+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 13

Discussion: STOP! Hammer Time.

  1. #1
    Rakan Powa! Supreme Overlord Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Bal-Sagoth
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Charleroi
    Messages
    53 922
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    25 895
    Remercié(e) 30 293 fois dans 14 346 messages

    Par défaut STOP! Hammer Time.


    C'est avec plaisir que je vous annonce la création de ce nouveau topic... Qui vous induit en erreur d'entrée de jeu, n'ayant rien à voir avec M.C. Hammer.

    Je trouvais ça amusant d'introduire une série de 64 films réalisés entre 1955 et 1976 avec un chanteur devenu populaire 24 ans après le dernier film.

    Ce dont je vous entretiens ici, c'est des productions de la HAMMER.

    Hammer Film Productions, compagnie de cinéma créée en 1934 par William Hinds et James Carreras à Londres, Royaume-Uni.

    Je ne vais pas retracer leur vie, vu que la société existe toujours de nos jours et que je n'ai pas la moindre idée de ce qu'elle fait.

    Ce qu'elle a fait, par contre, c'est introduire horreur et hémoglobine dans vos foyers, et ce en Technicolor.

    Enfin. Pas TOUJOURs en Technicolor, mais dès 1958, on avait du Technicolor.

    Quatermass, X the Unknown, Quatermass 2 et The Hound of Baskervilles sont encore en noir et blanc.

    Bien sûr, des films d'horreur il y en avait eu avant. Et la Hammer n'a pas inventé le gore, puisque c'est Herschell Gordon Lewis qui "créera" la tendance en 1963 avec Blood Feast.


    Christopher Lee


    Peter Cushing

    Mais la Hammer a réinventé les classiques de l'horreur, transformant les monstres en star comme jamais, et ce avec la prestation de deux acteurs mémorables : Christopher Lee et Peter Cushing.

    Il y a eu d'autres bons acteurs mais c'est essentiellement d'eux qu'on se souviendra.

    La Hammer a repris des créatures populaires comme Dracula, Frankenstein, la Momie, le Dr. Jekyll & Mister Hyde, ainsi que le Loup-Garou, et les a remises au goût de l'époque.

    Ici, je vais d'abord couvrir les trois grands monstres de la Hammer (Dracula, Frankenstein et la Momie), avant de m'attarder sur le reste (43 films).

    On ira tout doucement, à raison d'une petite chronique tous les X temps.

    Il n'est pas dit que la liste est exhaustive, mais au moins pour les Dracula, Frankenstein et Momie, ça l'est.

    Ce sont les films généralement considérés comme les "classiques" de la Hammer.

    Commençons donc par le plus connu, Dracula.

    DRACULA

    La Hammer produisit 10 films de vampires liés à Dracula, même si elle produisit également d'autres films de vampires sans rapport.

    Tous ces films ne contiennent pas Christopher Lee, qui est vite entré en conflit avec la production et les dialoguistes, disant que le texte qu'on lui donnait était mauvais.

    Il ira jusqu'à jouer un de ses films de manière totalement muette, refusant de réciter son texte. Le producteur dira après coup que, de toute façon, Lee n'avait pas de lignes de dialogue pour le film. Mauvaise foi?

    On eut donc ce qui suit :

    1958 - Dracula (1)
    1960 - The Brides of Dracula (2)
    1966 - Dracula Prince of Darkness (3)
    1968 - Dracula Has Risen from the Grave (4)
    1969 - Taste the Blood of Dracula (5)
    1970 - Scars of Dracula (6)
    1971 - Countess Dracula (7)
    1972 - Dracula A.D. 1972 (8)
    1973 - The Satanic rites of Dracula (9)
    1974 - Legend of the Seven Golden Vampires (10)

    (1) "le cauchemar de Dracula" en français. Aussi connu sous le nom de "Horror of Dracula".
    (2) "les maîtresses de Dracula" en français.
    (3) "Dracula, prince des ténèbres" en français.
    (4) "Dracula et les femmes" en français.
    (5) "une messe pour Dracula" en français.
    (6) "les cicatrices de Dracula" en français.
    (7) "comtesse Dracula" en français. Dès cette époque on fut heureux de trouver un alter-ego féminin à Dracula, "die blutgräfin", Erzsébet Báthory, une comtesse hongroise du XVIème siècle s'adonnant à des rites douteux et ayant causé la mort de 80 personnes, essentiellement des jeunes filles, même si officieusement elle pourrait avoir tué ou fait tuer jusqu'à 650 personnes.
    (8) "Dracula '73" en français.
    (9) "Dracula vit toujours à Londres" en français.
    (10) "la légende des sept vampires d'or" en français.

    Aujourd'hui nous jetons un oeil sur le premier film, starring Christopher Lee as Count Dracula, & Peter Cushing as Professor Abraham Van Helsing.

    A noter qu'avec le temps et les films, on connut pas mal de variantes de Van Helsing :

    Abraham Van Helsing
    Abraham van Helsing
    Adam Van Helsing
    Capt. Abraham Van Helsing
    Doctor Van Helsing
    Dr. Abraham Van Helsing
    Dr. Enrico Valenzi
    Dr. J. Van Helsing
    Dr. Van Helsing
    Dr. Van Helsing VI
    Dr. Van Helsing VII
    Dr. von Helsing
    Gabriel Van Helsing
    Mr. Van Helsing
    Prof. Abraham Van Helsing
    Prof. Lorrimer Van Helsing
    Prof. Van Helsing
    Prof. van Helsing
    Professor Helsing
    Professor Laurence Van Helsing
    Professor Van Helsing
    Van Helsing
    Victor Von Helsing

    (thanks IMDB)

    Horror of Dracula

    Ce film est une adaptation très libre du roman de Bram Stoker.

    Vous pouvez lire ce qui suit, sachant que ça vous spoilera le film si vous ne l'avez pas vu, et que ce sera redondant si vous l'avez vu.

    Spoiler:

    John Van Eyssen / Jonathan Harker

    On y retrouve Jonathan Harker qui n'est plus un gratte-papier, mais un chasseur de vampires improvisé, qui se fait embaucher par le comte Dracula comme bibliothécaire particulier.


    Christopher Lee / Dracula

    Le comte n'est sans doute pas dupe, mais fait preuve de beaucoup de courtoisie.


    Harker se fait mordre par la maîtresse de Dracula alors qu'il arpente les dédales du château durant la nuit, après que celle-ci l'ait trompé en se faisant passer pour une jeune fille enlevée par le comte.


    Il ne survit que parce que le comte revient et chasse la femelle, suite à quoi Dracula fuit car le jour se lève.

    Avant de devenir un monstre, Harker décide de finir le boulot et descend dans la crypte. Il tue la maîtresse mais Dracula se réveille et piège Harker.


    Fade to black, nous sommes dans un petit village allemand (oui, le château de Dracula pour les besoins du film est en Allemagne) ou tout le monde parle un parfait anglais, nous y sommes introduits à Abraham van Helsing, venu à la requête de Jonathan Harker enquêter sur les lieux, mais il est confronté à la superstition des villageois.

    Une servante le trouvant sympathique décide de le mettre au courant de la situation et lui remet le journal de Jonathan Harker.


    Van Helsing se rend directement au château où il remonte la trace de Harker, trouve la dépouille de la vampire tuée par celui-ci, mais aucune trace du Comte.


    Il revient en Angleterre où il rend compte du destin funeste de Harker (encore qu'on ne retrouve pas son corps) à la famille de ce dernier, mais Dracula a émigré par-là récemment et décide de s'en prendre à Lucy Holmwood, la fiancée de Jonathan, pour remplacer sa maîtresse.

    Pendant ce temps, Van Helsing reprend ses études vampiriques en attendant de retrouver Dracula, et essaye de sauver la pauvre Lucy, mais l'emprise du vampire est trop forte et elle se défait de ses protections pour s'offrir au Comte.

    Les gens de sa famille ne comprennent pas trop, pensant que Lucy souffre juste d'anémie.


    On la retrouve pâle et froide un matin et on la met au caveau, mais Van Helsing sait qu'elle n'est pas morte et doit convaincre la famille de l'importance de profaner sa dépouille, surtout quand une des petites nièces de Lucy dit l'avoir vue se balader la nuit dans les jardins.

    Van Helsing étant rusé, avant de "terminer" Lucy, il décide de s'en servir pour apâter le maître

    Ils parvient ensuite à consulter des registres de douane faisant état d'une cargaison comprenant un cercueil en provenance de Carlstadt, et trouve ainsi la destination du tout.


    Mais Dracula ne reste pas sans rien faire. Privé de Lucy, il s'attaque à Mina, sa soeur, que Van Helsing parvient à démasquer avant vampirisation totale.


    Mais toujours Dracula leur échappe, et durant l'une de leurs investigations, il revient saigner Mina à blanc. Avec l'aide du Docteur Seward (Charles Lloyd Pack), Van Helsing entreprend une transfusion sanguine.

    Il conseille à Seward de boire du vin pour refaire du sang, mais la bonne leur dit que sa maîtresse a interdit à quiconque d'aller à la cave... Ca fait tilt chez Van Helsing : Dracula était caché depuis le début chez eux...


    Van Helsing trouve le cercueil, mais point de Comte... Celui-ci apparaît derrière lui, mais Van Helsing le prive d'abri en mettant une croix dans le cercueil...

    Dracula prend la fuite avec Mina jusqu'à sa demeure locale et tente de l'enterrer vivante avant le lever du jour, mais Van Helsing a réquisitionné un attelage et fonce vers l'endroit...


    Tandis que Seward déterre la pauvre Mina, Van Helsing poursuit le vampire qui manque le tuer, mais Van Helsing se relève de justesse et voyant le jour poindre au travers des tentures, il se jete sur celles-ci pour les arracher


    Le pied du vampire frappé de lumière se désintègre mais le reste cherche à fuir. Van Helsing bondit comme dun diable, empoigne deux pieds de chandelier et les croise en plein vers le faciès de Dracula, représentant le symbole de la chrétienté, fatidique aux vampires de cette époque du cinéma. (même si le premier vrai symbole des chrétiens était le chrismon, une sorte de P barré...)


    C'en est trop pour le ténébreux qui recule, mortifié, mais en tentant de se soustraire à la croix inquisitrice, il aboutit dans la lumière vengeresse qui décompose les parties exposées.


    Ainsi périt l'homme qui trompa la mort pendant 600 ans. Seward constate avec plaisir la brûlure en forme de croix dans la main de Mina qui s'vanouit, le charme de la bête n'a plus emprise sur l'âme de la jeune femme qui a de nouveau sa place parmi les vivants.

    ~THE END~


    Les chocs de l'époque :

    1/ Voir Christopher Lee "jeune" (il avait quand même déjà 36 ans en 1958) ;

    2/ Constater qu'à l'époque Lee n'avait pas encore son registre très emphatique avec sa voix profonde, mais parlait un anglais très précis et articulé avec un débit de mitraillette ;

    3/ La magnificence, la richesse et le degré de détail des décors ;

    4/ Les jeux de lumière époustouflants, il y a tout un travail d'ambiance, c'est un véritable roman graphique animé ;

    5/ Le côté "humain" de Dracula, il n'a pas la force herculéenne des vampires vus dans les films récents (même s'il reste fort), il a même énormément de faiblesses finalement. C'est juste un homme ayant pactisé avec l'Enfer pour avoir la vie éternelle ;

    6/ Voir une transfusion sanguine exécutée au mépris total de la connaissance du groupe sanguin. A noter qu'avant les premières vraies transfusions après la première guerre mondiale et la première classification des groupes sanguins en 1900, il y avait déjà des "dons de sang", d'origine animale, vers un être humain. Les égyptiens connaissaient déjà cette technique, et le premier transfusé célèbre fut le pape Innocent VIII à la fin du XVème siècle. La réussite était quasi nulle. Innocent VIII sacrifie trois garçonnets de dix ans pour sa transfusion et finit néanmoins par mourir des suites de la transfusion.

    Il faudra après ce film 8 longues années pour que Chrsitopher Lee endosse à nouveau le costume du Comte, puisqu'il n'est pas présent dans le deuxième film de la saga Hammer consacrée à Dracula.

    A vrai dire, comme dans plusieurs films de la série, il n'y a pas de Dracula. Mais ceci sera pour une autre fois.

    J'espère que vous aurez apprécié, et que ça vous aura donné envie de voir le film, qui, en dépit d'un kitsch consommé (il a 55 ans, vous vous attendiez à quoi?), est une vraie merveille à regarder.

    C'est la source même de très nombreux tropes qui seront répétés jusqu'à l'usure dans les décennies à suivre, avant la génération actuelle de vampires, née dans les années 80, qui n'ont plus vraiment cure de deux bâtons brandits sous leur nez...

    NB : j'ai une version originale non sous-titrée pour ceux que ça tente.
    Dernière modification par Bal-Sagoth ; 23/12/2013 à 20h42.


    "Wijn is venijn, bier is plezier"

  2. Les 8 membres suivants remercient Bal-Sagoth pour cet excellent message :

    ADN san (26/11/2017), BaXter (23/12/2013), bluipiah (23/12/2013), darkkoeurby (23/12/2013), Giromu (23/12/2013), Kilik (23/12/2013), sisou (23/12/2013), Valthognir (13/06/2015)

  3. #2
    Moderateur Godslayer BaXter Most fuckin' badass in the entire multiverse ever BaXter Most fuckin' badass in the entire multiverse ever BaXter Most fuckin' badass in the entire multiverse ever BaXter Most fuckin' badass in the entire multiverse ever BaXter Most fuckin' badass in the entire multiverse ever BaXter Most fuckin' badass in the entire multiverse ever BaXter Most fuckin' badass in the entire multiverse ever BaXter Most fuckin' badass in the entire multiverse ever BaXter Most fuckin' badass in the entire multiverse ever BaXter Most fuckin' badass in the entire multiverse ever BaXter Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de BaXter
    Date d'inscription
    June 2005
    Messages
    5 012
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    7 911
    Remercié(e) 6 023 fois dans 2 688 messages

    Par défaut

    De la Hammer, récemment, j'ai vu "La dame en noir", avec Daniel Radcliff, un film qui est obligé de te dire quand tu dois avoir peur en te foutant une musique un peu bruyante quand quelque chose apparait (des fois que tu te sois endormi, ça serait dommage que tu rates) et qui sort la scène de fantome la plus ridicule de tout les temps à la limite de la parodie.-_-

  4. Les 2 membres suivants remercient BaXter pour cet excellent message :

    Bal-Sagoth (24/12/2013), Kilik (23/12/2013)

  5. #3
    Rakan Powa! Supreme Overlord Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Bal-Sagoth
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Charleroi
    Messages
    53 922
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    25 895
    Remercié(e) 30 293 fois dans 14 346 messages

    Par défaut

    Ah, c'est d'eux? Perso la Hammer depuis les classics j'ai décroché, tu vois.

    Mais j'ai vu ce film avec Harry Potter (désolé Radcliffe, à moins que tu vieillisse aussi bien que Sean Connery et Christopher Lee, Harry Potter te restera chevillé au corps jusqu'à ta mort), je me suis fait chier comme un buzzard commun dans une bar-mitzva.

    Ca avait une foggy atmosphere, mais c'est juste incapable d'en titer parti.

    Même le remake américain de Ju-On s'en sort mieux avec ses bébés gothiques.

    Oubliez tout ce que la Hammer a pu faire ces trente dernières années. Faites ça pour moi.

    Et allez voir leurs classiques, datant de leur âge d'or.

    Oui, c'est kitsch. Mais ne sommes-nous pas tous de grands garçons avisés qui sommes à même de regarder un film avec à l'esprit le contexte de l'époque?

    Faut vraiment, parce que si vous êtes un brin féministe, vous allez hurler.

    Pas une seule strong independent woman.

    Que des pots de fleur, des drones, qui ignorent ce qu'est la gauche de la droite à moins qu'un homme ne leur dise.

    C'était comme ça mes amis.

    J'ai beau être un homme des cavernes, je ne cautionne pas non plus cette vue de la femme. Déjà parce que ma petite soeur s'inscrit difficilement dans cet archétype (je suis sûr que son copain est un homo refoulé qu'elle sodomise avec un gode-ceinture), mais aussi ma mère, qui en dépit de toute attitude propre à mon père (un des derniers rescapés de la famille cro-magnon) porte la culotte chez moi.

    Je reconnais aux femmes tout ce qu'elels souhaitent : l'équivalence homme /femme à tous niveaux et même au-delà.

    Quand je vois des hommes gémir pour une écharde dans le doigt alors que des femmes vivent leurs règles mois après mois en serrant les dents, j'ai du , mal à voir une égalité homme / femme. Les femmes en cela sont clairement supérieures.

    Je n'ai aucune honte à l'affirmer et je tiens les femmes en haute estime. D'autant plus que je me méfie dix fois plus à situation identique d'une femme que d'un homme.

    Mais dans ces films, les femmes sont toutes des objets, au même titre que ceux du décor, et sont vouées à subir l'action quelle qu'elle soit.

    Quand ce n'est pas les soeurs Holmwood qui ne sont que de vulgaires amuse-gueule, c'est la servante idiote qu'il faut calmer à coups de baffes dans la gueule.

    Je préfère la version dominatrice de Mina Harker dans la Ligue des Gentlemen Extraordinaires, thank you very much.

    Au moins là ai-je l'impression d'avoir affaire à un membre de la famille des cordés, et non des mollusques

    Mais en 1958, la soumission de la femme à l'homme était encore la règle et le film est un témoin de son époque. Deal with it.

    (j'aime qu'une femme soit bonne cuisinière, hélas, c'est une chose pour laquelle le plus souvent un homme sera meilleur. Les femmes sont trop obnubilées, encore aujourd'hui, par leur ligne, que pour savoir ce qui est bon. Sauf peut-être Jennifer Lawrence. Je ne sais pas si cette fille est aussi honnête et simple qu'elle semble dans ses interviews, mais je suis sûr qu'elle sait ce qui est bon)
    Dernière modification par Bal-Sagoth ; 24/12/2013 à 00h47.


    "Wijn is venijn, bier is plezier"

  6. Les 2 membres suivants remercient Bal-Sagoth pour cet excellent message :

    BaXter (24/12/2013), Kilik (24/12/2013)

  7. #4
    Fantasm Soldier's fan Godslayer Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Archiveur
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Au pays de Heidi
    Messages
    6 075
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    0
    Remercié(e) 7 521 fois dans 2 767 messages

    Par défaut

    Citation Envoyé par BaXter
    De la Hammer, récemment, j'ai vu "La dame en noir", avec Daniel Radcliff, un film qui est obligé de te dire quand tu dois avoir peur en te foutant une musique un peu bruyante quand quelque chose apparait (des fois que tu te sois endormi, ça serait dommage que tu rates) et qui sort la scène de fantome la plus ridicule de tout les temps à la limite de la parodie.-_-
    J'ai lu qu'une suite serait déjà en prévision, suite au succès du premier au box-office. Personnellement, j'ai trouvé sympathique le film sans pourtant dire qu'il était bon. Je dirai plutôt un peu plus que moyen.

    Il y a eu de bonnes idées, un peu d'intrigues, mais comme BaXter l'a écrit, au moment où le fantôme apparaît, t'as le ballon qui se dégonfle sec! La "magie" d'antan de la Hammer n'est plus vraiment là...

    Pour revenir à la chronique de Bal au sujet des classiques de leur catalogue, plusieurs de leurs films sont de vraies merveilles. Kitsch peut-être maintenant, mais visuellement un vrai régal pour les yeux de soucis de détails (même ceux qui ont été tournés en noir et blanc). Certaines scènes peuvent faire sourire, mais il faut les inscrire dans l'époque et c'est diablement efficace. Les histoires, elles, sont prenantes à la façon d'un roman d'horreur de gare et généralement sans prise de tête. C'est pas du Cronenberg, disons

    Pour ce qui est des acteurs, je me souviens moins du nom de Peter Cushing. Plus de Christopher Lee. Mais avec le temps, et vu que j'ai vu beaucoup de ces films étant gamin, ce n'est pas impossible que je confonds les deux, vu qu'ils se ressemble un peu.

    En tout cas excellent chronique!


    ...

    ★★★♥★★★

  8. Les membres suivants ont remercié Archiveur pour cet excellent message :

    Bal-Sagoth (25/12/2013)

  9. #5
    Rakan Powa! Supreme Overlord Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Bal-Sagoth
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Charleroi
    Messages
    53 922
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    25 895
    Remercié(e) 30 293 fois dans 14 346 messages

    Par défaut

    je me souviens moins du nom de Peter Cushing.
    Et si je te dis "grand Moff tarkin"?



    Il a toujours eu l'air malade sur cette image, pourtant nous étions en 1977, et le cancer de la prostate contre lequel il lutta pendant douze ans sans jamais accepter de se faire opérer ne devait se déclarer que cinq ans plus tard.


    "Wijn is venijn, bier is plezier"

  10. #6
    Fantasm Soldier's fan Godslayer Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Archiveur
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Au pays de Heidi
    Messages
    6 075
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    0
    Remercié(e) 7 521 fois dans 2 767 messages

    Par défaut

    Et si je te dis "grand Moff tarkin"?
    Ah, c'était lui? C'est vrai que ces traits me rappelaient quelqu'un!

    Quelques années plus tard, Christopher Lee incarne... le Compte Dooku. Si ce n'est pas un clin d'oeil, ça


    ...

    ★★★♥★★★

  11. Les membres suivants ont remercié Archiveur pour cet excellent message :

    Bal-Sagoth (26/12/2013)

  12. #7
    Rakan Powa! Supreme Overlord Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Bal-Sagoth
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Charleroi
    Messages
    53 922
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    25 895
    Remercié(e) 30 293 fois dans 14 346 messages

    Par défaut

    Les deux étaient très potes en fait.

    Mais Cushing est mort en 1994.


    "Wijn is venijn, bier is plezier"

  13. #8
    Fantasm Soldier's fan Godslayer Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Archiveur Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Archiveur
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Au pays de Heidi
    Messages
    6 075
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    0
    Remercié(e) 7 521 fois dans 2 767 messages

    Par défaut

    Comme pour les plus anciens du fofo, j'ai gardé un souvenir indélébile de Christopher Lee qui vient de nous quitter pour aller retrouver ses potes.

    Un départ discret mais des centaines de rôles dont des récents inoubliables comme celui du Comte Dooku ou encore de Saroumane.

    Des plus anciens, je me souviens de ses films (Dracula en tête) que je regardais avec mes parents qu'en j'étais gamin. Son style vampirique a - certes - très vieilli mais reste et restera encore une belle référence dans les classiques du cinéma.

    Si des jeunes voulaient voir à quoi ressemblait un vampire classique, je lui parlerai plus d'un film de la Hammer avec Christopher Lee plutôt qu'un de ces vampires qu'on dirait une boule à facette de soiré disco de Stephenie Meyer.

    RIP à Christopher Lee, donc.


    ...

    ★★★♥★★★

  14. Les 3 membres suivants remercient Archiveur pour cet excellent message :

    Bal-Sagoth (13/06/2015), BaXter (13/06/2015), Kilik (13/06/2015)

  15. #9
    Rakan Powa! Supreme Overlord Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Bal-Sagoth
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Charleroi
    Messages
    53 922
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    25 895
    Remercié(e) 30 293 fois dans 14 346 messages

    Par défaut

    Christopher Lee en vampire brillait, 50 ans avant Twilight, mais c'tait par son talent, pas par des SFX pourris.

    Twilight a fait plus de mal au mythe du vampire que tout ce qui est sorti dans les 30 années avant sa sortie

    Pourtant les vampires durant ces années ont tout connu : les films cheaps pourris, les bouquins gore pas chers, la blackxploitation (Blackula), l'affiliation à la scène rock (dans les années 80 les groupes rock vampire c'tait la mode, même Anne Rice n'a pas pu résister à l'envie de faire jouer Lestat dans un groupe de rock), les crossovers douteux comme des vampires de l'espace, l’exploitation sexuelle outrancière et l'homosexualité, et je ne sais combien de déformations urbaines du mythe (le plus réussi restant Anita Blake...)

    Et en dépit de ça, Twilight reste toujours ce qui s'est fait de pire dans le genre.


    "Wijn is venijn, bier is plezier"

  16. Les 3 membres suivants remercient Bal-Sagoth pour cet excellent message :

    BaXter (13/06/2015), Kilik (13/06/2015), Kuwagata Raijer (13/06/2015)

  17. #10
    Tan Psychosis Dragonslayer Valthognir 4D Being Valthognir 4D Being Valthognir 4D Being Valthognir 4D Being Valthognir 4D Being Valthognir 4D Being Valthognir 4D Being Valthognir 4D Being Valthognir 4D Being Valthognir 4D Being Valthognir 4D Being Avatar de Valthognir
    Date d'inscription
    June 2012
    Localisation
    Quelque part pour glander
    Messages
    2 738
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    2 945
    Remercié(e) 3 037 fois dans 1 533 messages

    Par défaut

    Justement ça me fait penser à What We Do In The Shadows que j'ai vu le mois dernier, c'est un petit film indépendant mais franchement pour tout ceux qui adore le mythe du vampire pur et simple (tel que Hammer le dépeint) c'est du pur caviar
    Faut que je fasse un post dessus.

  18. Les 2 membres suivants remercient Valthognir pour cet excellent message :

    Bal-Sagoth (13/06/2015), Kilik (13/06/2015)

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages