+ Répondre à la discussion
Page 18 sur 18 PremièrePremière ... 8 16 17 18
Affichage des résultats 171 à 171 sur 171

Discussion: Rêves #2

  1. #171
    Rakan Powa! Supreme Overlord Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Bal-Sagoth
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Charleroi
    Messages
    53 303
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    25 460
    Remercié(e) 29 479 fois dans 13 981 messages

    Par défaut

    M'souvient plus d'comment ça a commencé c't'histoire.

    M'enfin, j'étais dans ma chambre. Qui ressemblait à un genre de chambre d'hôtel. D'ailleurs c'était une chambre, pas MA chambre, vu qu'y avait un genre de mec qu'était venu voir si j'étais bien installé.

    Et puis bizarrement c'est devenu une pension étudiante. Ca change sans arrêt.

    Et mes collègues arrivent un à un comme les nains de Bilbo, en passant par une entrée dérobée qui se trouvait dans une penderie. Ca fait reverse Narnia sur le coup.

    Je leur demande ce qu'ils foutent là, mais chaque fois que j'essaye de m'en débarrasser ils sont de plus en plus nombreux. Ma collègue Nath me dit "de ne pas m'en faire de toute façon c'est elle qui conduit". Je vois pas le rapport.

    Une fille endormie toque à ma porte en demandant que je fasse moins de bruit, je suis un peu emmerdé et je lui dis ouais, on va essayer.

    Puis va savoir pourquoi y'a une dizaine de malabars qui se radinent, épées, flingues, armures, chacun taillé comme un chevalier du zodiaque version du turfu / cyborg.

    Ma chambre pendant ce temps-là s'était visiblement transformée en salle de banquet et mes collègues semblaient pas trop en avoir à battre qu'une bande de castards étaient venus me chercher des noises.

    Alors bon, j'essaye d'être poli, un peu façon dialogue à choix multiple de Pillars of Eternity, où tu choisis des dialogues diplomates, jusqu'à ce que t'en ai marre que ça traîne et que tu sors ta sword pour la leur coller en travers de la gueule.

    Les mecs y se cassent pas, y commencent à s'égayer dans la pièce, à fouiller, foutre la merde, y'en a même un dans la douche.

    J'en ai marre. Je gueule "dans dix secondes si vous êtes pas sorti je vous marave la gueule". Y comprennent pas bien. Y commencent à réagir genre "comment tu nous parle là".

    Je chope celui qu'est dans la douche par le bras et je le balance dans le mur. Je sais pas ce qu'il devient.

    Le deuxième avait un grand casque orné et je commence à ouvrir son armure façon boîte de conserve, je sors sa tête et je lui mets des claques.

    Chais pas ou sont passé les dix autres pendant ce temps non plus.

    Je lui demande où est son pote, le danseur. Aucune idée de ce que ça veut dire. Ca devait faire référence à une autre partie confuse du rêve où ils étaient avec une sorte de thug genre le prince des assassins dans les derniers volumes de Berserk. Sauf que pour moi c'tait un danseur...

    Non parce que j'avais aussi démoli un autre gars qu'était bâti comme un genre de fauteuil en osier. Cherchez pas.

    Et l'autre y me fait "bah il est juste là devant toi, t'as qu'à ouvrir", et en effet, dans le truc en osier que j'avais pété, y'avait un truc en trois parties qu'y suffisait d'ouvrir.

    J'ouvre. Y'a un truc qui sort, la lumière s'éteint, j'entends une sorte de bourdonnement comme quand y'a un gros insecte en approche. Genre un bourdon.

    Je lui dis d'arrêter de jouer au con et de venir se battre, et aussi de rallumer la lumière, parce que ça fait chier.

    La lumière se rallume, un spot à la fois de façon inutilement dramatique (y'avait une rangée de spots de chaque côté de la pièce), et là, de chaque côté de la pièce, sur des armoires, y'a un double fuckin' tigre tricéphale.

    Pourquoi double et pas deux? Je sais pas. Pour moi c'était un double tigre tricéphale. Y devaient être liés par la queue, un truc du genre.

    Je ne saurais jamais comment j'allais exploser sa race à ce gros chat, parce que mon phone a beuglé. C'tait mon pater qu'avait encore besoin d'aide, sheesh...

    Y m'a niqué mon rêve l'enfoiré. Je suis vénère que je saurai jamais comment j'allais coller une avoine au double tigre tricéphale, chier.

    Pour une fois que le rêve était intéressant...


    "Wijn is venijn, bier is plezier"

  2. Les 5 membres suivants remercient Bal-Sagoth pour cet excellent message :

    BaXter (20/05/2018), darkkoeurby (21/05/2018), Giromu (21/05/2018), Kilik (20/05/2018), sisou (20/05/2018)

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages