De mon temps, on trouvait le gars, on lui pétait la gueule, coupait les couilles, et explosait les rotules puis on le laissait crever dans sa chiasse... C'était plus rapide.