous lancer dans la filmo de cet auteur, ces 4 là sont à voir impérativement.


  8. Les 5 membres suivants remercient Valae pour cet excellent message :

    Bal-Sagoth (17/12/2016), Giromu (19/12/2016), jonathferri (26/01/2017), makko (21/01/2017), sisou (17/12/2016)

  9. #25
    Rakan Powa! Supreme Overlord Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Bal-Sagoth
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Charleroi
    Messages
    52 931
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    25 177
    Remercié(e) 28 995 fois dans 13 756 messages

    Par défaut

    Oh-oh, Valichon! Long time no see, Billy!

    Ouais, Street Trash c'tait funky, mais bon, ça faisait pas peur. Le poster du film roxxorisait bien. T'avais deux grolles dégueu sur fond noir avec les morceaux de tibia et de viande éclatée qui dépassent...

    Le premier C.H.U.D. est très bien aussi, franchement! Méga over kitsch et pourrache, mais c'est comme The Deadly Spawn, c'est hyper cheap, mais ça marche assez bien...


    "Wijn is venijn, bier is plezier"

  10. Les 3 membres suivants remercient Bal-Sagoth pour cet excellent message :

    Giromu (19/12/2016), jonathferri (26/01/2017), makko (21/01/2017)

  11. #26
    [MOD] Futaba fan forever Supreme Overlord Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Giromu
    Date d'inscription
    January 2004
    Messages
    18 709
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    17 214
    Remercié(e) 28 011 fois dans 9 461 messages

    Par défaut

    Frères de sang (Basket case) 1, 2 et 3 (1982, 1990 et 1991)

    Duane Bradley est un jeune homme modèle qui débarque de sa cambrousse natale dans la ville de New York, un grand panier à rabat sous le bras.
    S’installant dans un hôtel miteux de la New York crasseuse déjà dépeinte dans un autre film du réalisateur, Elmer, le mangeur de cerveaux (Brain damage), Duane entreprend de retrouver la piste des 2 médecins qui l’ont séparé de son monstrueux frère siamois. Petit, violent et teigneux, il loge dans le mystérieux panier…

    Basket case est un film d’humour noir qui oppose un campagnard prétendument naïf aux citoyens de la grande ville, celui-ci étant pourtant bien plus dangereux que ce dont il a l’air grâce à l’aide de son puissant frère dont il se sert pour tuer discrètement.
    C’est aussi un film avec une petite réflexion bien fichue sur la normalité et ce qui fait un être humain, le monstrueux Bélial (mais qui appelle son fils d’un nom de démon, sérieux ?) faisant souvent pitié et étant même mignon dans une scène flashback !
    Les effets spéciaux de la créature, pour fauchés qu’ils soient (la scène dans laquelle Bélial retourne les objets de la chambre avec fracas, animé image par image) sont particulièrement convaincants. Perso, j’ai eu du mal à m’endormir tant il est impressionnant et doublé avec des cris de bête assez flippants.
    Le réalisateur joue également beaucoup et très bien de la suggestion quand Belial traque les médecins, aspect qui disparaitra, comme le New York cradingue, des films suivants.
    Basket case est un film assez angoissant et aussi recommandable qu’Elmer le remue-méninges.

    La fin est simple mais réussie, même si je n’ai toujours pas compris comment le monstre fait pour marcher et surtout pour copuler…


    Le deuxième film se déroule immédiatement après les évènements du 1 et rapproche les deux frères, fraîchement évadés, d’une communauté d’humains aux traits monstrueux, plus proches des créatures d’un Cabal que de personnages réels.
    Leurs masques en latex sont originaux et impressionnants mais les empêche de jouer quoi que ce soit. Ils se content donc de grogner ou d'émettre quelques brefs mots, ce qui fait qu'ils semblent tous un peu débiles, à l'exception d'une actrice qui a la chance d'avoir son visage juste maquillé.
    Heureusement, il y'a la très bonne Annie Ross, seule actrice d'envergure de toute la saga, qui parle pour eux. Elle joue Granny Ruth, une psy passionaria de la cause des anormaux (Freaks en anglais, comme l'excellent film homonyme) qui les bichonne et les cache aux yeux du reste du monde. Elle agit aussi, malgré sa bienveillance qui la rend sympathique, comme un maître de secte un peu flippant qui cautionne le meurtre si cela permet de sauver la communauté.

    Le film, ainsi que le suivant, se désintéressent pas mal du sort de Duane, relégué au second plan et se concentrent sur Belial et sa nouvelle famille d'adoption.

    ça tombe bien, car le dernier film lui donne une monstrueuse descendance qui accentue encore plus le côté fantastique des précédents, car la génétique peut certes être cruelle, mais à ce point, on y croit pas une seconde!
    Le 3 est encore plus inventif et foufou que les précédents et verse encore plus dans la comédie, accentuant le message sur les anormaux.
    On regrettera que l'acteur qui joue Little Hal soit aussi mauvais et surtout aussi présent à l'écran, car son déguisement est certes très réussi, mais il cabotine de manière pitoyable, avec un texte ridicule à chaque fois.


    Les films 2 et 3 accentuent donc l'humour du premier mais m'ont moins convaincu, essentiellement car ils manquent d'ambiance et de rythme.
    Époque oblige, le réalisme n'est pas du tout recherché et on manque donc totalement d'explications dignes de ce nom sur le physique prodigieux et impossible du point de vue naturel des anormaux. C'est un peu dommage et ça m'a sorti du film à de nombreuses reprises, les films appuyant surtout sur les scènes gores et/ou comiques.
    Et en parlant d'humour, autant celui du premier film est assez hermétique, gâché par le jeu des acteurs, quasiment tous mauvais, autant celui des films suivants est un peu trop lourdingue à mon goût. Mais bon, ça plaira sûrement à d'autres.

    Les notes ci-dessous sont une moyenne des 3 films. Je considère le premier comme une petite merveille à l'instar d'Elmer le remue-méninges et les deux autres comme de bons films, relativement dispensables mais très agréables, du genre.

    A noter que la trilogie est sortie l'année dernière en blu ray et Dvd français dans la très bonne Midnight collection (qui réédite des vieux films de vidéoclubs comme Manica cop ou le scorpion rouge) de Carlotta.

    Histoire : 15/20 Relativement originale. Dommage qu'il y'ait autant de trous dans les explications. On aurait accepté une phrase du genre "ce sont des mutants car c'est l'évolution ou la radioactivité qui les ont rendus comme ça"
    Personnages : 15/20 Les deux frères et Granny Ruth sont assez attachants. On oublie vite les autres.
    Réalisation : 16/20 Henenlotter livre à chaque fois une copie impeccable, vu le peu de moyens à sa disposition
    Bande-son : 14/20 Les thèmes musicaux sont sympathiques mais vite oubliés
    Fun : 15/20 Le premier film est un bijou d'ambiance horrifique. Les deux suivants mêlent bien le réalisme, la peur, le bizarre et l'humour
    Note finale: 15/20 Le premier film m'a botté, les suites, moins

    Le vrai titre du film : Deux brutes en cavale
    Si vous aimez : Elmer le mangeur de cerveaux, les films qui insistent sur le "body horror", l'horreur des corps monstrueux, l'humour noir pas forcément fin, les réalisateurs qui tirent le meilleur parti des quelques dollars dont ils disposent

    Dernière modification par Giromu ; 21/01/2017 à 15h52.

  12. Les 5 membres suivants remercient Giromu pour cet excellent message :

    Bal-Sagoth (21/01/2017), BaXter (21/01/2017), Lizandrya (21/01/2017), makko (21/01/2017), sisou (29/01/2017)

  13. #27
    Rakan Powa! Supreme Overlord Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Bal-Sagoth
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Charleroi
    Messages
    52 931
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    25 177
    Remercié(e) 28 995 fois dans 13 756 messages

    Par défaut

    Mouais, la série m'a toujours un peu fait chier.

    Et les derniers épisodes savent plus quoi faire, du coup on nous fait une sorte de Bride of Frankenstein si je me souviens bien ...

    Ca a un peu marqué son époque mais depuis ça sombré dans les eaux de l'oubli.

    Tantôt je vais me mater un truc très improbable et sans doute d'une nullité aberrante, film amateur sûrement : Freddy Krueger VS Ghostbusters...

    Ca peut pas être pire que le remake de 2016. A moins que ça soit une de ces parodies US produite à la chaîne.

    Bizarrement, sur le nouveau Zone de Téléchargement, y'a plein de films amateurs chelous qui se trouvent postés... Aucune idée pourquoi.


    "Wijn is venijn, bier is plezier"

  14. Les membres suivants ont remercié Bal-Sagoth pour cet excellent message :

    makko (21/01/2017)

  15. #28
    [MOD] Futaba fan forever Supreme Overlord Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Giromu
    Date d'inscription
    January 2004
    Messages
    18 709
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    17 214
    Remercié(e) 28 011 fois dans 9 461 messages

    Par défaut

    Le dieu d’osier (alias The wicker man , 1973)

    Suite à la disparition d’une jeune fille dans l’île de Summerisle, située dans les nouvelles Hébrides, à l’ouest de l’écosse, un agent de police très pieux, Neil Howie, mène l’enquête.
    Il découvre que les habitants, relativement accueillants et très joyeux mais un peu étranges, pratiquent des rites païens qu’on croyait oubliés et ont totalement délaissé les rituels chrétiens.

    Il semble bien qu’on lui cache quelque chose et il est déterminé à le découvrir…

    Ce film de 1973, dont Christopher Lee disait que c’était son meilleur, est une perle dans le genre « mystère » plus que l’ « horreur » dont il se réclame.
    Ou plutôt, le film prend tous les poncifs de la communauté renfermée pour en faire autre chose.
    Ce qui frappe quand on regarde ce long métrage, c’est la lumière du jour, omniprésente, les villageois, toujours joyeux, les différents rituels auxquels ils participent et qui les unissent et le contraste qu’ils font avec un héros austère et assez antipathique, venu imposer sa loi et sa morale et passant même pour un fanatique à certains moments.
    Pour autant, les villageois sont bizarres, même si leur affabilité nous cache un peu ce fait.
    Le film n’est pas tant une critique de la religion chrétienne, opposée à des rites païens qu’une critique de la religion en général, qui unit les communautés au détriment l’individualité et de l’objectivité de ses membres.

    Autre point qui frappe : la peur est diffuse, sourde. Elle est surtout dans la tête du spectateur qui se met très bien dans la peau de Neil Howie, seul sur une île pleine d’étrangers et ne disposant que de son autorité légale pour se défendre (à l’instar des bobbies anglais, il ne semble pas porter d’arme à feu) donc nécessairement méfiant.
    Pas de jump scares ou de véritables visions sanglantes : la menace est banale, normale. C’est votre voisin, votre village et la folie de groupe qui peut l’entraîner.
    Cela donne un film étrangement relaxant, d’autant que l'île est aussi paradisiaque que peut l’être une terre au milieu de l’océan atlantique et que la bande-son, mélange de chansons de style hippie et de mélopées médiévales ou celtiques est totalement envoûtante, contribuant énormément à l’ambiance et à la réussite de ce qui est un des films qui m’ont le plus plu ces dernières années.

    Enfin, on ne peut pas oublier de mentionner un Christopher Lee mémorable en châtelain bon vivant et affable, dangereusement pragmatique…

    Le dieu d’osier réussit l’exploit de faire réfléchir tout en inquiétant d’une façon inédite, nous révélant une nouvelle sorte de peur, celle de la normalité et du groupe.
    Une grande réussite.

    Histoire : 16/20 A la fois cliché et originale par le traitement qu’elle en fait
    Personnages : 16/20 Deux antagonistes charismatiques et une batterie de seconds rôles simples mais réussis
    Réalisation : 17/20 J’ai rarement été autant happé par l’ambiance d’un film
    Bande-son : 18/20 Le point fort de The wicker man
    Fun : 16/20 Un film intrigant et toujours intéressant
    Note finale: 17/20 Un petit bijou qui sort des sentiers battus

    Le vrai titre du film : Mon poulet chez les hippies
    Si vous aimez : les films d’ambiance, la réflexion sur la religion, les films calmes, les îles majestueuses, voir Christopher Lee avec une perruque



    Pour vous donner un aperçu de la qualité de BO:



    Dernière modification par Giromu ; 23/01/2017 à 21h58.

  16. Les 2 membres suivants remercient Giromu pour cet excellent message :

    Bal-Sagoth (23/01/2017), sisou (29/01/2017)

  17. #29
    [MOD] Futaba fan forever Supreme Overlord Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Giromu
    Date d'inscription
    January 2004
    Messages
    18 709
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    17 214
    Remercié(e) 28 011 fois dans 9 461 messages

    Par défaut

    Wolfen (1981)

    Un homme d’affaires influent est sauvagement assassiné dans un parc, de même que sa femme et son chauffeur et garde du corps.
    Un policier au bout du rouleau est chargé de mener l’enquête alors que la puissante société de protection des personnalités qui protégeait le magnat fait de même de son côté, aidée par la technologie impressionnante et en avance sur son temps dont elle dispose.

    Tout laisse à croire qu’il s’agit d’un attentat terroriste d’extrême gauche, mais d’autres pistes sont possibles selon notre protagoniste…


    Wolfen est le film de tous les faux semblants.
    Film d’horreur pour l’époque, il est devenu de nos jours plus proche des genres policiers et fantastique, tant ceux-ci supplantent l’aspect purement terrifiant de l’œuvre, qui a un peu vieilli de ce point de vue.

    Tourné dans le Brooklyn en pleine reconstruction de l’époque, Wolfen est avant tout un film d’ambiance, qui recrée sous nos yeux une époque disparue et une ambiance d’années 70 finissantes, que ce soit dans les vêtements, les couleurs ou les coupes de cheveux.
    On ne voit plus beaucoup d’inspecteurs en jogging avec un bandeau éponge sueur autour de la tête ou de médecins légistes avec une afro !
    Le film prend son temps à cause du manque de pistes dont dispose les enquêteurs mais multiplie les oppositions :
    Technologie du service de protection des personnalités contre-enquête sur le terrain de l’inspecteur, homme blanc fils de la ville contre indiens fils de la terre…
    Tout ceci n’est pas innocent comme on le comprend à mesure qu’on progresse dans l’intrigue, le film offrant plusieurs fausses pistes et les multipliant jusqu’à la dernière minute !

    Wolfen est le premier film à utiliser une vue subjective agrémentée d’une vision thermique, pour être au plus près de ce que voit le meurtrier du milliardaire.
    Cette vision reste, comme la nature de l’observateur, l’aspect le plus intéressant et réussi d’un film qui privilégie le suspense et l’ambiance au choc et au gore.
    Les acteurs sont impeccables et le film a très bien vieilli malgré quelques lenteurs.

    Histoire : 16/20 Une histoire qui semble cliché mais ne l’est pas
    Personnages : 15/20 Des archétypes bien joués
    Réalisation : 16/20 Brooklyn en ruines offre un cadre de tournage assez inédit. Les derniers plans dans la tour hyper moderne sont majestueux
    Bande-son : 14/20 Elle ne m’a pas marqué mais fait le boulot
    Fun : 15/20 malgré quelques lenteurs, le film demeure passionnant
    Note finale: 15/20 Une curiosité qui tient plus du film fantastique que d’horreur de nos jours mais qui demeure vraiment bonne

    Le vrai titre du film : La grande illusion
    Si vous aimez : les films d’enquête, l’opposition entre Homme et Nature, les scénarios qui vous embrouillent, l’ambiance années 70


  18. Les 4 membres suivants remercient Giromu pour cet excellent message :

    BaXter (25/01/2017), jonathferri (26/01/2017), Lizandrya (31/01/2017), sisou (29/01/2017)

  19. #30
    Gentleman Baiseur Dwarf Titi Fricoteur Swordsman Titi Fricoteur Swordsman Titi Fricoteur Swordsman Titi Fricoteur Swordsman Avatar de Titi Fricoteur
    Date d'inscription
    October 2005
    Localisation
    Saguenayland
    Messages
    301
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    184
    Remercié(e) 300 fois dans 114 messages

    Par défaut

    Il y a un film qui étais assez stressant et je ne sais pas si il faut le mettre dans la catégorie horreur.
    Le titre du film est: Le mystère du triangle des bermudes (The Bermuda Triangle) de 1978.

    Synopsis: La famille Marvin et leur équipe de photographes sous-marins sont venus photographier les ruines d'une ville engloutie dans le Triangle des Bermudes. Mais sous l'emprise de cette région mystérieuse, l'équipage commence à être victime d'étranges événements, tout à commencer quand on a repêché une poupée puis après la réception d'une émission radio en provenance d'un navire qui a disparu il y a cent ans! Vient ensuite une série d'accidents absurdes et horribles. Un par un les passagers et l'équipage meurent ou disparaissent…

  20. Les 3 membres suivants remercient Titi Fricoteur pour cet excellent message :

    Bal-Sagoth (28/01/2017), Giromu (28/01/2017), sisou (29/01/2017)

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages