+ Répondre à la discussion
Page 27 sur 32 PremièrePremière ... 17 25 26 27 28 29 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 261 à 270 sur 312

Discussion: [Comics] Mes chroniques hebdo VO II

  1. #261
    [MOD] Futaba fan forever Supreme Overlord Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Giromu
    Date d'inscription
    January 2004
    Messages
    19 789
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    18 448
    Remercié(e) 30 425 fois dans 10 313 messages

    Par défaut

    Faut que tu poses la question à notre spécialiste DC du fofo, Valthognir.
    Perso, j'ai pas lu, je peux pas juger.

  2. Les membres suivants ont remercié Giromu pour cet excellent message :

    Kilik (18/02/2018)

  3. #262
    Take Your Heart Supreme Overlord Kilik Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Kilik Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Kilik Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Kilik Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Kilik Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Kilik Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Kilik Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Kilik Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Kilik Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Kilik Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Kilik Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Kilik
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Sur le Thousand Sunny
    Messages
    18 054
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    26 349
    Remercié(e) 7 788 fois dans 3 798 messages

    Par défaut

    J' attends son passage alors, y en a deux qui me titille Suicide Squad et Teen Titan en rebirth les deux. Le truc 52 j' en ai jamais vu,

    Si il peut me conseiller pour les deux sachant qu' autre chose je vais avoir du mal à trouver

    Merci

    Ps je viens de lire son post je suis con j' aurai du poster là bas mais j'a i trop de retard sur le fofo avec le taf, Val si tu veux répondre là bas, pas soucis.

    Merci.

    Ah et un site sûr où les acheter parce qu' amazon c' est de la merde t' en a 1 en français après ca part au 4 en anglais puis tu trouves une autre série mais plus la bonne c' est galère
    Dernière modification par Kilik ; 18/02/2018 à 22h26.

  4. #263
    [MOD] Futaba fan forever Supreme Overlord Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Giromu
    Date d'inscription
    January 2004
    Messages
    19 789
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    18 448
    Remercié(e) 30 425 fois dans 10 313 messages

    Par défaut

    Je sais que j'ai un retard monstrueux. Désolé. Le côté hebdo parait loin désormais!


    DC

    Catégorie « Excellent »

    RIEN

    Catégorie « Très bon »

    RIEN

    Catégorie « Bon »

    Harley Quinn 38 et 39

    Genre : Harley contre les sbires du pingouin



    Harley traque, tout comme ses alliés séparés d'elle, les criminels gothamites lâchés par le Pingouin dans New York après son OPA contre les mafieux locaux : Mister Freeze tente de s'emparer de la plage de Coney Island tout comme Killer Croc mais il n'y a pas que les super méchants les plus connus dans le lot : on croisera l'étrange Condiment King, le Gorilla gang, Killer moth, Mister Zsasz, Hugo Strange...

    Tieri continue de nous livrer un run vraiment bon et personnel, très différent de celui des auteurs précédents, bien qu'assez classique (pas de nouveaux perso, utilisation de criminels déjà existants...).
    Reste que ces numéros sont un petit plaisir de lecture, notamment parce qu'ils exploitent très bien la personnalité de notre héroïne et de ses nombreux alliés.
    Du bon, même si on regrette les nombreux dessinateurs et un manque de constance graphique entre les numéros.

    Scénario : 14/20
    Dialogues :14/20
    Dessins, encrage, couleur : 14/20
    Note finale : 14/20


    MARVEL

    Catégorie « Excellent »

    Punisher : the platoon 6

    Genre : La première apparition de la malédiction du Punisher?



    Les anciens alliés de Frank Castle continuent de raconter les jours durant lesquels ils ont côtoyé le futur Punisher, avant que celui-ci ne devienne un ranger et notamment leur bataille contre un escadron du Viet-minh mené par une femme éprise de vengeance dont Frank a tué la famille lors d'un bombardement via un bombardement qu'il a demandé...

    Ennis termine son récit de façon absolument sublime, notamment la dernière page. Après nous avoir montré durant 6 numéros Castle comme un militaire exemplaire, bien loin du personnage que l'on connait, il laisse le dernier mot à un de ses alliés et celui-ci reste longtemps dans la mémoire du lecteur tant il est fort. Ennis prend en effet son lecteur à contrepied, allant à l'envers de ce que celui-ci attend au moins en partie pour se concentrer sur les combattants ce conflit désormais ancien et marqué pour les Américains par leur première défaite militaire notable du vingtième siècle. Et annonce de futures mini-séries sur la période vietnamienne du Punisher. On en salive d'avance.
    Chapeau, monsieur Garth!

    Scénario : 18/20
    Dialogues :18/20
    Dessins, encrage, couleur : 18/20
    Note finale : 18/20


    Catégorie « Très bon »

    The despicable Deadpool 295

    Genre : Juste avant la liberté, deux dilemmes moraux...



    Deux des missions les plus moralement éprouvantes et répréhensibles pour le mercenaire intarissable dans ce numéro et pas des moindres. Ce sont les dernières stipulées par son contrat avec son employeur et il pourra revenir à un semblent de liberté ensuite : la première consiste à tuer Evan, un jeune X man qui n'est autre qu'un possible En Sabbah Nur (alias le génocidaire Apocalypse) dans un futur possible (l'ère d'Apocalypse, qu'il faudra que je lise un jour quand même).
    La seconde consiste à tuer une anonyme, ce que Deadpool fera selon une manière qui rappelle qui rappelle l'un de ceux de V dans V pour vendetta.

    Deux histoires superbement mises en scène dans lesquelles on voit Deadpool se débattre avec son nouveau statut de tueur à gages et le rejet dont il fait l'objet de ses anciens alliés, montrant avec talent qu'il est loin d'être revenu à ses premières apparitions de garde du corps de Tolliver (remember the nineties!).
    On a hâte de voir ce que les auteurs nous réservent dans le numéro suivant : rien moins qu'un duel contre Captain America, bien décidé à l'emprisonner pour ses crimes!

    Scénario : 16/20
    Dialogues :17/20
    Dessins, encrage, couleur : 16/20
    Note finale : 16/20

    Captain America 699

    Genre : Cap, le contraire d'un faiseur de rois!



    Cap mène la lutte contre les arrivistes qui ont pris le contrôle des USA dans le futur et doit appréhender leurs champions, les seuls super-héros ayant survécu à la détonation de bombes atomiques sur le territoire (cf cover).

    Un numéro très rapide, qui voit le pouvoir en place renversé au terme d'une révolution de ce seul opus 699!
    J'aurais apprécié que cela tienne sur au moins deux pour plus de réalisme, car là, le gouvernement s'écroule comme un château de cartes.
    Son boss apparait ici encore plus nettement que dans le 698 comme une caricature de Donald Trump même pas vaguement masquée. Sympa, mais facile.
    J'ai tout de même adoré la mise en pages fabuleuse de Chris Samnee, dont a appris récemment avec une énorme déception le départ de Marvel après le numéro 700 et après seulement 6 petits numéros!
    Le scénariste Mark Waid lui-même part au début de l'été, remplacé dès le 4 juillet (symbole!)
    Enfin, bon, encore au moins un numéro anniversaire qui devrait être épique en vue.

    Scénario : 15/20
    Dialogues :16/20
    Dessins, encrage, couleur : 18/20
    Note finale : 16/20

    Doctor Strange 386

    Genre : Le doc est à bout de nerfs



    Ce numéro reprend les évènements de Damnation 1 (voir ci-dessous) vus du point de vue et des pensées de Doctor Strange, particulièrement éprouvé par les évènements du relaunch depuis Aaron et sous Cates.
    Il bénéficie de très bons dialogues intimistes et assez drôles de Cates, plus limité dans ses marges d'écriture dans les numéros du crossover (trop de choses à mettre en scène).

    On apprécie la présence du nouveau compagnon à poils du docteur, très spirituel, et les superbes dessins d'Henrichon, toujours aussi adaptés à l'univers magique du Doc.
    Le 387 racontera pourquoi on en est arrivés au cliffhanger de Damnation 2.

    Scénario : 15/20
    Dialogues :16/20
    Dessins, encrage, couleur : 16/20
    Note finale : 15/20


    Doctor Strange : Damnation 1 et 2

    Genre : Le doc à Las Vegas



    Suite aux évènements de Secret empire, qui ont vu la destruction totale de Las Vegas, mais aussi suite à son regain de pouvoirs récent suite à sa bataille contre Loki, Strange décide de faire une bonne action en faisant revenir la ville du vice de ses cendres, sans faire attention aux conséquences. Et celles-ci sont simples : un immense casino très bizarre et sentant le souffre apparait au cœur de la ville
    Las, une bonne partie de ses habitants étaient aux mains de Mephisto et de ses enfers suite à leur mort et celui-ci est lésé. En effet, suite aux nouveaux principes régissant la magie édictés par Aaron durant son récent run sur Doctor Strange, tout sort a pour prix de son effet un sacrifice consenti par son lanceur ou ceux qui travaillent avec lui.
    Strange doit donc consentir à un jeu à quitte ou double contre le diable, dont l'enjeu est rien moins que le sort de la ville et des vengeurs qui l'ont accompagné durant la cérémonie.
    Piégé, il ne pourra compter que sur son ami Wong, avec qui il est fâché depuis le run d'Aaron (en même temps, ils passent leur temps à se brouiller et se rabibocher depuis les années 90, ces deux-là) et une alliance de héros plus ou moins liés au pan occulte de l'univers Marvel : Elisa Bloodstone, la chasseuse de monstres, Blade, le chasseur de vampires, Iron fist, l'artiste martial au poing mystique, Man-thing, redevenu muet, Doctor Voodoo, le mage qui a été brièvement le sorcier suprême et vengeur à plein temps, le cinglé justicier urbain Moon Knight et le Ghost rider originel, Johnny Blaze...Auxquels s'adjoindra dès le numéro 2 Scarlet Spider, le clone de Spidey qui réside à Las vegas depuis peu.

    Un crossover joliment réalisé avec un Mephisto qui fait énormément penser au Joker de Batman par moments. Rien que du très classique mais il a le mérite de nous faire connaître la façon dont Las Vegas s'est relevée de ses cendres et de redonner de l'importance à Doctor Strange au sein d el'univers Marvel. En effet, il a été un peu mis de côté ces dernières années alors qu'il est membre fondateur des Defenders et appartint aux vengeurs pendant les années Bendis.
    Son côté baroudeur de mauvais poil qu'il arbore depuis le run d'Aaron lui va plutôt bien même si il semble un peu trop sûr de lui depuis quelques numéros.

    Scénario : 15/20
    Dialogues :15/20
    Dessins, encrage, couleur : 15/20
    Note finale : 15/20

  5. Les 5 membres suivants remercient Giromu pour cet excellent message :

    Bal-Sagoth (11/03/2018), BaXter (11/03/2018), darkkoeurby (12/03/2018), Kilik (11/03/2018), Lizandrya (13/03/2018)

  6. #264
    [MOD] Futaba fan forever Supreme Overlord Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Giromu
    Date d'inscription
    January 2004
    Messages
    19 789
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    18 448
    Remercié(e) 30 425 fois dans 10 313 messages

    Par défaut

    MARVEL

    Catégorie « Excellent »

    RIEN

    Catégorie « Très bon »

    The despicable Deadpool 296

    Genre : Deadpool vs Captain America, liberté contre justice


    imageupload

    Deadpool est retrouvé par Captain America, son idole et le super-soldat ultime. Va il pouvoir fuir pour échapper à la prison?
    Faisant flèche de tout bois et retournant ses faiblesses contre lui, Deadpool est prêt à tout pour vaincre...

    Un superbe combat riche en tension, dans lequel les héros se livrent un combat autant physique que verbal, un véritable régal pour le lecteur et une superbe conclusion à la série d'assassinats ciblés menés par Pooly. Le prochain arc devrait être jouissif.

    Scénario : 16/20
    Dialogues :17/20
    Dessins, encrage, couleur : 16/20
    Note finale : 16/20

    Marvel two in one : the Thing and the human torch 4

    Genre : Le vrai début!


    imageupload

    Ben et Johnny partent explorer le multivers avec leur nouvelle alliée, à la recherche de Reed, Sue et leur enfants, disparus depuis les évènements de Secret wars
    Leur premier arrêt est un monde dans lequel la première venue de Galactus et du surfer d'argent s'est passée de façon très différente de la Terre 616 (oui, je réfute le terme Terre 1 post secret wars, na!)

