Nan c'était une jeune femme, j'pense qu'elle a dû ressentir le film pour ce qu'il était vraiment : un immense doigt d'honneur de la génération prédatrice des boomers à tout le reste de la France, les jeunes, les gilets-jaunes, les employés, les services sociaux etc