Annonce

Réduire
Aucune annonce.

[Jeux Vidéo] Le Joueur du Grenier [Frédéric Mollas & Sébastien Rassiat]

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • [Jeux Vidéo] Le Joueur du Grenier [Frédéric Mollas & Sébastien Rassiat]

    Est-il encore bien nécessaire de présenter le barbu à chemise hawaïenne et son gros copain un peu mou?

    Ce topic est consacré à la chaîne YouTube Joueur du Grenier ainsi qu'à son site, afin d'y parler des actus le concernant et présenter les dernières vidéos sorties par ce dernier.

    Chaîne YouTube
    Site officiel

    Dernière vidéo en date : les jeux Home Alone (aussi testés par Meeea avant le JDG )


    "Prochaine vidéo : avant le 22 janvier" (test et écriture à 100%, tournage 90%, montage 50%)
    sigpic
    "Wijn is venijn, bier is plezier"

  • #2
    Ah ca fait plaisir de voir un post juste pour le JDG, il le mérite amplement. Le meilleur pour moi, enfin celui qui me fait le plus rire .

    Commentaire


    • #3
      Depuis que c'est plus un gros il a perdu un peu de son level comique le JDG... dommage! et j'aime bien aussi son pote Seb il est très drôle mention spécial à son rôle de merlin (un vieux magicien quoi) très drôle!

      Quoi qu'il en soit c'est une très bonnes équipe de passionner et rien que pour ça "PUISSANCE JDG!!!"
      sigpic

      ___Trop regarder de film porno rend aveugle, et trop se branler rend sourd... ;p___

      Commentaire


      • #4
        On devrait avoir pour ce mois, un papy grenier et un JDG ordinaire. Les papy grenier sont réellement excellents, je vous conseille celui sur Sim City et Goldeneye, le premier sur Pokemon rouge est vraiment très bon aussi. Ce sont des vidéos en général plus courtes que les JDG ordinaires mais elles sont vraiment excellentes et parlent de jeux pour la plupart très bons avec pas mal de sketchs pour montrer les qualités mais aussi les défauts de ces jeux qui ont bercé nos jeunes années

        Sur la vidéo de Home Alone j' ai beaucoup ri quand il disait qu' on se tapait presque toujours les films pour Noël, 2 semaines après, ils étaient diffusés sur la TNT

        Au niveau des JDG's ordinaires si vous ne connaissez pas je vous conseille le spécial RPG's qui est absolument épique avec Fred en fils de juron et Seb en Merlin/Gandalf, vous allez vraiment beaucoup rire.

        C' est vrai qu' il a perdu un peu de son piquant mais il reste encore vraiment d' un très très bon level. En fait ca dépend surtout du jeu et de la manière dont il l' aborde, les Home Alone sont par exemple vraiment bons je trouve.
        Dernière modification par Kilik, 17 janvier 2014, 00h16.

        Commentaire


        • #5
          papy grenier, ils ont jamais fait mieux! Le Zelda version banlieues, le sim city version dictature...Du très lourd!
          sigpic

          Commentaire


          • #6
            Moi j'apprécie enormement leurs videos parce que j'ai connu la plupart de ces jeux quand ils sont sortis, et bien souvent j'éprouvais les memes frustrations qu'eux.

            Je pense que mes videos préférées sont dragon's lair, special forces (jeu soi-disant sur le GIGN) et alex kidd.

            Ah oui et mention speciale pour le papy grenier sur resident evil
            Dernière modification par salocin, 17 janvier 2014, 10h53.

            Commentaire


            • #7
              Y'a que deux "mauvais" épisodes pour moi :

              - Last Battle ;
              - Alex Kidd in High-Tech World.

              Parce que là il n'a pas été honnête.

              Pour le reste il dit généralement "ouais OK en fait c'pas un SI mauvais jeu que ça, c'juste que c'juste trop hardcore, toussa"

              Moi Last Battle je l'ai fini une fois.

              Oui parce que ce qu'il dit est vrai sur un point : t'as une barre de vie pour tout le jeu, aucune vie supplémentaire, aucun continue.

              Tu récupère un peu de vie en finissant un stage, à condition bien sûr de ne pas en avoir perdu plus dans le stage que tu n'en récupère en fin de stage.

              C'est donc très dur, mais apparemment tout le monde aujourd'hui y compris le JDG, semble avoir oublié que le "trial and error", était le fondement même de tous les jeux de l'époque, afin d'augmenter leur durée de vie.

              En ligne droite le jeu y durait pas une heure, et t'avais payé ta cartouche 1.000, 1.500, voir 2.000 balles à l'époque (francs belges. Divisez par 40.3399 pour le prix en euros. Je suis gentil, de tête ça fait entre 25 et 50 euros, sans l'inflation)... Et c'était plus l'époque de l'Atari où on pouvait te vendre une disquette Charlotte aux fraises sans AUCUNE interactivité : tu lançais le brol, t'avais une "musique", une animation, et over.

              Mais même ce jeu était encore plus long que le jeu de saut en parachute.

              Ben oui. T'dans un hélico, tu sautes, tu dois atterrir au centre de la croix au sol, over.

              Un seul saut et le jeu est fini. Et c'est toujours le même saut.

              Durée du jeu : 5 secondes.

              Donc, comme pour gonfler artificiellement la durée de jeu à l'époque t'avais pas des cinématiques, du grinding ou du farming, fallait que tu crèves.

              Enfin, sur MD y'avait du grinding / farming dans certains jeux, mais la pratique était pas encore aussi répandue.

              Jewel Master sur MD par exemple, j'ai vu un TAS, le mec finit le jeu en 00:09:40!

              Tu peux pas finir un jeu que t'as payé entre 25 et 50 euros se terminer en moins de minutes IRL!

              Donc c'est juste ça : crever. Puis t'apprends, et de partie en partie, tu vas plus loin.

              Aussi à l'époque, on jouait pour le jeu, on voulait atteindre la fin pour voir le dernier boss et dire de le battre, mais on savait qu'en général en guise de fin on aurait un putain de screen de thanks plein de fautes (merci Ghostbusters) avec un staff roll limite aussi long que le jeu -_-

              Et c'pas comme si t'avais beaucoup de replay value à l'époque, faute d'avoir fréquemment des sauvegardes (les rares jeux avec backup RAM douillaient plus que les autres, 1.000 balles pour Phantasy Star en '88, alors que le prix de la cartouche SMS oscillait entre 600 et 800 balles max - 15 & 20 € -), le new game+ c'tait pas à la mode.

              Donc tu jouais pour jouer, point.

              Puis les cartouches sortaient pas si souvent que ça. Déjà t'avais aucun moyen de savoir ce qui sortait.

              Tu savais ce qui était sorti (normalement) grâce à des dépliants Sega (SMS) que tu recevais dans tes boîtes de jeux, mais ces dépliants étaient en fait américains, et beaucoup des jeux figurant sur ces dépliants, je les ai jamais vu dans le commerce!

              Aujourd'hui t'as blindé de sites faisant la liste des jeux sortis sur chaque console, mais à l'époque personne n'avait la moindre idée de ce qui était sorti, et les sorties n'étaient pas aussi fréquentes qu'aujourd'hui ou t'as des dizaines de jeux tous supports confondus qui sortent chaque mois...

              Alors tu t'accrochais à ton jeu, parce que c'était ça ou pas jouer 'façon.

              Et tu faisais du trial and error, point.

              Et tu fermais ta gueule même si tu grinçais parfois des dents.

              Alex Kidd in High-Tech World j'en ai bavé, mais je l'ai fini, motherfucker! Pas comme l'autre ex-adipeux qu'a du aller voir des soluces, moi j'avais QUE DALLE à l'époque, pas de net, pas de minitel, pas de soluce, même pas une fuckin' hotline maître Sega! (c'est venu plus tard la hotline. Le mec avait des classeurs pour les jeux par ordre alphabétique avec quelques infos et des fois il savait te répondre... Mais ça coûtait un pont! Je l'ai fait un ou deux coups, après quand mon vieux m'a fait payer la facture de téléphone, j'ai plus fait le comique - et là je devais déjà avoir passé 20 ans -)

              Bon, OK? j'ai un keum avec qui j'ai eu le bonheur de discuter en lui disant que j'étais bloqué sur Alex Kidd qui m'a dit qu'il avait entendu dire qu'y fallait prier au temple des tonnes-masses de fois... Bah du coup je l'ai fait au finish... C'est vrai que c'est abused de prier 100 fois de suite au temple sans AUCUN indice te disant de le faire.

              Mais c'tait comme ça! Quand tu finissais Alex Kidd in Miracle World, tu devais marcher sur des dalles dans un certain ordre. T'avais des indices sans doute? Nopz. Et si tu merdais la combinaison tu avais une sorte de fantôme-morse qui te tuait je crois.

              Alors que t'avais vaincu le last boss!

              Mais c'tait comme ça à l'époque. C'tait ça la norme, et j'ai l'impression bizarre que Grenier n'a pas vécu à la même époque que moi, car il a le même point de vue sur ces jeux que des gamins de 15 ans d'aujourd'hui qui n'ont jamais connu les années 80...

              Last Battle, c'est faisable. Tu crèves des masses mais ce jeu était super bien fait et vraiment prenant, et à la fin tu savais quels stages faire et comment, l'ordre dans lequel aller dans les donjons, etc.

              Puis surtout un truc qu'y faut plus demander à aucun jeune aujourd'hui : prendre des notes et faire un plan.

              Tu leur dis ça, ils s'insurgent! Ils prennent la mini-map pour acquis.

              Eh ben non, la mini-map, c'était un luxe à l'époque. Phantasy Star, Shining in the Darkness : pas de mini-map.

              Et quand t'avais une mini-map, comme dans Sword of Vermillion ou Miracle Warriors, elle était évidemment incomplète, c'était à toi de la compléter au fur et à mesure...

              Bon, je dis pas, avec la 3D aujourd'hui, réussir à reproduire les environnements à l'échelle sur une map, ça craint.

              Mais moi en 2D j'étais le roi des maps. J'aimais jouer à certains jeux uniquement parce que je savais que j'allais faire des maps.

              Et je ne gardais JAMAIS mes maps. Quand je recommencais le jeu, je recommençais aussi les maps. Ca te faisait le coup de crayon et ça forgeait la mémoire!

              J'étais un grand maître mappeur en mon temps. Vous auriez vu ma map de Resident Evil 2. Un chef d'oeuvre de sobriété et d'efficacité, j'allais jusqu'à répertorier le nombre de zombies zone par zone et leur pattern en utilisant simplement des symboles sur la map.

              Après Resident Evil 2, les jeux ont eu tendance à avoir des environnements 3D trop complexes, trop difficiles que pour établir de visu une échelle efficace.

              J'essayai souvent de mapper en pas, sur du papier millimétré, mais quand des monstres viennent t'emmerder pendant que tu comptes les pas, ça devient vite impossible.

              Et j'avais mon carnet de codes aussi. J'y notais les codes secrets des jeux, les cheats trouvés (à l'époque on avait du temps : on savait bien qu'on était coincé sur le même jeu pour un trimestre, alors on essayait tout et n'importe quoi, et des fois ça marchait), les glitchs, et même des listes de noms pour mes persos dans les RPG...

              C'était le bon temps. Et on ne se plaignait pas comme Mollasson là, pour un code qui faisait trois lignes de long et comportait numbers, uppercase et lowercase letters.

              C'était pourtant facile de noter un code sans se tromper, mais non, Grenier y sait même pas faire ça.

              En fait l'astuce était d'écrire l'intégralité du code en uppercase pour accroître la lisbilité des caractères, et sous les caractères qui, dans le password, devaient être EFFECTIVEMENT tapés en uppercase, tu mettais un trait de soulignement.

              Comme ça si un caractère n'était pas souligné ça voulait dire que c'était du lowercase dans le jeu.

              Et les 1 et I? Aussi simple qu'ici sur internet! Tu utilisais l'empâtement du i majuscule pour le différencier de ton 1! (que tu écrivais sans empâtement)

              Les 0 et O? Fastoche! Les 0 je mettais une barre en travers moi. Comme ça, si j'ai un cercle sans barre, c'est un O. S'il a une barre, c'est un zéro.

              Et on prenait le temps de rédiger son code, un caractère par carré de 0.5 X 0.5 dans ton calepin quadrillé (j'ai toujours été fan des carnets et des feuilles quadrillées, j'ai jamais su écrire sur rien d'autres, le feuilles lignées je détestais ça)

              J'ai même appris l'écriture normalisée uniquement pour rédiger des lignes de codes pour mes jeux sans devoir recourrir à des artifices et ne jamais me tromper entre un 1 et un I ou un O et un 0.

              Mais ça apparemment Grenier il a pas connu. Je sais qu'il doit faire le grogneur pour son show, comme Benzaie doit faire des blagues homos, Walker doit pousser des piaillements hystériques, Rolfe doit inventer des insultes enfilées qui n'en finissent pas, et Jones doit troller tout ce qui bouge.

              Ca fait partie du personnage, on est d'accord.

              Mais que je sache, la mauvaise foi n'est pas partie intégrante du rôle.

              Last Battle n'était pas un jeu de merde, c'était un très chouette jeu que je recommande à tous. Préparez-vous juste à pleurer des larmes de sang, et considérez que vous avez fini le jeu si vous arrivez à la forme "rouge" du dernier boss.

              Car généralement on arrive là avec peu de vie, ou alors on a refait le plein en farmant de la life dans d'autres stages avant d'y aller, mais bien que ses patterns soient relativement distinguibles au bout d'un moment, il fait aléatoirement une attaque consistant en une colonne de fumée noire qui prend toute la hauteur de l'écran, et qu'on ne peut ni éviter, ni bloquer.

              Et ça fait mal. Surtout que pendant que tu es pris dans la colonne, le boss te tape...

              Sinon, niveau pattern, si tu as déjà tué Gromm et Gross, il a pas un pattern plus compliqué.

              En TAS il serait facile, suffit de manipuler la chance pour qu'il ne sorte JAMAIS son mur de fumée. Garokk sans cette attaque, je dis pas qu'il est facile, mais il devient faisable. Sans ça c'est de la pure chance pour le tuer.

              Mais ce côté aléatoire faisait partie du jeu. Le premier boss lui-même a une sorte de bouclier de faisceaux lumineux, et le mouvement initial rappelle celui de sa boule de feu... Si tu lui saute dessus en croyant que c'est la boule et qu'elle apssera sans te toucher, t'es queuté.

              Et Duke si tu tardes trop à le tuer, il peut sortir des boules de feu qui font des loopings, super chiantes à éviter / parer, mais lui pendant que la boule est dans les airs, il peut te tatanner.

              Et le gros Hulk rouge du stage de Stallingrad (je sais pas pourquoi mais ce décor m'a toujours rappellé Stallingrad durant la guerre), OK son pattern est celui du Hulk vert, mais on te tire des flèches dans le dos en même temps!

              Ben faut apprendre à concilier les deux patterns. Moi aussi je suis beaucoup mort au Hulk rouge au début, puis j'ai panné, et la plupart du temps, quand j'étais chaud, j'arrivais contre Garokk (en vérité c'était Raoh, vu que le jeu est basé sur Ken le Survivant 2, mais tous les noms ont été changés en version EU)

              Mention super bien à la cover, la meilleure quote du JDG à ce jour sans doute



              "Notre bon vieux Ken s'appelle Arzaak et en guise de jaquette on se tape Ben Affleck qui frappe un CRS armé d'une broche de rôtisseur en caoutchouc"

              (là c'la jaquette brésilienne, m'enfin en France le visuel était quasi le même, seul le logo Megadrive était pas le même)
              sigpic
              "Wijn is venijn, bier is plezier"

              Commentaire


              • #8
                pour les codes a recopier moi je vous dit que si vous voulez du code long, prenez celui de golden sun 1 pour le mettre dans golden sun 2 et vous m'en donnerez des nouvelles :"3

                sinon on peut le trouver injuste envers certain jeux en apprentissage par la mort, mais c'est la frustration d'avoir jouée a certain jeux de l’époque qui reviens et saute a la gueule des gens, il faudrait un jours inviter des développeurs des jeux critiquée pour avoir leurs point de vue !
                ne pas juger un homme d un simple regard apprend a le connaitre il deviendra ton ami(e), après il restera toujours des cons ...

                /!\ Les loli ont un truc en plus dans leurs truc en moins. /!\

                Commentaire


                • #9
                  La plupart sont jap et à la retraite, alors bonne chance.

                  Surtout qu'à l'époque dans le staff roll ils avaient tous leurs noms en initiales ou avaient de spseudos ("Bo" à la compo par exemple c'était Tokuhiko Uwabo.

                  Et si ils avaient eu UN SEUL pseudo, ça irait!

                  Si je reprends juste Tokuhiko Uwabo, il a eu pour pseudos dans les staff roll :

                  Noah Toku
                  とく
                  Toku
                  Hairy Uwa
                  B.O
                  Mr. Bo
                  T. Uwabo
                  James Uwabo
                  Bo

                  On avait aussi Izuho Numata, qui se faisait appeller "Ippo"

                  Y'avait aussi Hiroshi Kawaguchi qui a signé sous le nom de Hiro ou encore de Hiroshi Miyauchi.

                  Masaki Nakagaki lui se faisait appeller Gakichan.

                  Koichi Namiki se fasiait appeller :

                  Pretty K. N.
                  Pritty K. N.
                  Micky
                  Bluetz Lee
                  Koichi "Mickey" PRETTY
                  Mickey
                  Pretty "Mickey" Koichi
                  Kohichi `MICKEY` Namiki
                  Koichi "Pretty K.N" Namiki
                  Koichi "Mickey" Namiki
                  Koichi "Mickey" Namiki
                  Koichi "Pretty K.N" Namiki
                  Koichi "Mickey" Namicki

                  On a aussi toujours eu le mystérieux Y. Takada qui signait toutes ses compos sous le nom de "Dolphin". IL avait quand même bossé sur Columns II, Golden Axe, Gain Ground, Crack Down, ...

                  Keisuke Takahara lui c'était :

                  K.T.
                  Tsukachan
                  獣王TSUKAちゃん
                  Psychedelic Chung
                  P. Chung
                  Juuou Tsukachan
                  Delmo Tsukachan
                  kt
                  Keisuke "K.Tukaara" Tsukahara

                  Pour Katsuhiro Hayashi c'était :

                  Funky K. H.
                  Mr. Funky
                  Funky K.H
                  funky K.H.
                  Katsuhiro "Funky K.H" Hayashi

                  Pourquoi tous ces alias? On dirait que le métier de compo à l'époque était un truc honteux dont il fallait se cacher O_o

                  Ceci dit c'était pas mieux les crédits de Dracula avec tous les développeurs utilisant des noms pourris issus des films de la Hammer ou des films de monstres classiques avec Bela Lugosi et Boris Karloff!

                  Seul le mystérieux Fred Fuchs a signé de son vrai nom, mais personne ne sait quand même qui était Fred Fuchs. (non c'pas le mec dont al fiche apparaît quand vous le google-isez)



                  Donc, vas-y pour retrouver tous les développeurs de l'époque jeu par jeu alors qu'ils employaient des tonnes de pseudos! On a trouvé un paquet de compositeurs par recoupement, et parce qu'après coup ils se sont fait connaître, mais pour les dév', ça n'a rien d'aussi évident!
                  sigpic
                  "Wijn is venijn, bier is plezier"

                  Commentaire


                  • #10
                    Une de ses gimmicks que j' aime particulièrement, c' est quand il test un jeu Infogramme et qu' il se met à pousser un petit cri de terreur. Et il faut reconnaître que les jeux Infogramme comme Tintin, Astérix, Spirou etc... sont terribles au niveau de la difficulté et de la maniabilité. Même Marcus qui a tendance un peu trop à mon goût à aimer des jeux qui sont pourtant horribles a reconnu que les titres d' infogramme étaient catastrophiques

                    Commentaire


                    • #11
                      Il fait avec Infogrammes ce que l'AVGN fait avec LJN

                      sigpic
                      "Wijn is venijn, bier is plezier"

                      Commentaire


                      • #12
                        J'ai oublié de mentionner que le JDG participait en son nom propre (non celui de son personnage) a l'émission "+ ou - geek", et qu'il a été recruté par JV.com pour animer une émission "Looking for games", qui a connu 32 épisodes jusqu'ici, mais chaque épisode est généralement fractionné en 4 vidéos, ce qui au final ne fait que 8 épisodes.

                        Cette émission est co-présentée par Krayn et ne traite que des "meuporgs".

                        Et j'ai jamais réussi à mater un épisode en entier tellement j'en ai rien à péter.

                        https://www.youtube.com/playlist?lis...FJ8l-inzqZCckn

                        Vidéos dispo sur la chaîne jvcomchroniques...
                        sigpic
                        "Wijn is venijn, bier is plezier"

                        Commentaire


                        • #13


                          Nouvelle vidéo

                          Commentaire


                          • #14
                            Genre il bouffe des kébabs alors qu'il a perdu 20 kilos? Crédible.

                            Puis, déménager du sud vers la Bretagne... Glauque

                            Et USUL qui en rajoute à mort sur ses gaucheries

                            Bon, au moins, on pourra pas dire qu'il a pas le sens de l'autodérision...

                            Si Fred maigrit encore et continue à avoir le cheveu en bataille, on va finir par le confondre avec Antoine Daniel, OMIGOSH O_O

                            LOL le lion

                            Très bon JDG, j'ai bien rigolé!

                            Avec USUL, Dorian & co ils ont l'air de former une sacrée bande.
                            sigpic
                            "Wijn is venijn, bier is plezier"

                            Commentaire


                            • #15
                              Oui j' ai apprécié aussi l' autodérision d' Usul. La Bretagne bah c' est pas trop différend du temps qu' on a en Normandie mais c' est vrai que pour lui ca doit changer

                              Excellent la parodie de Die Hard avec Call of.

                              Un bon JDG, j' ai bien ri et c' est là l' essentiel même si ce n' est pas un JDG ordinaire ou un papy.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X