Annonce

Réduire
Aucune annonce.

ONE-HIT WONDERLAND

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • ONE-HIT WONDERLAND

    Non, c'est pas la meuf de One-Punch Man.

    C'est un truc qui m'a toujours bien intéressé depuis l'époque lointaine de That Guy With the Glasses et la cohorte de youtubeurs qui ont formé ensuite Channel Awesome et, ultimement, The League of Super Critics, qui a explosé en plein vol y'a des années d'ici.

    Durant ce dernier épisode d'une saga qui fait encore l'objet de nombreuses, ben... Sagas, puisque les sagas sont des contes et légendes épiques qu'on se transmet oralement, et que la débâcle Channel Awesome est un des plus gros fails du YT américain classique.

    Bref, j'ai encore pas fini ma phrase à force d'en faire des trop longues, amis je fais le même avec mon chef, qui m'a dit que j'expliquais tellement de trucs à la seconde que le jour où il veut supprimer tous les échevins du collège, il m'envoie seul défendre le projet de gestion des cimetières devant eux. Une heure devrait suffire pour pousser au suicide 50% d'entre eux et faire bouillir la cervelle de 25% supplémentaires.

    C'est quand même pas ma faute si les gens savent pas suivre.

    Whatever.

    Donc, à l'époque lointaine de TLoSC, y'avait The Nostalgia Critic, The Cinema Snob, The Nostalgia Chick et Todd in the Shadows.

    Lindsay Ellis fait de la critique féministe de son côté (mais pas feminazi), et elle est plutôt efficace on va dire, même si j'ai jamais été super fan (sauf qu'on lui doit le concept du "Big-Lipped Alligator Moment" et ça, c'est bien).

    Brian Jones n'a jamais changé d'un iota et fait toujours des critiques en citant Caligula ou Lou Ferrigno qui envoie des ours dans l'espace avec un coup de poing dans les vieux Hercules italiens. Bref, le vrai Nostalgia Critic de nos jours, c'est le Snob, qui a continué la critique à l'ancienne.

    Et Todd, ben... Bien que le 4ème fantastique du groupe, il fait un peu figure de vilain petit canard. Il a toujours fait bien moins de vues et a toujours eu bien moins de personnalité que les autres.

    Le bumbly Nostalgia Critic, la serious business Nostalgia Chick, et le snarky & sarcastic Cinema Snob. A côté le gentil petit Todd qui joue du synthé dans le noir avec un sweat à capuche, c'pas le même niveau.

    Mais, il animait (et anime toujours) un show où il fait de la review de pop songs, avec un spinoff consacré au one-hit wonders.

    Et après cette intro que personne n'a lu (Corran a été distrait par une pub de hamburgers après le premier paragraphe), je vous révèle ce qu'on entend par one-hit wonder et one-hit Wonderland.

    Le One-Hit Wonderland, c'est cette catégorie musicale comprenant les one-hit wonders. On pourrait appliquer ce terme à tout (livres, films, séries, genre un acteur qui aurait cartonné dans un film puis qu'on a plus jamais revu), mais en général, ça ne concerne que la zik.

    Comment définir une one-hit wonder alors?

    C'est un succès. Un succès TITANESQUE et la plupart du temps, inattendu. Et solitaire. Donc, un groupe ou un chanteur que TOUT LE MONDE (ou presque) connaît mais pour UN titre.

    Le meilleur exemple, c'est "Born to Be Alive" de Patrick Hernandez



    Citez-moi UN SEUL AUTRE TITRE de Patrick Hernandez. Sans aller sur internet. Avec vote tête. Vous ne pouvez pas? Bienvenue dans le One-Hit Wonder.

    One-Hit Wonder qualifie un morceau qui a propulsé son créateur aux sommets du jour au lendemain à échelle plus ou moins grande (preuve en est des résultats dans les tops et charts), mais qui n'a été suivi, soit par RIEN, soit par des choses si diamétralement opposées en terme de succès à l'oeuvre maîtresse que seuls de rares érudits ou geekos-compulsifs connaissent.

    Attention, le groupe / chanteur peut avoir eu une carrière AVANT et APRES le one-hit.

    Ainsi, des groupes comme Boney M ou Dschinghis Khan ne sont pas vraiment des One-Hit Wonderlanders, car Boney M a eu des hits autres que Rasputin (Ma Baker, Daddy Cool, ...) et Dschinghis Khan a scoré dans les charts allemands même si son plus grand succès est celui de l'Eurovision 80 (ou 79?) "Moskau".

    Non, la plupart du temps, le plus pur one-hit wonder, c'est celui d'un groupe jamais connu avant, et retourné dans l'incognito après. Mais dont LE titre a retourné les slips au moins pour un temps au national ou à l'international.

    Attention, ici on ne considère que le succès POPULAIRE ET COMMERCIAL. Pas la qualité intrinsèque. C'est juste un truc qui a eu un succès fou et puis, plus rien.

    On va essayer de voir les multiples acceptations du "one-hit wonder", mais pas aussi bien que présenté par Todd (qui en 15-20 minutes présentent le groupe / le chanteur, ce qu'ils ont fait avant le succès, le succès, et après le succès)

    Exemple UNO :



    MUNGO JERRY - IN THE SUMMERTIME (1970)

    Aussi, si vous voyez le chanteur, rappelez-vous que Austin Powers avait raison : les années 70 étaient un univers à part, où un type comme Mungo Jerry pouvait enflammer les culottes de nanas à distance.

    Ce morceau a défoncé l'univers sans remords un an seulement après la constitution du groupe (Mungo Jerry était le nom du groupe, pas du chanteur, qui s'appelle Ray Dorset)

    Pour le défonçage massif de charts à l'international voyez Wikipedia : https://en.wikipedia.org/wiki/In_the_Summertime

    Et... Après? Ben il va bien. Ray Dorset à 74 ans. Mungo Jerry existe toujours. Personne n'en a plus rien à foutre et tout le monde l'a oublié, et aucun de ses albums ou singles n'a atteint, ne fut-ce que de trèèèèèèèèèèèèèèèèèèès loin, le succès de "In the Summertime", mais Ray va bien. C'est le seul membre initial du groupe encore en activité DANS LE GROUPE, mais ça va.

    Exemple DWA :



    THE WEATHER GIRLS - IT'S RAINING MEN (1982)

    Là aussi. Avant ce morceau? Elles étaient personne. Et après? Idem. Piyrtant, le groupe a existé entre 1976 et 1988. Puis, après un hiatus, est revenu en 1991 et existe à ce jour. Depuis le temps on aurait pensé que le diabète aurait raison d'elles. Et pourtant. Personne n'en a rien à carrer des Weather Girls.

    28 singles sur 40 ans, et aucun n'arrive à la cheville de "It's Raining Men". Pas faute d'avoir essayé.

    Je trouve que ce morceau a un beat étrangement proche du générique de G.I. Joe. Y'a que moi? Quand il dit "attention à toi Cobra" le parallèle est encore plus évident avec "Rough and tough and strong and mean". On devrait comparer.

    Pour les charts, voyez ici : https://en.wikipedia.org/wiki/The_Weather_Girls

    Exemple DREI :



    DEAD OR ALIVE - YOU SPIN ME ROUND (LIKE A RECORD) (1984)

    On peut voir leur jaquette flotter jusqu'à l'horizon, mais ce truc est catchy as fuck. Bon, le groupe a été atomisé, mais c'est parce que Pete Burns a jamais pu vraiment décider s'il voulait être un homme, une femme, ou un Bogdanoff. Et qu'à force de chirurgies esthétiques loupées qui le rapprochèrent plus du Bogdanoff que de l'humain, il finit par y rester en 2016, ce qui entraîna la fin du groupe.

    Pourtant, sur 36 ans de carrière, ce groupe ne laisse rien derrière lui sinon ce track qui a terraformé le trou de balle de tous, moi y compris. Ce morceau était dope.

    Suivez ce lien pour l'impact sur les charts : https://en.wikipedia.org/wiki/You_Sp...(Like_a_Record)

    J'ai fait un singe, deux blacks obèses et là je fais un pédé/trans/je sais pas. Rassurez-vous, lui aussi savait pas et il en est mort. On va finir par penser que je deviens woke. Manque plus que des féministes et ça est, j'ai le bingo de la wokeness.

    Exemple VIER :

    Il est temps de redevenir sérieux. Et français.



    LICENCE IV - ALLEZ VIENS BOIRE UN P'TIT COUP A LA MAISON (1986)

    Vous avez rit. Je vous ai vus. Quand à toi, Gabriel, tu dégage. T'es trop jeune de toute façon.

    Cette chanson a été classée 1ère au Top 50. TREIZE SEMAINES CONSÉCUTIVES. En 1987.

    C'est la quintessence de tout ce qui est et doit être la France. Le fromage, la baguette, le béret, le pinard, le cordéon, l'amour de la bonne chère, le bleu-blanc-rouge... Un vestige du passé à mettre sous cloche. Le jour où tous les traîtres de votre nation auront péri par le feu comme il se doit et que les banlieues seront illuminées de gargotes et bistrots plutôt que de bagnoles incendiées, ça deviendra l'hymne national du NEF (Nouvel Empire François).

    Cette chanson est pas la première chanson à boire, mais sans doute la dernière vraie chanson à boire française authentique (même si elle a survécu sous respirateur artificiel pendant quelques années de plus via Patrick Sébastien).

    Et donc, Licence IV... Ben c'est avant tout un groupe éphémère ayant existé entre 86 et 94, qui a du inspirer Les Musclés, je suppose (aucune preuve mais la ressemblance y est), et qui était derrière le hit de Patrick Sébastien en 1992, le Gambadou (mais vu que c'pas vraiment à eux, c'pas considéré comme un second hit).

    Francis Vacher est mort en 2010, il était devenu directeur des programmes après son succès, notamment de la société Magic TV de Patrick Sébastien. Il meurt en 2010 d'une tumeur au cerveau.

    Olivier Guillot décède dans un accident de voiture en 1994, entraînant la fin du groupe.

    Gilles "Gilou" Lecouty est un cordéoneux qui a accompagné plusieurs stars de la chanson françoise, seul memebre en vie, âgé de 77 ans.

    Au-delà de ce titre, ils ont essayé des petits trucs, mais sans grand succès. Coco-fuckin-rico, dudes.
    sigpic
    "Wijn is venijn, bier is plezier"

  • #2
    Edit : Corran, chuis pas dans la bonne section! Fais un truc qui justifie ton poste!


    Corran : Ouais je te ban six mois pour avoir poster à une mauvaise place
    Dernière modification par Corran, 05 septembre 2020, 09h15.
    sigpic
    "Wijn is venijn, bier is plezier"

    Commentaire


    • #3
      Exemple VIIS :



      QUI se souvient de l'époque où Eddie Murphy a TENTE (et là est le verbe) de marcher sur les couilles de Michaël Jackson et Lionel Ritchie??? Oh, right. Personne.

      Pauvre petit avait pas les pieds assez balèzes, il a glissé, s'est vautré, et est parti se cacher.

      Et pour cause. Party All the Time a bien marché, mais... LOL. Après cette tentative de propulser Eddie Murphy en star de la chanson... Rien n'a fonctionné, et il a du continuer a être drôle, jusqu'à ce mortel jour de 2002 où Eddie se fit Plutonasher. Le pauvre n'y a pas survécu.

      Exit la carrière musicale de Eddie Murphy. Ce qui n'a pas empêché les gens les plus inattendus de rendre hommage à sa contribution à la musique...



      (best reprise evar)

      Après, si Turisas peut bien prendre Boney M, pourquoi pas Children of Bodom et Eddie Murphy?
      sigpic
      "Wijn is venijn, bier is plezier"

      Commentaire


      • #4
        Jermaine Jackson - When the Rain Begins to Fall


        Il a peut-être fait autre chose ceci-dit, je ne sais pas, j'ai pas vraiment cherché à savoir


        Desireless - Voyage Voyage



        Haddaway - What Is Love

        Commentaire


        • #5
          On peut aussi parler de Leila K, l'insupportable migrante du Moyen-Orient devenu une star de l'eurodance en Allemagne qui s'est faite jeter de partout parce qu'elle était imbouffable, a sombré dans la drogue, et est devenue clodo en Allemagne...



          Elle n'a eu qu'un seul vrai hit, en dépit d'une tentative de second hit avec une reprise de... Plastic Bertrand... En français. Alors qu'elle parlait déjà un mauvais allemand et pas un slovo de françois.



          Dans les quasi-One Hit Wonders, on a eu, souvenez-vous, Dr Alban et Army of Lovers. Disons qu'eux ont aligné plusieurs succès dans une frame temporelle assez réduite avant de disparaître totalement.

          Souvenez-vous :



          Leur meilleur hit, suivi de près par ça :



          Et ça, qui se fait un peu oublier, mais était si je me souviens bien leur premier vrai hit :



          Ils en ont fait une petite dizaine, la plupart n'ayant pas eu grand succès, mais, de ce fait, je ne parlerai pas vraiment de one-hit wonder avec Crucified, surtout quand y'a eu Israelism, et une reprise de Abba (Hasta Manana) qui avait relativement fonctionné, tout comme leur morceau "Bite the Bullet".

          Mais bon, c'était pas Ace of Base, dont les clips passaient 24 fois par jour sur MTV au début des années 90 (même Benzaie en a fait une blague dans un de ses hard corner, celui sur FFXV je crois)

          Et Dr Alban, le "noir chébran qui faisait zone mais pas trop et restait propre sur lui" (il était dentiste, en fait)



          Même si "It's My Life" est le succès qui l'a propulsé dans les charts, il a réussi à maintenir sa présence dans la timeframe qui lui était allouée avec des séquelles comme "Sing Hallelujah"



          Le dernier "hit" si on veut de Dr Alban c'était plutôt ça :



          Il a fait plusieurs albums et clips à part ça, mais c'était hors de sa timeframe de célébrité qui a duré une année, voir deux.

          Apparemment il continue toujours dans la zik aujourd'hui mais globalement, c'est une ancienne gloire passée.

          Vu le nom de merde du dernier track, j'ai toujours pensé que c'était une zik promo pour le très mauvais Allo Maman, Ici Bébé 3, appelé, justement "Look Who's Talking Now" (après "Look Who's Talking" et "Look Who's Talking Too"), et où c'était plus le bébé qui parlait in petto, mais le chien...

          Succès foudroyant des bizarreries des débuts de MTV oublié aujourd'hui, et OVNI au possible, on se souviendra du groupe "Dog Police" et de leur unique succès, "Dog Police", je ne suis même pas sûr que leur album ait réussi à sortir, et ils ont disparu juste après! (leur seul hit était en 83, le groupe a disparu vers 84)



          Le prototype même du one-hit wonder, au même titre que "The Witch", excellent morceau de The Rattles en 1970, groupe allemand qui n'a rien engendré à part ce morceau (ou du moins le morceau a éclipsé tout le reste, car leur carrière a bien duré 20 ans)



          On comprend le succès du morceau, c'était catchy as all Hell! Mais c'était une one-hot wonder.
          sigpic
          "Wijn is venijn, bier is plezier"

          Commentaire


          • #6
            Si tu pioches dans la zik des années 90 (toute la période DANCE en particulier) tu as de quoi remplir quelques pages je pense.

            Everything But The Girl - Missing



            The Connells - '74-'75



            Mike + The Mechanics - Over My Shoulder



            Suzanne Vega - Luka


            Ces 3 derniers morceaux sont plutôt sympa.

            Commentaire


            • #7
              Heu, Suzanne Vega, c'est surtout ça, hein :

              sigpic
              "Wijn is venijn, bier is plezier"

              Commentaire


              • #8
                Ha oui c'est vrai j'avais oublié.

                Commentaire

                Chargement...
                X