+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 9 1 2 3 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 88

Discussion: Iä Iä Cthulhu Fhtagn, Cthulhu Mglw R'Lyeh Fhtagn!

  1. #1
    Rakan Powa! Supreme Overlord Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Bal-Sagoth
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Charleroi
    Messages
    53 962
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    25 934
    Remercié(e) 30 326 fois dans 14 365 messages

    Par défaut Iä Iä Cthulhu Fhtagn, Cthulhu Mglw R'Lyeh Fhtagn!

    Pas de panique, les astres ne sont pas propices, Cthulhu ne va pas apparaître soudainement et se mettre à dévorer des cultistes imprudents...

    Ce titre bizarre doit susciter votre intérêt et vous forcer à cliquer pour répondre à cette question ô combien primordiale "kessetsa?".

    Je suis venu vous parler de HP Lovecraft, auteur "maudit" et méconnu, très injustement d'ailleurs.

    Je sui venu essayer de réparer dans la mesure de mes maigres moyens l'injustice qui est faite à ce grand écrivain.

    L'homme

    Howard Philips Lovecraft était un ermite, profondément misanthrope, reclu à Providence, Rhodes Island, Massachussets.

    Il naît en 1890 et meurt en 1937.

    Il perdit son père très jeune et sa mère dut être internée, ou l'inverse.

    Son grand père l'éleva donc.

    Le jeune Howard est d'une santé trop fragile que pour se mêler aux autres et suivre un parcours scolaire habituel alors son grand père lui enseigne des rudiments et pour le reste le jeune garçon fait sa propre éducation avec la très riche bibliothèque du grand père.

    Vers 5 ans il commence à écrire de petits poèmes fanatstiques, des nouvelles d'anticipation, Lovecraft n'a pas d'amis, mais il a des livres.

    Lovecraft va grandir, sa santé ne va pas s'améliorer, et il faut trouver un boulot... Lui n'a pas besoin de grand chose, alors il écrit, il écrit dans des revues d'astronomie, car il en est féru, puis dans des "pulps", il commence à correspondre avec des personnes, et surtout il commence à travailler avec des personnes pas très douées ou qui tâtonnent trop.

    Car Lovecraft a du talent mais aucun orgueil : il s'en fout.

    Il rêve.

    Avec ses rêves il va plus loin que n'importe qui.

    En tous cas il ira plus loin que n'importe quel auteur avant lui, même ceux qu'il aime tant comme Lord Dunsany ou Arthur Machen.

    Et donc il corrige des manuscrits, conseille des gens... Sans le vouloir, il va vite devenir une référence pour les lecteurs du Weird Tales et leurs écrivains.

    Et il élabore une mythologie empreinte de symboles de son enfance : les livres, le savoir, la solitude, le défaitisme, l'astronomie, et le possible.

    Nous sommes dans les années 10, tout est encore possible, la science amorce son expansion et promet ce qui semblait impossible 20 ans seulement avant.

    Lovecraft écrit pour ses disciples involontaires, il ne sait faire que ça, ça et rêver.

    Et il a peur, peur du monde extérieur qu'il ne connaît pas.

    Lovecraft est un petit homme, par les livres, par les rêves, il est allé loin, mais il n'a jamais quitté son état, physiquement...

    Et les vagues successives d'immigration l'envahissent d'une terreur sourde, il conçoit à l'égard de ces étrangers une haine paniquée... Qu'il muera en créatures extraplanaires venues insidieusement envahir notre terre et la corrompre pour amener le déclin à notre civilisation.

    Lovecraft n'était pas un mec génial, il rêvait, c'est tout, il a écrit par besoin vital d'exsuder ses terreurs et en a créé toute une imagerie mythologique terrifiante.

    Il s'est marié avec Sonia Greene, une juive.

    Bizarre pour un monsieur qui n'aimait pas les autres "races" comme le souligne le narrateur du documentaire qui repasse tous les X temps sur ARTE "Carré Noir : HP Lovecraft".