    Premier voyage de ce comic qui a mis trois épisodes passionnants à se mettre en place, ce numéro dans lequel Schitti est bien plus convaincant que dans le précédent est un régal de lecture, extrêmement FF classiques dans l'esprit.
    Vivement la suite

    Scénario : 16/20
    Dialogues :17/20
    Dessins, encrage, couleur : 16/20
    Note finale : 16/20

    Doctor Strange 387 (Damnation)

    Genre : Le doc retrouve de fidèles alliés


    imageupload

    Ce numéro se situe juste avant Damnation 2, chroniqué précédemment.
    On y découvre un Strange captif, libéré par un allié inattendu mais pas étonnant, dans un récit dont on ne peut rien dire mais qui est très bien mené du point de vue narratif, avec un cliffhanger marquant et très bien amené.
    Superbes dessins d'Henrichon!

    Scénario : 16/20
    Dialogues :16/20
    Dessins, encrage, couleur : 16/20
    Note finale : 16/20


    Ben Reilly : the scarlet spider 15 (Damnation)

    Genre : Ben vient donner un coup de main contre Mephisto


    imageupload

    L'univers développé depuis 15 numéros par Peter David est logiquement impacté par le crossover Damnation, Ben, Kaine et leurs alliés étant basés à Las Vegas. Ben, à la recherche de tante June, est convoqué par une mystérieuse jeune fille qui n'est pas aussi jeune que ce qu'elle parait. Elle l'enjoint d'aider Strange et ses alliés, ce qui va nécessiter quelques courses chez un marchand de surplus militaires...

    Fidèle à son talent habituel, le scénariste intègre le crossover dans son intrigue sans coup férir et ne semble nullement gêné par lui. Ce chapitre se déroule avant le cliffhanger de Damnation 1 et nous relate les évènements qu'on y trouve avec la vision de Ben.
    Miracle incroyable : Sliney signe un numéro graphiquement très beau, peut-être son meilleur depuis qu'il nous impose ses planches sur Scarlet Spider et Spidey 2099.
    J'espère qu'il continuera dans cette veine!!!

    Scénario : 15/20
    Dialogues :15/20
    Dessins, encrage, couleur : 15/20
    Note finale : 15/20

    The Punisher 222

    Genre : Pupu contre la dictature chernayenne au grand complet!


    imageupload

    Frank répond au défi du dictateur de Chernaya et vient le défier sur son terrain, devant son armée, protégé par les renégats du SHIELD équipés d'armures War machine!
    Vous croyez qu'il va perdre face à ces agents possédant des armures d'une technologie plus récente que la sienne et la menace de lancement d'un missile nucléaire?

    Frank dans ses œuvres, avec une équipe créative qui a atteint sa vitesse de croisière depuis le dernier numéro. Un régal de nawak avec un Punisher qui ose tout et surprend ses adversaires par son expérience, sa créativité et son audace. Le premier arc se terminera le numéro prochain (le cliffhanger de celui-ci, c'est la couverture!) et celui à venir promet d'être grandiose, car l'armure va rester un certain temps, les auteurs nous le promettent!!!

    Scénario : 15/20
    Dialogues :15/20
    Dessins, encrage, couleur : 15/20
    Note finale : 15/20


    Catégorie « Bon »

    The Falcon 6

    Genre : Faucon contre vampires


    imageupload

    Le faucon est de retour à New York, après les évènements de Chicago et tente de renouer avec Misty Knight, entre deux sauvetages. Ses protégés, le faucon inhumain qui n'a plus de nom de code actuellement et le nouveau Patriot, vaquent à leurs occupations et à leurs amours, mais une nouvelle menace se profile, les vampires de Deacon Frost, ennemi juré de Blade, ayant un plan ambitieux qui cible nos héros.

    Les auteurs remettent ça avec le mystique! Après un premier arc opposant nos héros à Mephisto et son fils, c'est au tour des vampires familiers des lecteurs de Blade de faire leur apparition et ils ne sont pas venus seuls...
    Un numéro agréable et plus maîtrisé que les précédents, avec une atmosphère réussie, entre menace et détente pour les personnages et des dialogues qui sonnent vrai.
    Peut-être un arc plus sympa que le premier et une survie plus longue pour ce titre que je ne vois toujours pas dépasser 12 numéros...

    Scénario : 14/20
    Dialogues :15/20
    Dessins, encrage, couleur : 14/20
    Note finale : 14/20

  7. Les 3 membres suivants remercient Giromu pour cet excellent message :

    BaXter (24/03/2018), darkkoeurby (25/03/2018), Kilik (25/03/2018)

  8. #265
    [MOD] Futaba fan forever Supreme Overlord Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Giromu
    Date d'inscription
    January 2004
    Messages
    19 789
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    18 448
    Remercié(e) 30 425 fois dans 10 313 messages

    Par défaut

    DC

    Catégorie « Excellent »

    RIEN

    Catégorie « Très bon »

    RIEN

    Catégorie « Bon »

    Harley Quinn 40 et 41

    Genre : On achève bien les pingouins



    Ces deux épisode concluent l'arc narratif Angry bird de la nouvelle équipe. Harley tente de juguler l'invasion des super villains emmenés par le pingouin pour conquérir son Coney island favori et elle va être forcée de reconnaître que l'union fait la force et de s'appuyer sur ses alliés pour vaincre.

    C'est amusant car je l'ai lu comme une métaphore de la situation de Tieri, le nouveau scénariste. Devait il envoyer paitre le supporting cast développé durant toutes ces années par Conner et Palmiotti pour voler de ses propres ailes et créer le sien ou le reprendre tel quel afin de se l'approprier? La décision est donc prise et Harley est tout sauf une anti-héroïne solitaire.
    Cet arc était très plaisant et changeait de la satire sociale et du mélange de parodie et de tranche de vie habituel pour revenir à une histoire plus classique de l'univers de Batman (dont on se demande bien pourquoi il n'a pas agi en se rendant compte que la moitié des plus dangereux psychopathes de Gotham avait migré vers New York). En tout cas, Tieri réussit son examen de passage et constitue un digne héritier de l'équipe créative précédente.

    Scénario : 14/20
    Dialogues :14/20
    Dessins, encrage, couleur : 14/20
    Note finale : 14/20


    MARVEL

    Catégorie « Excellent »

    Thanos : the infinity siblings OGN

    Genre : Lifting intégral de personnage



    Thanos a un frère réserviste des vengeurs, Eros (nom de code Starfox), un personnage relativement amoral (ce qui a été brocardé dans les She Hulk de Slott) qui a toujours vécu dans son ombre et lui a servi de contrepoint relativement bienveillant à l'adresse du lecteur tout en étant toujours sous exploité.
    Cet original graphic novel décide de lui redonner du lustre et d'en faire un anti-héros du genre de son frère, avec une histoire très compliquée (forcément elle implique Kang le tyran temporel!) qui sert de base d'opérations à Starfox pour comploter contre son frère et garantir sa sécurité future...voire plus?

    Un OGN très convaincant, malgré une base scénaristique très simple (la planète présentée étant peu originale et un simple prétexte aux manigances des personnages) mais qui exploite avec talent les paradoxes temporels et autres plans à tiroirs qui s'entrechoquent. Thanos lui-même a ses propres plans mais est manipulé par un personnage très intéressant.
    C'est aussi l'occasion pour Starlin de ressortir du placard un personnage malheureusement peu réussi, issu de sa courte série Thanos : redemption, qui commence déjà à dater.
    En tout cas, le scénariste tient toujours la forme et je ne comprends pas ceux qui n'aiment pas ses histoires récentes en OGN. Il faut aller au delà du très décevant The infinity abyss. Il s'est repris depuis.
    Le nouveau style de Davis est par contre un poil décevant même s'il reste toujours très bon. J'ai du mal avec son Thanos.

    Scénario : 16/20
    Dialogues :17/20
    Dessins, encrage, couleur : 16/20
    Note finale : 17/20

    Catégorie « Très bon »


    Marvel two in one : the Thing and the human torch 5

    Genre : La rédemption de Reed Richards



    Toujours coincés dans un monde dans lequel Reed et Sue Richards sont les seuls fantastiques survivants et où les super-héros appartiennent tous au SHIELD et attendent le retour d'un Galactus plus dangereux que jamais, Ben et Johnny vont trouver le moyen de raviver la flamme de cette version parallèle de leur ami juste avant le grand final!

    Avec l'annonce du retour de l'équipe des FF cet été, ce titre est condamné à court terme et c'est un peu dommage car le scénariste avait réussi à trouver le ton juste pour ces personnages.

    Scénario : 16/20
    Dialogues :17/20
    Dessins, encrage, couleur : 16/20
    Note finale : 16/20

    The despicable Deadpool 297

    Genre : Lancement d'une chasse à l'homme



    Après les évènements de l'arc précédent, Deadpool a des tendances suicidaires et décide de provoquer les super criminels de l'univers Marvel pour qu'ils le tuent, mettant même 20 millions de dollars en jeu pour rameuter ses amis mercenaires.

    Ce très bon numéro lance le compte à rebours vers le numéro 300, qui sera le dernier de Gerry Duggan, qui aura tenu 5 ans dont une bonne partie avec son complice Brian Posehn.
    On a hâte de voir ce qu'il nous réserve mais là, c'est du très bon, avec une bonne dose de méchants de seconde zone bien exploités comme Jack O'Lantern et les deux experts en échasses télescopiques favoris de Spidey et DD!

    Scénario : 16/20
    Dialogues :17/20
    Dessins, encrage, couleur : 16/20
    Note finale : 16/20

    Ben Reilly : the scarlet spider 16 (Damnation)

    Genre : Ben en mode bouffon



    Contrairement à ce que montre la mensongère couverture, on ne voit pas Kaine dans ce numéro et les deux n'ont pas décidé de se lancer dans un remake de Streets of rage, ce qui est certes bien dommage.
    On est toujours dans le crossover Damnation et Peter David envoie Ben contenir les civils démonisés avec sa toile, en profitant pour montrer d'étranges défaillances dans le spider sense de notre héros, faisant des blagues qui tombent juste et concluant son histoire par une étrange fin qui donne envie d'en savoir plus et est bien plus intéressante que les deux autres opus du crossover sortis ces dernières semaines (voir plus bas).
    Perso, je le suis régalé à la lecture, regrettant seulement que Sliney redescende à son décevant niveau habituel...

    Scénario : 16/20
    Dialogues :16/20
    Dessins, encrage, couleur : 12/20
    Note finale : 16/20


    The Punisher 223

    Genre : Château inébranlable



    Pupu a un plan génial pour empêcher le missile nucléaire lancé par le dictateur et un autre pour éliminer ses ennemis en armure...mais celui-ci a ses limites. Mais comme Frank est l'un des soldats les plus dangereux au monde, ça ne l'empêchera pas de terminer sa mission "un peu" en dehors des clous fixés par Fury Jr...et d'acquérir une renommée bien gênante pour les USA!

    Un très bon numéro riche en action et dessiné et colorisé de main de maître, facilement le meilleur des numéros jusque là. La suite promet d'être juteuse, avec le retour au pays.

    Scénario : 15/20
    Dialogues :15/20
    Dessins, encrage, couleur : 16/20
    Note finale : 15/20


    Catégorie « Bon »

    RIEN

    Catégorie « Sympa »

    Doctor Strange : damnation 3

    Genre : faux numéro...




    Nos amis font face aux troupes spéciales de Mephisto, qui a mis les petits plats dans les grands. S'ensuivent d'interminables pages de baston assez moches dessinées par un Kudranski et colorisées par un Brown qu'on a connus plus inspirés.
    En bref, je me suis furieusement ennuyé à la lecture de ce numéro et je n'ai pas du tout goûté les dessins fadasses et le scénario assez quelconque. Encore un numéro et c'est fini!

    Scénario : 12/20
    Dialogues :14/20
    Dessins, encrage, couleur : 13/20
    Note finale : 12/20

    Johnny Blaze : Ghost rider 1

    Genre : Un tir pour rien



    Faisant suite au cliffhanger de Damnation 3, Johnny, le ghost rider originel de Marvel, se retrouve aux mains de Mephisto, celui qui lui a donné ses pouvoirs. Pour s'en sortir, il va devoir faire équipe avec des seconds couteaux décédés comme la rose (ancien ennemi de Spidey au coeur d'un de ses meilleurs arcs narratifs des années 80) et Man Elephant (ancien ennemi de She Hulk). Mais il a un malus de taille...

    Un épisode one shot bien décevant, un peu bouche-trou et qui est même parfois laborieux et peu passionnant, malgré une partie graphique un poil plus sympa que celle de Damnation 3.
    Sitôt lu, sitôt oublié, malgré la superbe couverture de Clayton Crain (ça fait longtemps que je ne l'ai pas vu en train de dessiner un comic, tiens).

    Scénario : 12/20
    Dialogues :13/20
    Dessins, encrage, couleur : 14/20
    Note finale : 12/20


    IDW

    Catégorie « Excellent »

    RIEN

    Catégorie « Très bon »

    RIEN

    Catégorie « Bon »

    Deviations TPB 2

    Genre : What if mal fagotés



    2ème tome dédié aux uchronies des franchises détenues par IDW, nous y retrouvons non par 5, comme précédemment, mais 4 histoires seulement.

    La première prend comme point de divergence une histoire de Judge Dredd dans laquelle il a été mordu par un loup-garou et enfermé avant de trouver un remède à son mal. Dans cette version, le sérum ne peut lui être administré à temps et il demeure une créature sauvage. Mais la volonté de Dredd est indomptable et il apprend bien vite à contrôler ses pulsions bestiales.

    Une histoire qui est la plus convaincante du volume car elle dispose d'une narration efficace et de dessins réussis et percutants de John MacCrea. Une bonne surpris et un What if réussi qu'on comprend sans avoir lu l'histoire d'origine.

    En second, on a une étonnante histoire de...My little pony (mon petit poney!)dessinée avec un style cartoon et comique réussi.On remercie le cartouche introductif car je ne connais rien de cet univers. La divergence se situe apparemment au tout début de la série : la princesse du soleil (ou plutôt déesse?) des poneys décide de prendre sous son aile non pas l'élève la plus prometteuse, Twilight Sparkle, mais un fat imbu de lui même, le prince Blueblood, pour lui donner la meilleure tutrice du royaume, elle-même, et le sauver de ses défauts, le réformer.
    Bien sûr, ce personnage indolent et incapable fait tout de travers et provoque catastrophe sur catastrophe, faisant apparemment grandement diverger les éléments du début de la série si j'ai bien compris.
    Etrangement, c'est assez plaisant à suivre, grâce à un humour omniprésent et plutôt réussi. On baisse d'un cran après Dredd, mais ça reste très chouette, avec une fin sympa.

    Bien moins convaincante, la troisième histoire se penche sur Star Trek premier contact. Comme l'explique l'introduction au lecteur inculte (moi), les vulcains n'ont pas rencontré les Terriens aux USA et la Terre a été ravagée par les Romuliens et est devenue une planète prison. Mais on est dans Star Trek et la résistance existe. La fédération renaitra elle de ses cendres?
    Une histoire très classique et pas folichonne, assez ennuyeuse et malheureusement victime de ses dessins assez quelconques.

    La dernière histoire du volume est la plus faible, comme elle l'était déjà dans le volume précédent. Elle est consacrée à X files, alias une série dont je ne connais rien à part le duo Scully/Mulder. Il s'agit d'ailleurs de la suite de cette histoire, dans laquelle c'est Fox et non sa soeur qui a été enlevée et qui semble faire partie d'un complot mené par l'homme à la cigarette (si j'ai bien tout pigé). Scully fait équipe avec Sam Mulder au sein du FBI et ça ne change pas grand chose, en tout cas pour moi. Il ne se passe pas des masses de trucs et c'est toujours aussi chiant.

    Au final, un volume inférieur au précédent et un peu décevant mais les What if et elseworlds sont tellement rares de nos jours que c'est déjà appréciable.

    Scénario : 14/20
    Dialogues :14/20
    Dessins, encrage, couleur : 14/20
    Note finale : 14/20
    Dernière modification par Giromu ; 28/04/2018 à 14h02.

