Annonce

Réduire
Aucune annonce.

[Réflexion] L'indépendance: utopie ou égoisme?

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #16
    Il y a quelques années de ça, devant la difficulté de constituer une nation comme on l'entend en France, l'Espagne a eu la bonne idée de laisser beaucoup d'autonomie aux différentes "régions" sans basculer dans le fédéraliste, dans le but de couper court aux velléités d'indépendance. Mais, la Catalogne a tellement cultivé sa différence, avare de sa réussite économique, qu'elle a inventé une nouvelle génération de privilégiés vindicatifs et égoïstes. En 1986, quand l'UE a récupéré l'Espagne, elle a été loin d'être avare. Pendant 20 ans d'affilé, l'Espagne est le pays le plus soutenu financièrement en terme de dotations par l'UE. Voilà à quoi ressemble la solidarité.
    Encore, les indépendantistes ne sont pas homogènes, et on y retrouve des tendances tout à fait contraire : des anti-eu, des nationalistes pur souche et tout le tralala habituel.
    Les anti-indépendantistes commencent à se réveiller petit à petit... Peut-être à cause de ce fameux référendum qui fut une mascarade sans précédent... Seuls les pro-indépendantistes iraient participer à un referendum illégal, tenus par des assesseurs tous pro-indépendance. C'était une parodie de démocratie, l'Etat a bien fait d'envoyer les policiers perturber tout ça, mais c'est aussi une faute politique sans précédent, car voilà que les indépendantistes s'estiment victimes de violence policière

    Dans le cas ou la Catalogne accède à l'indépendance, cela déconcentrerait les activités économiques implémentée là bas. Les catalans croient que leur réussite économique est le fait de leur génie, mais c'est aussi parce qu'ils font parti de l'Espagne, au même titre que si toutes les industries italiennes sont au nord, c'est à cause du phénomène de concentration des activités

    Pour le référendum Kurde, encore un fameux exemple de référendum qui est tout sauf démocratique. Le kurdistan irakien, ce n'est plus l'Irak, ils ont déjà tous sous leur contrôle, l'armée, le langage, l'administration... En gros, ce n'est plus l'Irak. Ni de près, ni de loin. A quoi bon faire un référendum, alors ? Comme pour les Catalans, il s'agit d'envoyer un message à la communauté internationale avec un résultat attendu (90% là encore, sauf que là, ils ont massivement votés) et de transformer le référendum en un plébiscite (comme tout bon référendum). On répond généralement "oui" ou "non" à celui qui pose la question, et pour le cas des kurdes en Iraq, il s'agit pour le président local, de consolider son pouvoir
    Dernière modification par Abdul, 09 octobre 2017, 10h10.
    Necrobestial Sadobreaks

    Commentaire


    • #17
      Je précise que 90% du faible nb de votants, c'est virtuellement rien, ça doit être 35% peut-être ?
      « La Catalogne a gagné le droit d’être un Etat indépendant », a estimé M. Puigdemont, qui a présenté ce « moment exceptionnel et historique » comme « la conséquence politique » du vote du 1er octobre. Le référendum d’autodétermination, organisé ce jour-là et jugé illégal par Madrid, avait donné le oui gagnant à 90 %.
      Quelle malhonnêteté
      Necrobestial Sadobreaks

      Commentaire


      • #18
        L'éphémère État de Catalogne sur Internet :

        http://www.lemonde.fr/big-browser/ar...5_4832693.html


        Amusant.

        Des internautes se moquent de Puigdemont ou de sa Catalogne en l'appelant Schrodinger.

        Commentaire


        • #19
          Les italiens qui manifestement partagent le même égoïsme que les catalans sont manifestement un peu plus malin. En vénétie et en lombardie, ils demandent à l'état "plus d'autonomie", evidemment, le oui l'a largement remporté, tant il est impossible de répondre "non". Car les vénétiens ne veulent pas être indépendants, ils veulent simplement plus de fric
          Necrobestial Sadobreaks

          Commentaire


          • #20
            Envoyé par Abdul
            Il y a quelques années de ça, devant la difficulté de constituer une nation comme on l'entend en France, l'Espagne a eu la bonne idée de laisser beaucoup d'autonomie aux différentes "régions" sans basculer dans le fédéraliste, dans le but de couper court aux velléités d'indépendance. Mais, la Catalogne a tellement cultivé sa différence, avare de sa réussite économique, qu'elle a inventé une nouvelle génération de privilégiés vindicatifs et égoïstes. En 1986, quand l'UE a récupéré l'Espagne, elle a été loin d'être avare. Pendant 20 ans d'affilé, l'Espagne est le pays le plus soutenu financièrement en terme de dotations par l'UE. Voilà à quoi ressemble la solidarité.
            Encore, les indépendantistes ne sont pas homogènes, et on y retrouve des tendances tout à fait contraire : des anti-eu, des nationalistes pur souche et tout le tralala habituel.
            Les anti-indépendantistes commencent à se réveiller petit à petit... Peut-être à cause de ce fameux référendum qui fut une mascarade sans précédent... Seuls les pro-indépendantistes iraient participer à un referendum illégal, tenus par des assesseurs tous pro-indépendance. C'était une parodie de démocratie, l'Etat a bien fait d'envoyer les policiers perturber tout ça, mais c'est aussi une faute politique sans précédent, car voilà que les indépendantistes s'estiment victimes de violence policière

            Dans le cas ou la Catalogne accède à l'indépendance, cela déconcentrerait les activités économiques implémentée là bas. Les catalans croient que leur réussite économique est le fait de leur génie, mais c'est aussi parce qu'ils font parti de l'Espagne, au même titre que si toutes les industries italiennes sont au nord, c'est à cause du phénomène de concentration des activités
            C'est intéressant ce que tu dis.

            Avec la crise catalane, il y a eu plusieurs articles qui ont expliqué cette liberté que possède plusieurs régions d'Espagne. Ce qui permet de mieux comprendre comment est organisé ce pays à la fois proche et tellement loin (par rapport à la Suisse qui est une fédération de plusieurs cantons). Sur ce que j'ai lu, c'était très instructif.

            Je me suis un peu intéressé à l'actualité de ses derniers jours, après une petite coupure, et apparemment la crise est repartie de plus belle.

            Le gouvernement espagnole va débattre pour appliquer un article de loi (155) qui permettrait de reprendre la main sur une région dissidente. Du côté des indépendantistes et de son président, ils doivent dire clairement le position.

            Perso, sur ce que j'ai compris, je pense qu'une partie de la population qui appuie les indépendantistes n'ont pas ou mal mesurée les conséquences de vouloir sortir de l'Espagne. Comme par exemple ne plus être citoyen espagnole = sortir aussi de l'Europe.

            Nous verrons bien ce qu'il se passera dans les prochains jours. C'est en tout cas un cas d'école qui ouvrirait une boîte de Pandore.

            ...

            ★★★♥★★★

            Commentaire


            • #21
              Envoyé par Archiveur Voir le message
              Le gouvernement espagnole va débattre pour appliquer un article de loi (155) qui permettrait de reprendre la main sur une région dissidente. Du côté des indépendantistes et de son président, ils doivent dire clairement le position.
              C'est déjà fait. L'article 155 a été voté par les politiques espagnols (sauf une mise en tutelle pour les médias il me semble. La gauche a déposé un amendement qui a été voté, je crois).

              Les indépendantistes ont voté l'indépendance (même si la mention ne le dit pas ouvertement mais personne n'est dupe) à bulletin secret, en l'absence d'opposants à l'indépendance qui ne veulent pas participer au vote illégal. Les juristes catalans avaient émis un avis réservé sur le vote sur l'indépendance. Comme leur avis sont consultatifs, les indépendantistes ont passé outre.


              Les États-Unis ont officiellement soutenu une "Espagne unie". Autrement dit, ils sont contre l'indépendance catalane.


              La suite dépend de la volonté de dialogue des deux camps. On verra comment la situation va évoluer.

              Commentaire


              • #22
                Déjà?

                C'est ce qui arrive quand je me déconnecte un peu pour travailler

                Ce week-end, je prendrais du temps pour me mettre à jour sur l'actu de la Catalogne. La situation est intéressante et est un vrai test de crise pour l'Espagne mais aussi d'autres pays.

                ...

                ★★★♥★★★

                Commentaire


                • #23
                  tlm accepte de participer aux prochaines élections, on verra comment ça se passe ! Personnellement, je souhaite sincèrement qu'ils échouent, même si la catalogne indépendante nous profiterait à nous, les français. La France est gagnante du Brexit, du repli des USA et de tout les conservateurs de tout poil
                  Necrobestial Sadobreaks

                  Commentaire


                  • #24
                    Dédicace à notre ami Archiveur :



                    Commentaire


                    • #25
                      Hahahah pas mal !


                      De mon avis - en me basant sur ce que j'ai rattrapé en lecture sur cet événement -, il y avait peu chance qu'il venait en Suisse.

                      Premièrement, la Suisse ne fait pas partie de l'UE et donc - par principe de neutralité et respect des lois - n'aurait pas accordé l'asile à quelqu'un qui se dit persécuté... par un autre pays démocratique. Donc si un mandat européen avait été lancé, les autorités helvétiques l'auraient probablement raccompagné à la frontière très simplement.

                      En plus, il n'aurait certainement pas pu faire les échos qu'il a réussi à faire ces derniers jours depuis Bruxelles. Comme par exemple accusé le gouvernement espagnol de ne pas respecter les procédures démocratiques, etc.

                      Genre mettre le feu et jouer à la victime tout en appelant à une résistance "pacifique" depuis l'étranger... Ce qui est très paradoxale.

                      C'est peut être pour cette raison que l'ex-ministre catalan s'était exfiltré en Belgique en douce. Malheureusement pour lui, aucune institution officielle ne l'a reçu comme chef d’État.

                      Ceci-dit, pour quelqu'un qui rejette le passeport espagnole, il l'utilise à fond en ce moment.

                      Une situation qui pourrait résumer ça serait un article que j'ai lu ici :

                      https://www.lequipe.fr/Football/Actu...lection/839171

                      En résumé, il s'agit d'un joueur de football qui défend le référendum illégal d'indépendance contre l'Espagne. Mais lorsque les journalistes lui demandent que : "Si le référendum passait allait-il quitter l'équipe nationale d'Espagne ?".

                      Le joueur répond que non bien sûr. En résumé c'est comme vouloir le beurre, l'argent du beurre + le sourire de la crémière


                      Sur la situation actuelle, je crois qu'on aura encore quelques saisons à suivre et l'Espagne a du boulot sur la planche.

                      L'Ex-Président de la Catalogne va jouer à fond le rôle de victime contre un État qu'il dénonce comme fasciste et annoncer dans la foulée se présenter à la nouvelle élection.

                      ...
                      Dernière modification par Archiveur, 06 novembre 2017, 00h28.

                      ★★★♥★★★

                      Commentaire


                      • #26
                        Deux tweets résument bien la situation catalane :

                        Je vous raconte pas l’imbroglio politique et judiciaire à venir : Puigdemont en fuite à Bruxelles est en tête du camp indépendantiste. S’il rentre il sera arrêté. L’indépendantisme gagne en siège, pas en voix. Le parti de Rajoy est dernier. Ce territoire est ingouvernable

                        #Catalogne, en qq. mots: - le premier parti [Cuidadanos] de la région est contre l'indépendance; - les partis indépendantistes conservent toutefois une courte majorité, mais perdent 2 sièges; - aucun mandat clair pour l'indépendance; - Catalogne de moins en moins gouvernable.

                        Commentaire

                        Chargement...
                        X