    Mais Lovecraft avait juste peur, peur du monde, peur de la vie.

    Pendant deux mois il est resté avec sa femme, après une semaine il ne la touchait plus, après 2 ans le divorce fut prononcé en 1926, à l'époque on ne divorcait pas en un claquement de doigts.

    Les femmes ne l'intéressaient pas, ni les drogues, les alcools, la nourriture, l'amitié... La vie.

    Il continuera à gagner une misère, mais comme il mange peu et se contente de rien, ça lui suffit.

    Il a de rares amis, écrivains comme lui, notamment Robert E. Howard, son meilleur ami, qui créera le personnage de Conan... Et se suicidera en 1936.

    La nouvelle de ce décès tragique aura pour effet de le dégoûter encore plus de la vie.

    Cette même année on lui diagnostique un cancer des intestins.

    En 1937 il meurt, après avoir refusé tout traitement.

    Il fut soigné au départ mais il a vite cessé, il détestait les médecins, qui s'acharnaient à le faire vivre.

    Il haïssait la vie.

    A part écrire, corriger et conseiller, il n'y a rien à dire sur la vie de Lovecraft, c'était l'ermite, il a eu une correspondance très vaste, mais jamais il n'a accepté de sortir de son univers.

    Son enterrement s'est fait dans une intimité des plus strictes, une tierce personne en plus de Sonia Greene était présente.

    Peut-être son collaborateur le plus important, August Derleth.

    Ce n'est que quand ses disciples atteignirent chacun la renommée de leur côté qu'ils rendirent au maître ce qui lui appartenait de gloire, ce n'est que comme ça que Lovecraft échappa de peu de se faire absorber par l'oubli.

    Il a formé, de manière physique ou "par l'esprit" après sa mort (transmission d'une tradition lovecraftienne) des gens comme Clark Ashton-Smith, August Derleth, Brian Lumley, Lyon Sprague de Camp, Linwood Vrooman Carter, Robert Bloch, Ramsey Campbell...

    L'oeuvre

    Lovecraft a écrit beaucoup, mais peu.

    Ce paradoxe s'explique comme suit : il a écrit beaucoup... Pour les autres, mais peu pour lui.

    Son oeuvre est constituée d'une vaste correspondance, de nombreuses nouvelles d'horreur toutes reliées d'une manière plus ou moins distante au "mythe de Cthulhu" qu'il nommait "cycle de Cthulhu".

    Toute nouvelle de Lovecraft débute quand les faits se sont déjà déroulés.

    1/ sentiment d'inéluctabilité : on sait que ça s'est déjà passé, ce qui est fait est fait

    Le narrateur du récit, souvent le personnage principal, exprime rarement de vive voix ce qu'il a vécu, il n'est pas rare que les morceaux soient rassemblés par une tierce personne sur base d'un journal ou d'autres documents.

    Car chez Lovecraft, tout est au plus mal dès le départ, et tout ne peut jamais aller qu'en empirant.

    2/ sentiment de poids, de dépression : on sait que ça ne finira pas bien, il n'y a pas de héros ici, juste des hommes ordinaires dépassés par ce à quoi ils se frottent

    Le mythe est distillé très légèrement chez Lovecraft, des allusions, des passages lus dans des livres, des pièces de puzzle éparses qui permettent de comprendre ce qui se passe au final.

    Et on ne vend pas la mèche avant la fin.

    3/ la révélation suprême qui permet à toutes les pièces d'avoir un sens et former une image intervient dans les dernières lignes du dernier paragraphe. On ne peut pas lâcher la nouvelle sans la finir. On est pris, tenu, on sait que ça finira mal, la question n'est pas COMMENT ça va se passer, mais POURQUOI ça c'est passé, et QUI est responsable du destin tragique du "héros".

    Enfin, il y'a rarement une suite à chaque nouvelle, on peut faire référence à un personnage dans une autre nouvelle, mais on a rarement deux fois le même personnage, sauf dans le cas de Randolph Carter "le rêveur" qui fut le seul héros de Lovecraft et dura trois larges nouvelles.

    Le mythe

    Multiforme et tentaculaire à l'image de son plus grand représentant : Cthulhu.

    Selon le canon de Lovecraft, on peut comprendre le mythe comme suit :

    - Les anciens sont venus sur Terre lorsqu'elle était encore jeune, il y a des millards d'années (cherchez pas une logique, ne me dites pas que la terre n'existe que depuis 4.57 milliards d'années et pas des centaines de milliards d'années)
    - Ils fuyaient quelque chose
    - Ils étaient très puissants et ont créé leurs royaumes sur Terre, créé leurs adorateurs inhumains
    - Ils furent en guerre avec les anciens, ou choses très anciennes, une race extraterrestre qui colonisa la Terre il y a un milliard d'années d'ici
    - Ils furent bannis, on ne sait par qui ou pour quoi, et sont en sommeil sur diverses planètes du système solaire ou extragalactiques, voir sur Terre
    - Ils sont encore vénérés par des races immondes de créatures qui survivent depuis les temps anciens dissimulés, ou par des peuplades dégénérées ou des hommes fous assoiffés de pouvoir
    - La plupart des grands anciens ont été créés par Azathoth et Yog-Sothoth
    - Le savoir les concernant amène mort et destruction, et est consigné dans de rares et anciens ouvrages interdits conservés dans les bibliothèques ou par des bibliophiles fous, on dénote les noms connus d'ouvrages comme le Necronomicon, Le Unausspreklichen Kulten, le Liber Ivonis, Le Culte des Goules, Le De Vermiis Mysteris, ...

    Oui c'est pas facile à piger, car Lovecraft n'a pas relié toutes ses occurences mythologiques en une trame logique, ce sont des références fumeuses qui corroborent parfaitement l'idée que "ça existe" et que "c'est secret donc on sait peu à ce sujet".

    Car Lovecraft a fini dans une certaine partie "possédé" par ses écrits bien qu'il ait souvent prétendu le contraire.

    Lovecraft s'inspirait de ses rêves pour certaines nouvelles.

    Avec Lin Carter, on obtient une lecture plus claire du mythe car il relie tout ce qui a été fait, consolide les bases et bouche les trous.

    On passe parfois de la dark fantasy au space opera avec lui.

    - Les grands anciens ont été créés par des créatures divines extragalactiques et probablement extradimensionnelles du nom de "dieux d'antan", dont on ne sait RIEN,
    - Azathoth et Ubbo-Sathla (qui se retrouve substitué à Yog-Sothoth chez Carter) se rebellent contre les dieux d'antan et fuient, dans leur fuite, ils engendrent une multitude de créatures appelées à devenir les grands anciens,
    - Ils trouvent refuge dans notre système solaire des éons avant que la Terre n'apparaisse,
    - Les dieux d'antan les retrouvent et les punissent en les "enchaînant" sur certaines planètes, les privant de liberté, et volent à Azathoth son intelligence, car il était trop puissant que pour être entravé,
    - Azathoth est désormais le centre du cosmos,
    - Les serviteurs engendrés par les anciens continuent à les servir et oeuvrent à leur retour,
    - Il y a eu une civilisation prodigieuse de prêtres-mages sur le continent originel de Mû qui vénéraient les grands anciens, notamment Cthulhu et ses trois fils : Ythoghta, Zoth-Ommog et Ghatanotoa
    - Cette civilisation fut détruite lors du grand cataclysme, lorsque le grand prêtre Zanthu libéra Ythoghta... Zanthu survécu pour raconter cela dans ses tablettes qui furent enterrées avec lui et que le professeur Copeland retrouva...
    - Des reliques de ces âges obscurs ont passé les éons jusqu'à nos jours et parfois entrent en la possession d'une personne qui se retrouve impliquée avec le mythe...
    - Des lieux du monde sont tout dévoués aux grands anciens, pas oubliés de tous, notamment le plateau de Leng en Mongolie... Les lieux les plus arides et reculés du monde, inexplorables vers 1910, étaient pour Lovecraft des "refuges d'anciens"

    Le livre interdit

    Chaque fois que Lovecraft le peut, le "mal" revient à la vie par le truchement d'un livre.

    Des livres interdits, des livres qui rendent fous, c'est un symbole qui revient souvent chez Lovecraft et ils sont nombreux ces livres/documents maudits : les tessons d'Eltdown, les écrits de Ponape, les tablettes de Zanthu, le Necronomicon d'Abdul Alhazred, les phalanges du Roi Salomon, les Stances de D'Zyan, le Vermiis Mysteris de Ludwig Prinn, Le Liber Ivonis, le Unausspreklichen Kulten de Von Junzt, le Culte des Goules du Comte d'Erlette (clin d'oeil à son ami August Derleth), le livre de Iod de Khuth-Nah (référence à Henri Kuttner son créateur) ...

    Les livres sont vecteurs de savoir, parfois ce savoir n'est pas fait pour les hommes, "certains livrent ne devraient jamais être ouverts, encore moins lus, mais brûlés".

    Les anciens

    Il faut comprendre que la figure emblémtique des mythes de Lovecraft sont les anciens, ou grands anciens, mais ils ont un caractère hautement mystique, ce ne sont pas juste des monstres, ce sont des créatures extraterrestres très puissantes, mais pas de petits hommes verts ni de soucoupes, ils savent distordre les dimensions.

    Les anciens sont inhumains, leur psychologie est incompréhenssible pour l'homme, leur existence incompé-réhensible, leur intelligence au-delà de tout ce que peut concevoir un homme, leur vie sans limite apparente, Lovecraft a tenu a rendre ses anciens aussi opposés à l'homme que possible.

    Les anciens n'ont pas toujours une forme.

    Parfois oui.

    Parfois ils en ont plusieurs.

    Parfois ils interagissent avec les hommes pour oeuvrer à des desseins incompréhensibles pour l'homme, comme Nyarlathotep, le chaos rampant.

    Les anciens ne rêvent que d'une chose : redevenir maîtres de l'univers, et d'abord se libérer des chaînes des dieux d'antan.

    L'homme pour eux n'est rien, nous ne valons pas mieux que des acariens pour un homme.

    Ils se servent de nous pour essayer de se libérer, incapables malgré leurs pouvoirs de briser les chaînes faites pour éloigner eux et leurs sbires, dès qu'ils seront libres ils détruiront l'humanité.

    On sait qu'ils se libèreront un jour et que l'humanité sera détruite.

    Ca confirme le penchant de Lovecraft pour le défaitisme.

    Il n'y a jamais d'espoir chez Lovecraft.

    Les anciens n'ont pas de forme humaine, Abboth par exemple est une mare impure titanesque et grise qui génère des pseudopodes qui parfois acquièrent une certaine autonomie, quand ils ne sont pas réintégrés à la masse du dieu directement...

    Cthulhu est le plus "humain", 2 bras, 2 jambes... Mais une allure de poulpe et vert...

    Nyarlathotep a la forme de "l'homme noir", un humain mystérieux venu tenter l'humanité de tout âge... Mais aussi la forme d'une créature à trois jambes aux articulations inversées dont le tronc est surplombé d'un tentacule rouge sang et immense au lieu d'une tête...

    Azathoth n'a pas de forme, c'est un bouillonement chaotique et nucléaire au centre du cosmos.

    Bref, les "dieux" extraterrestres ont des formes aux antipodes de ce qu'on peut rencontrer sur terre, ils sont immenses, on ne les mesure jamais mais quand on sait que rien que la première phalange de Ythoghta suffisait à éclipser à des lieues à la ronde les plus hautes montagnes de Mû...

    Cthulhu se prend un mât de goélette dans la poitrine et sur lui ça ressemble un peu comme un poignard, une dague, tant il est immense...

    Et la taille des anciens est variable, parfois ils la contrôlent, parfois pas, ils en sont pas conçus comme nous, ils ne sont pas "physiques" stricto sensu.

    Et même "détruits", ils ne meurent pas, Cthulhu vaincu revient dans sa demeure engloutie de R'Lyeh sous l'océan pacifique pour y sommeiller en attendant l'heure de son réveil.

    Qui plus est les anciens n'ont pas de comportements humains, leur logique extraterrestre nous est incompréhensible et rend fou quinconque essaye de la comprendre, ils viennent de dimensions étrangères et rien que l'architecture de leurs lieux de résidence suffit à rendre fou, composées d'angles que l'oeil humain ne sait pas appréhender, se tordant en des dimensions irréalistes quin n'existent nulle part sur Terre...

    Les anciens sont si étrangers à l'humanité qu'ils sont le symbole même de tout ce que Lovecraft redoutait et en pouvait pas comprendre.

    Chez Lovecraft, c'est simple : toute résistance est inutile, nous avons déjà perdu, tout n'est qu'une question de temps.

    Un homme n'a aucune chance contre les anciens qui vivent de puis des milliards de milliards de milliards d'années... Voir même avant la naissance de cet univers-ci... On en sait que peu de chose sur les anciens car les anciens ne communiquent pas directement avec les humains.

    Cthulhu envoye des rêves, on les invoque et les vénère depuis toujours lors de "rites secrets et blasphématoires", mais on les craint plus qu'autre chose car ils n'ont aucune pitié, selon notre logique ils sont le mal absolu.

    Mais ils ne parlent pas, Cthulhu ne s'adresse pas à ceux qui viennent l'attaquer, ça les rend encore moins humains, encore moins inaccessibles, ils ne nous parlent pas, pas plus que nous ne parlons aux acariens.

    Lovecraft a réussi à créer les créatures les plus immondes qu'on puisse concevoir, sans une once d'humanité, rien à voir avec une lutte manichéenne ordinaire, les anciens ne sont pas le mal... Ils ont leur logique.

    Vous écrasez tous les jours des milliers d'acariens. Vous en avez quelque chose à foutre?

    Eux c'est la même chose, ils ne font ça ni en bien ni en mal, ils utilisent des créatures primitives pour leur propre bien.

    C'est tout.

    "Les anciens furent, les anciens sont, les anciens seront"

    C'est ce qui rend Lovecraft et les récits d'inspiration lovecraftiennes si troublants : vous n'aurez pas de héros, pas de répit, pas de chance, pas d'échapatoire, pas de fin heureuse, soyez heureux si vous ne faites que mourir et si cette mort est rapide et indolore, car il y a des sorts bien pire.

    Nous avons besoin d'espoir dans nos lectures quand le mal est dépeint, ici Lovecraft sape le moral, empêche la complaisance, joue sur la fascination mystique d'un inconnu effroyable, nous remet à notre place : nous ne sommes rien, nous ne savons rien.

    Lovecraft, c'est unique.

    Un homme, une pensée, diverses interprétations, les auteurs qui lui ont succédé ne sont que des ramifications du "maître de Providence".

    L'homme est mort, le mythe vit.

    Les successeurs

    Ils furent nombreux, ses successeurs directs furent Robert Bloch, Clark Ashton Smith, August Derleth, Frank Belknap Long, et Henry Kuttner, entre autres.

    Pas mal de ces noms sont tombés en désuétude aujourd'hui, la plupart de ces gens sont morts dans les années 60 ou 70...

    Mais certains sont devenus célèbres, August Derleth a remis en forme le mythe de Lovecraft et co-écrit de nombreuses nouvelles avec lui, c'est parce qu'il a survécu à Lovecraft qu'il a réussi à empêcher l'oubli de faire son oeuvre.

    Robert Bloch est immortalisé grâce à Hitchcock qui porta à l'écran son "Psychose"...

    Les autres sont moins connus...

    Dans ceux qui n'ont jamais connu Lovecraft mais ont continué son oeuvre, on cite Linwood Vrooman carter, écrivain prolifique qui a repris énormément du mythe et l'a clarifié, chose qui n'a jamais intéressé Lovecraft ou Derleth.

    Il a donné une structure au mythe, comblé les "trous"... Ca n'a pas plus à tout le monde et aujourd'hui encore on ne le voit pas d'un si bon oeil que ça...

    Il y a eu pire : Ramsey Campbell et Brian Lumley qui s'en sont donnés à coeur joie avec le mythe, continuant à broder sur la trame du maître avec un bonheur bien moindre, tuant même Cthulhu à la bombe atomique, ce qui était quand même fort de café (il est pas mort ceci dit, juste reparti de là d'où il vient).

    Mais encore une fois, Brian Lumley a servi à assurer la pérénité des écrits originaux car il a atteint la célébrité avec (notamment) sa série de best-sellers "Necroscope".

    Ramsey Campbell a eu son heure de gloire mais depuis les eighties il a tendance à être oublié.

    Il faut dire qu'il est très jeune comapré à Lovecraft, il est né en 1946 alors que Lovecraft est mort en 1937.

    Après cette frange d'auteurs néo-lovecraftiens, peu se sont revendiqués de ce titre, mais tous lui rendent hommage... Sous forme dissimulée : une allusion au mythe.

    Stephen King, Clive Barker, Dean R. Koontz... Même ces trois écrivains à succès américains, express de la littérature horrifique à grand tirage, avouent volontiers devoir au moins une partie de leur succès à Lovecraft, car ils s'en sont inspirés, ou se sont lancés dans l'écriture après avoir lu Lovecraft.

    Des nouvelles comme "Brume" de Stephen King ou "je sais plus quoi à Hobbes End" sont assez révélatrices de l'hommage à lovecraft, il a même écrit des nouvelles pour des anthologies en hommage à lovecraft.
    Dernière modification par Bal-Sagoth ; 04/04/2007 à 20h41.


    "Wijn is venijn, bier is plezier"

  2. #2
    The real folk blues Overlord Koma Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Koma Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Koma Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Koma Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Koma Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Koma Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Koma Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Koma Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Koma Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Koma Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Koma Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Koma
    Date d'inscription
    December 2005
    Localisation
    jours étranges
    Messages
    11 785
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    1 002
    Remercié(e) 2 341 fois dans 979 messages

    Par défaut

    Cthulhu ne va pas apparaître soudainement et se mettre à dévorer des cultistes imprudents...
    >:3

    tremblez.

    Sinon Lovecraft, j'ai lu en surface, faudrait que je me plonge dans la vie du bonhomme. J'ai lu que L'Appel de Cthulthu et la Couleur Tombée du Ciel.

  3. #3
    Rakan Powa! Supreme Overlord Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Bal-Sagoth
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Charleroi
    Messages
    53 962
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    25 934
    Remercié(e) 30 326 fois dans 14 365 messages

    Par défaut

    Sinon Lovecraft, j'ai lu en surface, faudrait que je me plonge dans la vie du bonhomme. J'ai lu que L'Appel de Cthulthu et la Couleur Tombée du Ciel.
    Justement je suis en train de créer la bibliographie, ouvrages recommandés pour l'étude du mythe.

    Les trois de Laffont sont essentiels car tu as tout Lovecraft dedans avec des études... Ceci dit, tu n'as QUE Lovecraft, les oeuvres complémentaires des autres auteurs n'y sont pas sinon ce serait 15.000 page squ'il faudrait pour tout mettre...