  9. Les 4 membres suivants remercient Giromu pour cet excellent message :

    BaXter (09/04/2018), darkkoeurby (08/04/2018), Kilik (08/04/2018), Lizandrya (02/07/2018)

  10. #266
    Iron Maiden Vampireslayer Omage Overlord Omage Overlord Omage Overlord Omage Overlord Omage Overlord Omage Overlord Omage Overlord Omage Overlord Omage Overlord Omage Overlord Omage Overlord Avatar de Omage
    Date d'inscription
    September 2009
    Messages
    1 647
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    472
    Remercié(e) 1 657 fois dans 794 messages

    Par défaut

    Je trouve les graphismes du The Punisher un peu pauvre. Mais Frank est devenu un copié collé de John Bernthall non?




  11. #267
    [MOD] Futaba fan forever Supreme Overlord Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Giromu
    Date d'inscription
    January 2004
    Messages
    19 789
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    18 448
    Remercié(e) 30 425 fois dans 10 313 messages

    Par défaut

    Tu trouves ça pauvre, sérieux? o_O
    C'est plein de force et la mise en page est impressionnante. C'est niveau décor que c'est pauvre mais c'est pareil dans tous les comics actuels en général.
    Par contre, tu as raison sur l'acteur netflix. Ils l'ont bien "caricaturé" pour en faire un héros de bd mais il a cette tête là même depuis Cloonan/Dillon, avant la série TV. En fait,ila de nouvelles origines depuis Secret wars et n'a pas fait le Viet-nam mais l'Afghanistan. Ils l'ont rajeuni.

  12. Les membres suivants ont remercié Giromu pour cet excellent message :

    Kilik (09/04/2018)

  13. #268
    Iron Maiden Vampireslayer Omage Overlord Omage Overlord Omage Overlord Omage Overlord Omage Overlord Omage Overlord Omage Overlord Omage Overlord Omage Overlord Omage Overlord Omage Overlord Avatar de Omage
    Date d'inscription
    September 2009
    Messages
    1 647
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    472
    Remercié(e) 1 657 fois dans 794 messages

    Par défaut

    Citation Envoyé par Giromu

    Tu trouves ça pauvre, sérieux? o_O
    La fin est cool, je te l'accorde. Mais le problème c'est que le dessinateur a du mal avec l'armure War Machine. Mais clairement il n'est pas minutieux dans la reproduction d'une armure aussi high tech que War Machine.

    Là, c'est une des versions les plus détaillé que j'ai trouvé dans cet arc de War Machine:



    Tu vois bien, les dessins sont même pas "droits" pour donner l'impression d'une armure.

    Tandis que dans le dernier comics de War Machine (il a eu sa propre série y'a un moment), IRON HEART, ça ressemble plutôt à ça:






    Et pourtant c'est une mission avec des antagonistes et des environnements très similaires.

    D'ailleurs les couvertures étaient énormes:

    Spoiler:


    Quand on fait la comparaison entre les deux comics/dessinateurs, le plus récent (Punisher War Machine) ressemble à un premier jet, si ce n'est un brouillon, en terme de différence graphique.
    Dernière modification par Omage ; 10/04/2018 à 17h59.

  14. #269
    Fan de Giromu-sama Overlord Corran Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Corran Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Corran Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Corran Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Corran Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Corran Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Corran Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Corran Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Corran Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Corran Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Corran Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Corran
    Date d'inscription
    January 2008
    Localisation
    Tenez la ligne !
    Messages
    12 122
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    13 008
    Remercié(e) 10 941 fois dans 5 546 messages

    Par défaut

    T'as une couille dans le dernier lien.



  15. Les membres suivants ont remercié Corran pour cet excellent message :

    Omage (10/04/2018)

  16. #270
    [MOD] Futaba fan forever Supreme Overlord Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Giromu Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Giromu
    Date d'inscription
    January 2004
    Messages
    19 789
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    18 448
    Remercié(e) 30 425 fois dans 10 313 messages

    Par défaut

    Perso, du moment que c'est bien découpé et dynamique, le dessin des comics, ça me va très bien. Après, j'aime les dessins figés d'un Jim Cheung comme tout le monde mais je t'avoue que je suis plus sensible au découpage et à la pêche.

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages