Annonce

Réduire
Aucune annonce.

The Umbrella Academy

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • The Umbrella Academy

    Cette série est correcte.

    Bon, "original" est un bien grand mot, c'est tiré d'un comic apparemment, et c'est un combo de X-Men avec Hellboy.

    A un moment X de 1999, une série de femmes dans le monde sont tombées en cloque spontanément. Genre 24 heures avant elles avaient rien, et 24 heures après elles démoulent un morveux complet.

    Aucune idée pourquoi, mais un vieux scientifique milliardaire (Réginald Hargreeves) façon Mitsumasa Kido recueille 7 de ces enfants, qui sont tous nés avec des pouvoirs.

    Il leur offre un manoir waynes-esque, et une mère créée de toutes pièces, un robot.

    Le père lui même est aussi sympa avec ses gosses que l'Empereur dans le 40K, intéressé uniquement par la possibilité de développer leurs pouvoirs.

    Bien que les enfants aient des noms, il ne retient d'eux que leur numéro d'acquisition.

    Il développe cette bande d'enfants pour en faire des super justiciers, qui auront leur succès, jusqu'à ce qu'ils grandissent, acquièrent leur indépendance, et décident de dire merde au vieux Schnock.

    Ils sont soudain réunis par l'annonce de la mort dudit vieux Schnock, et débarque alors N° 5, un des 7 enfants, qui avait disparu 20 ans avant, en voyageant dans le futur bien trop loin.

    Après être devenu vieux dans un futur apocalyptique, il réussit (c'est expliqué comment plus tard mais, hush) à revenir sous sa forme de gosse de 13 ans dans le présent pour essayer d'empêcher l'apocalypse.

    Problème : s'il sait à peu près quand celle-ci a eu lieu, il n'a aucune idée de comment, ni de qui l'a déclenché.

    Va falloir concilier 7 personnalités différentes pour accomplir un même but, et c'est pas gagné vu que la plupart des enfants peuvent pas se saquer.

    Après, c'est pas mal fait, mais ça reste du Cuckflix, y'a une tante parmi les principaux protagonistes, des blackos un peu partout et des unions interraciales. Mais bon, ils sont restés assez sobres sur leur agenda gauchiste, ça reste regardable. Pas pire qu'une saison de American Horror Story quoi (où là aussi y'a des petites cases à cocher pour le bingo du progressisme)

    Les persos :

    - 1 : Luther "Spaceboy". Super force, super résistance, et donc un putain de tank sur pattes que rien ne peut abattre. Caractère de gentil toutou ;
    - 2 : Diego "The Kraken". Maître dans le lancer de couteaux. Surtout parce qu'il peut en changer la trajectoire après lancement et domine en combat rapproché également. Caractère de rebelle ;
    - 3 : Allison "The Rumour". Capable de convaincre n'importe qui de faire n'importe quoi en utilisant de son pouvoir de voix hypnotique ;
    - 4 : Klaus "The Seance". N'a jamais essayé d'atteindre son potentiel max, trop effrayé par la mort et les morts. Pourtant, il a le don de voir les esprits des morts et leur parler. Il peut aussi techniquement posséder les gens et projeter sa conscience à distance. Sauf qu'il a choisi de jouer les grandes folles en plus d'être un junkie ;
    - 5 : Number Five "The Boy". Il a eu un nom un jour, mais tout le monde, y compris lui, l'a oublié. Il a la capacité à se transporter dans l'espace-temps. C'est de plus un véritable génie, mais arrogant à l'extrême. Après les voyages dans l'espace, il a essayé le temps, contrairement à ce que son père lui disait, et s'est retrouvé enfermé 45 ans dans un futur post-apocalyptique avec un mannequin désarticulé pour toute compagnie. Après avoir réussi à ouvrir une brèche temporelle, il revient auprès des siens, mais son corps est celui de ses 13 ans ;
    - 6 : Ben "The Horror". Des créatures extradimensionnelles vivent dans son corps et peuvent se manifester sous forme de gros tentacule dégueu qui bouffent tout le monde. Suite à un cafouillage pas vraiment expliqué lors d'une mission, Ben meurt. Seul Klaus le voit encore ;
    - 7 : Vanya "The White Violin". Née de la même façon mystérieuse que les autres, elle ne semble cependant pas avoir de pouvoirs *wink* *wink*

    On voit venir le scénar GROS COMME UN CORRAN ET DEMI.

    Spoiler:
    En fait la fille sans pouvoirs, ben c'est elle qu'a les plus gros, sauf qu'ils sont si maousses et incontrôlables que son père adoptif les a scellés et a utilisé 3 pour la convaincre qu'elle est banale. Suite à une chaîne d’événements, elle va retrouver ses pouvoirs, et causer l'Apocalypse, se tuant également dans le processus... Seul N° 5 survit car il n'a pas subi l'Apocalypse, il s'est téléporté dans le temps après les faits


    Mais c'est regardable. Pas génial. L'image est pas mal, surtout le manoir. Après, on voit bien que ça reste un bête comic avec des persos qui ne sont que des prétextes pour leurs pouvoirs, parce qu'ils sont aussi profonds que des pédiluves.

    On a déjà tous vus ça avec les marvelleries, Batman, X-Men, Hellboy, ... A tout prendre Hellboy était bien mieux.

    Y'a une S2. Et une S3 serait dans les cartons. Du divertoche de masse, prévisible, mais agréable comme fond sonore en travaillant.

    NB : Entendu des cons dire que c'était lovecraftien. Je sais pas ce qui leur a pris. Aujourd'hui dès qu'y a un truc avec des tentacules, c'est lovecraftien. A ce train là le Shokushu en Hentai c'est lovecraftien. En plus "Ben", le tentaculeux, est celui qu'on voit le moins dans la série... Aucun rapport avec Lovecraft, whatsoever. A moins qu'ils nous démoulent un grand ancien en season finale, je suis qu'à l'épisode 9. Mais j'en doute.

    Re-NB : Ah ah, comme je m'en doutais, la signature Cuckflix par rapport au comics, c'est que N° 3 est blonde caucasienne dans le comics, et noire dans la série, et N° 4 n'est pas une tante dans le comics. Ah, les petites cases à cocher du bingo progressiste.

    Re-Re-NB : la bande-son est pas mal, mais fait sérieusement de l'oeil à celle de Supernatural, avec pas mal de classic rock.
    Dernière modification par Bal-Sagoth, 21 octobre 2020, 19h08.
    sigpic
    "Wijn is venijn, bier is plezier"
Chargement...
X