    "Wijn is venijn, bier is plezier"

  4. #4
    Production I.G. Supreme Overlord Julie Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Julie Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Julie Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Julie Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Julie Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Julie Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Julie Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Julie Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Julie Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Julie Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Julie Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Julie
    Date d'inscription
    October 2003
    Messages
    15 265
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    1 982
    Remercié(e) 4 520 fois dans 2 103 messages

    Par défaut

    Après cette lecture (merci pour les infos ) je suis sûre d'une chose. Ton poulpe là, avec ses dimensions distordantes, sa taille énormissime et tout le tintouin, ben il fuirait quand même devant la petite vieille du coin de la rue

    J'ai tiqué sur "l'homme en noir qui vient de tout temps tenter l'Humanité". Ca rappel effectivement un certain Randal Flagg alias d'autres pseudonymes qui, chez Stephen King, tient une place majeure dans ses oeuvres les plus connues dont Le Fléau et La tour sombre.

  5. #5
    Himmlische Spitzmaus Daemonslayer Srkat Overlord Srkat Overlord Srkat Overlord Srkat Overlord Srkat Overlord Srkat Overlord Srkat Overlord Srkat Overlord Srkat Overlord Srkat Overlord Srkat Overlord Avatar de Srkat
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    Patapolis
    Messages
    3 939
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    691
    Remercié(e) 1 070 fois dans 506 messages

    Par défaut

    l'horreur dans le musée et autres révisions
    Le seul que j'aie lu, et encore Lovecraft n'a pas ecrit les nouvelles qui y figurent. En revanche il les a assez remaniés pour qu'on sente son influence... J'avais plutot aimé. C'est le seul que je connaisse surtout parce que c'est le seul qui me soit tombé sous la main.


  6. #6
    Rakan Powa! Supreme Overlord Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Bal-Sagoth Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de Bal-Sagoth
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Charleroi
    Messages
    53 962
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    25 934
    Remercié(e) 30 326 fois dans 14 365 messages

    Par défaut

    Les notices catalo arrivent, j'ai déjà mis les notices des textes canoniques là j'ai encore les notices des textes non-canoniques et ceux des études.

    Ju : Stephen King est si accro à Lovecraft qu'il a même écrit la préface de la biographie de Lovecraft par Houellebecq. C'est là qu'il dit qu'il lui doit tout.


    "Wijn is venijn, bier is plezier"

  7. #7
    ¤El nauGhty calF¤ Daemonslayer ProkoS Most fuckin' badass in the entire multiverse ever ProkoS Most fuckin' badass in the entire multiverse ever ProkoS Most fuckin' badass in the entire multiverse ever ProkoS Most fuckin' badass in the entire multiverse ever ProkoS Most fuckin' badass in the entire multiverse ever ProkoS Most fuckin' badass in the entire multiverse ever ProkoS Most fuckin' badass in the entire multiverse ever ProkoS Most fuckin' badass in the entire multiverse ever ProkoS Most fuckin' badass in the entire multiverse ever ProkoS Most fuckin' badass in the entire multiverse ever ProkoS Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de ProkoS
    Date d'inscription
    March 2006
    Localisation
    DTC (Dans Ton Coin)
    Messages
    4 651
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    241
    Remercié(e) 931 fois dans 391 messages

    Par défaut

    Lovecraft, je connais grace à un jeu :

    Call of Cthuhlu sur xbox, un putain de truc ultra flippant, à la resident evil, mais en réaliste.

    Génial. J'ai bien trippé.

    Mais alors ses bouquins

  8. #8
    Indy Dwarf Indalcio Thief Avatar de Indalcio
    Date d'inscription
    June 2006
    Localisation
    Partout et nul part...
    Messages
    340
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    0
    Remercié(e) 0 fois dans 0 messages

    Par défaut

    Omfg!! bal, tout le texte principal est de toi? ou tu l'a copier coller de quelque part? prsk sinon j'te fou 20/20 pour ta redaction sur la globalité du personnage =o chaque jour tu nous en aprend d'avantage merci !

  9. #9
    suceur de seins bénévole Orcslayer caledor Swordsman caledor Swordsman caledor Swordsman caledor Swordsman Avatar de caledor
    Date d'inscription
    July 2006
    Localisation
    Sur la Terre 1
    Messages
    358
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    1
    Remercié(e) 2 fois dans 1 message

    Par défaut

    Merci Bal d'avoir fait un sujet sur l'un de mes auteurs préférés .

    Lovecraft était vraiment un super écrivain, et ces histoires savent mettre dans l'ambiance. Ce qui est cool c'est que ce sont toujours des petites histoires, un peu comme "Au delà du réel", et que ces histoires commencent toujours mal...et finissent en général toujours mal aussi (en fait on découvre souvent pourquoi le narrateur a dit au début du récit un truc du genre "je vais mourir ce soir" ).

    Comme l'a dit Bal, au début de chaque histoire, on sait que tout est réglé. Et un des aspects qui me plait le plus ches Lovecraft, c'est la première phrase de chacune de ces nouvelles. Petits extraits :

    Le Monstre sur le Seuil : "Il est vrai que j'ai logé six balles dans la tête de mon meilleur ami , et pourtant j'espère montrer par le présent récit que je ne suis pas son meurtrier".

    Dagon : "C'est dans un état bien particulier que j'ecris ces mots, puisque cette nuit je ne serai plus".

    Le descendant : "J'écris couché sur ce que le docteur dit être mon lit de mort, et ma plus grande déception serait qu'il se soit trompé."

    L'ambiance de ses histoires est vraiment le point fort de l'écriture de Lovecraft : c'est souvent un pauvre type qui se retrouve dans une maison hantée, ou en tout cas dans un lieu pas très accueillant, et qui voit des choses tellement horribles qu'il préfère en général se défenestrer plutôt que de vivre avec.

    Je me souviens de "La cité sans nom", où un mec se trouve une cité enfouie au milieu du désert. A un moment, il se trouve dans un boyau où il ne peut progresser qu'à genoux, et soudain sa lampe s'éteint : le mec se retrouve accroupi, dans le noir complet, et c'est évidemment à ce moment là qu'il commence à entendre des grognements et des bruits de pas...

    C'est vraiment un grand auteur que je conseille à tous les fans de fantastique.

    A noter pour les possesseurs d'un Gamecube qu'il existe le jeu Eternal Darkness qui je trouve est un excellent jeu, et dont l'histoire s'inspire très largement de Lovecraft ( y a même l'inspecteur de police de l'Appel de Cthulhu il me semble).
    Caledor- Membre de la C.A.M.E (Confrérie des Attributs Mammaires Enormes)

  10. #10
    ¤El nauGhty calF¤ Daemonslayer ProkoS Most fuckin' badass in the entire multiverse ever ProkoS Most fuckin' badass in the entire multiverse ever ProkoS Most fuckin' badass in the entire multiverse ever ProkoS Most fuckin' badass in the entire multiverse ever ProkoS Most fuckin' badass in the entire multiverse ever ProkoS Most fuckin' badass in the entire multiverse ever ProkoS Most fuckin' badass in the entire multiverse ever ProkoS Most fuckin' badass in the entire multiverse ever ProkoS Most fuckin' badass in the entire multiverse ever ProkoS Most fuckin' badass in the entire multiverse ever ProkoS Most fuckin' badass in the entire multiverse ever Avatar de ProkoS
    Date d'inscription
    March 2006
    Localisation
    DTC (Dans Ton Coin)
    Messages
    4 651
    Messages Remerciés / Appréciés
    Remerciements
    241
    Remercié(e) 931 fois dans 391 messages

    Par défaut

    Ha c'est du Cthulhu, le Eternal Darkness ?

    Je l'ai aussi, j'ai pas fais gaffe

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages