+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Discussion: Les chiens de la lune ne sont pas tous lovecraftiens

  1. #1
    Rakan Powa! Supreme Overlord Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Bal-Sagoth
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Charleroi
    Messages
    53 778
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    25 802
    Remercié(e) 30 123 fois dans 14 275 messages

    Par défaut Les chiens de la lune ne sont pas tous lovecraftiens

    Non, en fait, chez Lovecraft, c'taient des Moon Beasts, bêtes lunaires, m'enfin...

    Louis
    Thomas
    Hardin

    1916-1999

    Plus connu sous le nom de "Moondog". En hommage a un chien (mort depuis bien sept décennies) qui avait pour habitude d'hurler bien plus que n'importe lequel de ses congénères à la lune.

    Né dans le Kansas en 1916, aveugle à l'âge de 16 ans, il vécut à New Amsterdam (New York. Oui, dès 1664 c'est devenu New York, mais je dis New Amsterdam en rapport à un morceau de Moondog qui considère New York affectueusement sous son ancien nom) de 1940 à 1972.

    Et 20 de ces années il les passa dans la rue, à vivre comme un SDF.



    Il s'habillait comme un viking d'opérette, et souvent, demeurait silencieux et immobile sur la sixième avenue. Les étrangers le regardaient avec curiosité alors que le tout-New-York s'affairait autour de lui sans lui accorder un seul regard.

    "I do not dress the way I do to attract attention, I attract attention because I dress the way I do"

    En vérité, il était un compositeur. Toutes les inspirations se retrouvaient en lui. La musique savante, tribale, jazz, ...

    Moondog avait un sens particulier du rythme, aussi ses percussivités peuvent-elles sembler étranges sur un quatuor à cordes.

    Il fréquenta indifféremment des jazzmen blancs (Benny Goodman) et noirs (Charlie Parker).

    Il fut victime de l'exploitation de radiophonistes véreux qui volèrent ses thèmes pour en faire leurs jingles, et c'est grâce au soutien de la communauté new yorkaise jazz des années 50 qu'il obtint gain de cause et parvint à faire valoir sa paternité sur les morceaux exploités.



    Il reste dans l'inconscient collectif pour ce morceau, un épitaphe, une marche funèbre -jazz- composée vers 1956, quelques temps après la mort du saxophoniste Charlie "Bird" Parker, et intitulé à ce titre "Bird's Lament".



    Et ce morceau a une puissance insoupçonnée. Je l'ai passé à une personne qui DETESTE le saxophone, et elle a attribué la note de 15/20 au morceau. Cette personne n'a aucune affinité avec moi, je précise.

    C'est une marche funèbre jazz. Je n'aurai pas cru que ça puisse exister en dépit de la richesse inouïe de ce genre musical.

    Moondog était un compositeur, et par le truchement de ses amis a eu accès à certains studios d'enregistrement, mais la plupart de ses premiers enregistrements ont été faits "sur le vif", dans la rue, par des curieux qui voulaient faire connaître cet étrange personnage, et plus tard, par lui-même.

    Il a commencé à jouer très jeune mais les premiers enregistrements qu'on a de lui, faute de pouvoir à l'origine appeler ça des "albums" datent de 1953.

    Deux ans avant la mort de Charlie Parker, qu'il avait connu vers 49/50.

    A vrai dire, on a assez peu des collaborations initiales de Moondog.

    Son talent ne manquait pas d'étonner, lui qui critiquait ouvertement Johann Sebastian Bach en terme de rythmique pure.

    Vous vous imaginez qu'en ces années bien différentes des nôtres, le seul crédit apporté par des noirs ne suffisait pas. Dès les années 40, il est remarqué par Artur Rodziński, alors à la tête du New York Philharmonic, qui lui permit de pouvoir sortir des EP en 78 et 45 tours.

    Il ne perça toutefois pas avant 1969, date à laquelle son premier projet de compilation bénéficie d'une vraie orchestration, dans l'album éponyme "Moondog".

    A ne pas confondre avec cet AUTRE "album" éponyme de 1956.

    S'ensuivra un autre enregistrement studio (mais pas orchestral) en 1971, sobrement intitulé "Moondog 2".

    La musique de Moondog est ambivalente, elle souffle une modernité étrange alors qu'elle puise aussi ses sources dans la mythologie nordique, elle brasse le jazz, le tribal, le minimalisme, avec des accents classiques, romantiques ou baroques.

    Ca peut aller de la ritournelle simple en canon mais obsédante à la musique de film. On inclurait certains morceaux de Moondog sur une compil de John Williams, beaucoup n'y verraient que du feu.

    Il a aussi créé ses propres instruments.



    Ce n'était pas un hipster de notre temps (les hipsters sont censés être un genre éteint ayant vécu dans les années 30 à 50 et ensuite remplacés par les hippies dans les années 60 à 70... Rien à voir avec les tapettes à iPhone actuelles), il ne pouvait pas jouer du djembé le vendredi soir devant la biblio François Mitterand puis renter pépère chez lui après avoir goinfré un kebab au libanais du coin.

    Il fallait que ses instruments soient simples et reproductibles.

    Il inventa ainsi une harpe triangulaire, qu'il, appela "Oo".

    Et une autre, qui différait du premier modèle, qu'il baptisa "Ooo-ya-tsu".

    Egalement, il créa un instrument à cordes frottées triangulaire (NON GABE CE N'ETAIT PAS UN ILLUMINATI), se jouant donc avec un archer, qu'il nomma "hüs", du norvégien "hüs", signifiant "maison".

    L'instrument le caractérisant le plus est un percussif aussi triangulaire qu'il créa vers la fin des années 40 auquel il donna le nom de "trimba".

    Cet instrument a survécu de nos jours au travers de Stefan Lakatos, musicien suédois à qui Moondog enseigna en son temps comment jouer du singulier engin.

    Moondog, pareil à Lovecraft, est un homme semi-oublié aujourd'hui, mais son influence sur une kyrielle de genres est grande. Musiciens minimalistes, avant-gardistes, compositeurs de bandes-sons, voir jazzmen.

    Beaucoup doivent à Moondog pour ce qu'il a fait, et surtout sur une chose qu'on considère trop peu : son sens incroyable de la rythmique.

    Ca semble si simple à l'oreille, quand on ne joue d'aucun instrument. Mais cette tare (que j'ai. Je ne joue de rien) peut être compensée par une oreille experte et accoutumée à l'avant-garde et l'expérimentation musicale.

    Puis, après avoir décomposé d'oreille le jeu de batterie de Christian Vander sur sa prestation live de 1977 du Mekanik Destruktiw Kommandoh, tout semble plus simple.

    Et Moondog ne tapote pas au hasard comme un hispter du vendredi soir sur son djembé d'occasion.



    C'est presque aussi carré que du Metallica époque "And Justice For All", et bien que je conchie Metallica depuis leur Black Album, je peux vous jurer que pas une seule note n'était pas à sa place sur And Justice For All.

    Et chaque coup de Lars Ulrick sur sa batterie était parfaitement à sa place, au milliardième de seconde prêt.

    Cet album est un cube parfait, leur musique est épurée et calculée, mathématique... Moondog sans faire de métal et sans 'laide d'aucune technologie faisait le même 40 ans avant.

    A l'âge avancé de 83 ans, Moondog meurt à Münster, Allemagne, en 1999.

    Il avait déménagé de New Amsterdam vers l'Allemagne en 1974, poussé là par sa vision idéalisée des mythes germaniques et nordiques, mais sans aucune pensée de récupération nationaliste.

    Il portait un casque cornu uniquement pour que les gens ne le prennent pas pour un enième trou du cul messianique, lui qui avait déjà tout du patriarche avec sa cape, ses longs cheveux et sa longue barbe.

    Parce que les vikings n'avaient pas de casques cornus.

    Comprenez, donc, que la discographie en DL direct qui suit n'aurait rien d'illégal pour Moondog.

    Il n'a livré de bataille de copyright que pour mentionner qu'il était le créateur de morceaux qu'un radiophoniste peu scrupuleux lui avait volé.

    Il n'a pas vécu, de son propre chef, 20 ans dans la rue, pour n'avoir que le fric en tête.

    Et c'est un artiste au mieux cryptique, que publient de nos jours des labels confidentiels pour qui toute exposition ou partage public constituerait une publicité bienvenue.

    Au mieux ça accroitra un rien leurs ventes, au pire... Ca ne changera rien.

    Moondog composait en braille. Ilona Sommer, qui l'aida de 1974 à 1999, traduisit toutes ses compositions en partitions.

    Il a fait plusieurs fois l'objet de documentaires.

    Apparemment Moondog n'a aucun descendant, et rien n'indique que Ilona Sommer soit encore en vie.



    Ca veut dire que même si ce n'est pas du domaine public, personne ne bataillera ferme pour des copyrights sur du Moondog.

    Je partage donc sa discographie.

    En tout impunité. Essayez au moins "Moondog [Compilation with Moondog 2]"

    [1953] Moondog And His Friends.rar 69.0 Mo
    https://mega.co.nz/#!DE0k1TyT!8N8utt...MVmypV97FsY2fk

    [1953] Moondog On the Streets of New York.rar 10.9 Mo
    https://mega.co.nz/#!ed0EzbpD!rAURzj...BPOEOGeHw57baE

    [1953] Pastoral Suite - Surf Session.rar 13.7 Mo
    https://mega.co.nz/#!nI1HlJzA!o3ZQNJ...puO6oi977uv4zs

    [1954] Tony Schwartz - New York 19.rar 2.0 Mo
    https://mega.co.nz/#!ndEhyCJR!BAwUSH...iq0RYhtbL6a5H8

    [1955] Moondog & his Honking Geese (10'' moondog records).rar 22.6 Mo
    https://mega.co.nz/#!bNFVTDSD!k2ySW5...S3C-Vb:shock:g

    [1956] Moondog(Caribea).rar 43.1 Mo
    https://mega.co.nz/#!yRFzATJI!Xgqolm...6ZkcEQZot0VxEc

    [1956] More Moondog.rar 60.7 Mo
    https://mega.co.nz/#!iQ9kGSzI!5L_Jlv...xVLTgHqaXRQz0k

    [1957] Music In The Streets.rar 6.3 Mo
    https://mega.co.nz/#!CY9lnaaQ!qqeZUI...fw8UL3TTr3vBY8

    [1957] Tell It Again(with Julie Andrews).rar 27.7 Mo
    https://mega.co.nz/#!TJ1jXKKL!Xk6-W9...WW2v3fHl--5r-Y

    [1957] The Story Of Moondog (1956-1957).rar 79.8 Mo
    https://mega.co.nz/#!DQljWIxb!E0AstG...c-FgkJBDf9WGn0

    [1959] Moondog & Suncat Suites.rar 80.6 Mo
    https://mega.co.nz/#!GNljQSST!qOMkmd...E8NC86np-zkCPo

    [1971] Moondog [Compilation with Moondog 2].rar 135.8 Mo
    https://mega.co.nz/#!XN80nBDJ!iJ2CHW...7rDqJ4xrU9gul0

    [1977] In Europe.rar 73.9 Mo
    https://mega.co.nz/#!SJdGHYBQ!J-0FGU...1qpsgG5XxM-WU0

    [1979] A New Sound Of Old Instrument.rar 60.3 Mo
    https://mega.co.nz/#!LI9VxSSC!oegEtM...uYysXw4HbR8Ls8

    [1986] Bracelli(Conducts Flaskkvartetten).rar 57.8 Mo
    https://mega.co.nz/#!TZ8S2Bxa!lwEBCi...ONwxSDE2Q2Yjnw

    [1991] Elpmas.rar 121.1 Mo
    https://mega.co.nz/#!fItFxCQI!BX7ho6...REU3-Crgpbfedc

    [1997] Sax Pax For A Sax.rar 123.8 Mo
    https://mega.co.nz/#!LFcRgD5B!8AEv-j...qv_biu1JZNeH1g

    [1998] Trees Against The Sky(tribute to Moondog).rar 47.5 Mo
    https://mega.co.nz/#!uRlFRCLT!sJiwaf...PrCf_rrEmS2g2A

    [1999] H'art Songs.rar 66.9 Mo
    https://mega.co.nz/#!bRtzADLD!eNdewx...hSGy2LP3MWNKDQ

    [2005] The German Years 1977-1999.rar 207.4 Mo
    https://mega.co.nz/#!GJcEAajZ!yEsa6j...354r6xbAwWfcwI

    [2005] Un Hommage A Moondog.rar 148.1 Mo
    https://mega.co.nz/#!LVUxTSYI!H3Pv-v...AxqzpyHIQFyn7Q

    [2006] Moondog Rare Material.rar 159.9 Mo
    https://mega.co.nz/#!uYFnmISS!k9q7Q_...S_819Q9P77AAmA

    [2006] The Viking Of Sixth Avenue.rar 100.4 Mo
    https://mega.co.nz/#!qV0ghBIR!rKzlG6...53BjW82rSTKd8Y
    Dernière modification par Bal-Sagoth ; 01/05/2015 à 02h15.


    "Wijn is venijn, bier is plezier"

  2. Les 6 membres suivants remercient Bal-Sagoth pour cet excellent message :

    Abdul (01/05/2015), ADN san (01/05/2015), Corran (01/05/2015), Kilik (01/05/2015), sisou (01/05/2015), Valthognir (01/05/2015)

  3. #2
    [Anc] Vieux Pote Iron Godslayer ADN san Most fuckin' badass in the entire multiverse ever ADN san Most fuckin' badass in the entire multiverse ever ADN san Most fuckin' badass in the entire multiverse ever ADN san Most fuckin' badass in the entire multiverse ever ADN san Most fuckin' badass in the entire multiverse ever ADN san Most fuckin' badass in the entire multiverse ever ADN san Most fuckin' badass in the entire multiverse ever ADN san Most fuckin' badass in the entire multiverse ever ADN san Most fuckin' badass in the entire multiverse ever ADN san Most fuckin' badass in the entire multiverse ever ADN san Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de ADN san
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    6 758
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    3 507
    Remercié(e) 4 683 fois dans 1 878 messages

    Par défaut

    Je ne connaissais absolument pas, c'est intéressant, clair, et approfondi. Merci.
    "Le plus bel hommage que nous puissions rendre à un auteur n'est pas de rester attachés à la lecture de ses pages, mais plutôt de cesser inconsciemment de lire, de reposer le livre, de le méditer et de voir au-delà de ses intentions avec des yeux neufs."
    Charles Morgan

  4. #3
    Illegal Lolistep Vampireslayer Abdul Eternal Champion Abdul Eternal Champion Abdul Eternal Champion Abdul Eternal Champion Abdul Eternal Champion Abdul Eternal Champion Abdul Eternal Champion Abdul Eternal Champion Abdul Eternal Champion Abdul Eternal Champion Abdul Eternal Champion Avatar de Abdul
    Date d'inscription
    May 2011
    Localisation
    GRENOBLE
    Messages
    1 682
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    493
    Remercié(e) 2 016 fois dans 870 messages

    Par défaut

    Ca en jète ! merci beaucoup
    Necrobestial Sadobreaks

  5. #4
    Rakan Powa! Supreme Overlord Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Bal-Sagoth
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Charleroi
    Messages
    53 778
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    25 802
    Remercié(e) 30 123 fois dans 14 275 messages

    Par défaut

    Aussi, je me suis trompé de section on dirait.

    Il faudrait déplacer en livre / musique


    "Wijn is venijn, bier is plezier"

  6. #5
    Take Your Heart Supreme Overlord Kilik Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Kilik Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Kilik Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Kilik Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Kilik Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Kilik Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Kilik Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Kilik Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Kilik Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Kilik Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Kilik Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Kilik
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Sur le Thousand Sunny
    Messages
    17 980
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    26 090
    Remercié(e) 7 675 fois dans 3 750 messages

    Par défaut

    Très intéressant je ne connaissait pas du tout, merci pour cette découverte.

  7. Les membres suivants ont remercié Kilik pour cet excellent message :

    Bal-Sagoth (01/05/2015)

  8. #6
    Rakan Powa! Supreme Overlord Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Bal-Sagoth
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Charleroi
    Messages
    53 778
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    25 802
    Remercié(e) 30 123 fois dans 14 275 messages

    Par défaut

    Moi non plus je ne connaissais pas jusqu'il y a peu.

    Youtube a parfois des algorithmes efficaces.

    Il m'a proposé ce truc. Avec une vieille tronche de wizard d'ADD 2ème édition.

    Je croyais tomber sur un groupe de vieux heavy metal branché fantasy, genre Tolkien, m'voyez?

    C'tait pas vraiment ce à quoi je m'attendais, mais un truc est sûr : j'ai rien perdu au change.

    Depuis je me suis rencardé sur le bonhomme, et j'ai eu très très envie de le faire connaître autant que je le peux.

    C'pas l'plus grand musicos au monde, mais moi je l'aime bien. Et surtout dans une époque ou on est spammé de merdissitude musicale, on a besoin de prendre des bols d'air frais ou on peut.

    Moondog est un grand bol d'air frais.

    Il est authentique, spontané, son unique motivation n'a jamais été que la recherche musicale pure. Le succès et le fric il en a jamais rien eu à péter.

    Il aurait pu, malgré le fait qu'il a connu la grande dépression, se trouver un taf, même s'il était aveugle. Il aurait pu avoir un peu d'argent et une maison.

    Mais Moondog était un poète et philosophe, et sans être un anti-capitaliste engagé ou autre, il relativisait les besoins de l'être et se contentait du strict minimum, vivant plus heureux en fait que beaucoup de riches.

    Car Moondog, c'était avant tout une certaine philosophie du bonheur.

    Il n'était pas bouddhiste, mais je suis sûr qu'on pourrait lui trouver pas mal de ressemblances avec ces hommes-sages qui sillonnent l'Inde en ayant pour toute possession que les haillons sur leur dos, se nourrissant uniquement de ce que les temples veulent bien leur offrir.
    Dernière modification par Bal-Sagoth ; 01/05/2015 à 21h03.


    "Wijn is venijn, bier is plezier"

  9. Les membres suivants ont remercié Bal-Sagoth pour cet excellent message :

    Kilik (02/05/2015)

  10. #7
    Take Your Heart Supreme Overlord Kilik Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Kilik Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Kilik Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Kilik Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Kilik Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Kilik Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Kilik Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Kilik Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Kilik Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Kilik Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Kilik Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Kilik
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Sur le Thousand Sunny
    Messages
    17 980
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    26 090
    Remercié(e) 7 675 fois dans 3 750 messages

    Par défaut

    En tout cas en plus d' un style musical très sympa, j' aime bien le Jazz, il avait un style de vie très intéressant, un illuminé ?? Oui peut être mais dans le bon sens du terme je trouve.

  11. #8
    Great Old One Dragonslayer Lizandrya 4D Being Lizandrya 4D Being Lizandrya 4D Being Lizandrya 4D Being Lizandrya 4D Being Lizandrya 4D Being Lizandrya 4D Being Lizandrya 4D Being Lizandrya 4D Being Lizandrya 4D Being Lizandrya 4D Being Avatar de Lizandrya
    Date d'inscription
    September 2006
    Localisation
    La Comté
    Messages
    2 239
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    3 125
    Remercié(e) 2 709 fois dans 1 156 messages

    Par défaut

    Je connaissais déjà de nom et j'avais entendu certains titres. C'est très moderne je trouve, et cinématographique aussi pour les morceaux sans voix.
    Plus que du John Williams, même si c'est comme ça que je l'ai découvert par analogie en discutant musique de film de Zimmer à Wiliams, puis Moondog , il me fait penser à du John Barry ou encore Yoko Kano.

    La façon dont sont montés les morceaux me laisse penser qu'ils étaient beaucoup plus long à l'origine, ça devait expérimenter des trucs !

  12. Les membres suivants ont remercié Lizandrya pour cet excellent message :

    Kilik (04/05/2015)

  13. #9
    Rakan Powa! Supreme Overlord Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Bal-Sagoth
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Charleroi
    Messages
    53 778
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    25 802
    Remercié(e) 30 123 fois dans 14 275 messages

    Par défaut

    Oui Moondog passait sa vie à jouer, à organiser des boeufs, traîner là ou y'a de la zik, composer de la poésie, la réciter, et il essayait surtout de capturer l'âme de la ville.

    Il était passionné par New York et il s'est souvent livré à des enregistrements des bruits de la ville la nuit, dans les années 50. en prélude à un morceau apr exemple on entend passer l'express de nuit dans le lointain... La ville le passionnait.

    C'est très ancré dans le New York d'une certaine époque comme zik, même si après 74 il a été vivre jusqu'en 1999 en Allemagne...

    Ce que ça a donné est aussi consigné sur une compil tardive.

    En fait y'a assez peu de vrais albums de Moondog, beaucoup à l'origine étaient des enregistrements faits par d'autres personnes venues voir le personnage à l'oeuvre, il faudra attendre 1969 pour qu'il fasse un vrai enregistrement studio avec orchestre, et sur les fins ce sont essentiellement des morceaux récupérés et sortis en compils car Moondog ne les avait jamais sortis au format album...

    Il courait pas après le fric, tant qu'il avait à manger et de quoi se protéger des éléments, qu'il pouvait jouer et composer sa musique, sa poésie, ça lui suffisait.

    Il survivait de ce que les passants lui donnaient.

    C'était un vagabond paisible. Certains de ceux qui l'ont connu disent qu'il était super sympa, il parlait de tout, avec tout le monde, et était toujours joyeux.


    "Wijn is venijn, bier is plezier"

  14. Les membres suivants ont remercié Bal-Sagoth pour cet excellent message :

    Kilik (04/05/2015)

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages