Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Présidentielles 2012: Les petits candidats et personnalités s'étant déclarés

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Présidentielles 2012: Les petits candidats et personnalités s'étant déclarés

    Candidats déclarés
    • Christophe Alévêque, humoriste, annonce la candidature de son alter ego « Super Rebelle » à l'élection présidentielle le 6 mai 201137.
    • François Asselineau , président du parti politique « Union Populaire Républicaine »38.
    • Robert Baud, qui n'avait obtenu aucune des signatures nécessaires pour se présenter en 200739, se déclare candidat pour 2012. Se situant lui-même « entre les Verts, les socialistes et le NPA », il n'est membre d'aucun parti politique40.
    • Calixthe Beyala, écrivaine franco-camerounaise, a annoncé son intention de se présenter au nom de « la diversité41 ».
    • Gérard Borgia, retraité de Castellar, a annoncé sa candidature en 2010 en lançant son mouvement « Ensemble pour la France42 ».
    • Jacques Borie, ancien membre du Parti Radical de Gauche et tête de liste aux élections européennes de 2009 pour Europe Démocratie Espéranto dans la circonscription Nord Ouest. Soutenu par Europe - Liberté43.
    • Patrick Bourson, ancien braqueur de banques et viticulteur (anciennement associé à Jean-Marie Le Pen dans la société des champagnes François Daumale), a quitté le Front national pour créer une formation baptisée « Ensemble redressons la France44 ». En 2010, il a confirmé au site d'extrême-droite Novopress45 qu'il se portait candidat à l'élection présidentielle de 2012.
    • Renaud Camus, pour le parti de l'in-nocence. Il avait déjà tenté, en vain, d'être candidat en 200746.
    • Jacques Cheminade, président de Solidarité et Progrès, a annoncé sa candidature le 18 juin 201047. Candidat lors de l'élection présidentielle de 1995 (0,28 % des voix au premier tour), il n'avait pu obtenir un nombre suffisant de signatures en 2002 et en 2007.
    • Patrick Cosseron de Villenoisy, candidat du parti royaliste Alliance Royale, de tendance légitimiste48
    • Hervé Couasnon, conducteur de bus à Périgueux et « poète escaladeur », a annoncé sa candidature le premier avril 2011 à Bordeaux. Il avait échoué à réunir les parrainages nécessaires pour se présenter en 200749.
    • Gaspard Delanoë, artiste50;
    • Kenza Drider, avignonnaise portant le niqab51.
    • Gérard Gautier, ancien conseiller régional de Bretagne et président du mouvement Blanc c'est exprimé, a annoncé sa candidature afin de réclamer des réformes démocratiques, dont la reconnaissance du vote blanc52.
    • Patrick Giovannoni, président du Parti Républicain Chrétien (PRC), un petite formation proche des communautés évangéliques53, a annoncé sa candidature en janvier 201054. En 2007, le PRC avait renoncé à présenter un candidat53.
    • Brigitte Goldberg, présidente du parti LGBT Avenir-2012, a annoncé sa candidature en mai 201155.
    • Jean-Marc Governatori, secrétaire national de l'Alliance écologiste indépendante a annoncé sa candidature le 23 juin 2011. Aux côtés des 2 autres secrétaires nationaux de l'Alliance écologiste indépendante, Esther Spincer56 et Stéphane Ayrault, il défend la vision d'une écologie indépendante au delà du clivage droite gauche57
    • Stéphane Guyot, président du Parti du vote blanc (PVB), a annoncé sa candidature58 pour « amener les hommes politiques qui nous gouvernent à aménager leurs programmes en considérant le vote blanc ». Il obtient en septembre 2011 le soutient de l'ex-guignol Bruno Gaccio qui, à travers la parution de son livre "Blanc c'est pas nul", se fait l'avocat du vote blanc.
    • Victor Izrael, médecin cancérologue, annonce le 5 octobre 2011 son intention de se présenter, afin de relancer le Plan Cancer59.
    • Laurent Lenne, pasteur de l'Église vieille-catholique à La Seyne-sur-Mer60 connu pour sa participation à une émission de télé-réalité (Secret Story, en 200, a annoncé son intention d'être candidat61.
    • Patrick Lozès, président du CRAN, a confirmé sa candidature le 4 mai 201162.
    • Nicolas Miguet, fondateur du Rassemblement des Contribuables Français, a annoncé son intention de se présenter une troisième fois après avoir recueilli 270 parrainages en 2002 et 453 en 200763.
    • Francis Rongier, retraité stéphanois qui avait déjà tenté de se présenter en 1988, veut être le candidat des retraités et des automobilistes64.
    • Maxime Verner, étudiant de Bron et créateur de l'association « Candidat à 18 ans », soutenu par Martin Hirsch et disciple de Rachid Nekkaz65 (président du Rassemblement social-démocrate, Nekkaz n'avait pas obtenu les parrainages nécessaires en 2007), veut être candidat à l'Élysée comme « porte-voix de la jeunesse en 201266 ».
    • Claude Weber, ancien cadre, aujourd'hui à la tête du parti Union élargie des seniors, se pose en porte-parole des seniors67.
    • Clément Wittmann, militant écologiste de Côte-d'Or, a annoncé sa candidature pour défendre le principe de la décroissance68.

    Candidats ayant renoncé
    http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89l...dats%29#Divers
    sigpic

  • #2
    Patrick Lozès ou l’antiracisme rémunérateur





    “Quand on est candidat à la présidentielle, on se doit d’être totalement transparent !” Ça tombe bien. La police judiciaire s’apprête en effet à demander des comptes à Patrick Lozès, qui a lâché la présidence du Cran (Conseil représentatif des associations noires de France) fondé en 2005, pour se présenter à l’élection présidentielle sous la couleur de son propre parti «Allez la France». [...]
    En jeu, des mouvements de fonds entre le compte du Cran et le compte personnel de Patrick Lozès (environ 130.00 € émis sous forme de chèques entre janvier 2009 et août 2011), ainsi que des virements de l’ordre de 240.00 €, entre juillet 2010 et août 2011, provenant de l’organisation humanitaire World Children’s Fund au profit de L & Associés, la société de conseil que Patrick Lozès a créée en 2008. [...]
    Patrick Lozès dans la tourmente ?
    S’il s’était agi d’une société privée, j’aurais facturé mes prestations beaucoup plus cher que ça.” – Patrick Lozès
    «Tout est transparent», répète l’élégant docteur en pharmacie de 46 ans, documents bancaires à l’appui. Les chèques du Cran ? Un simple remboursement des sommes qu’il avait avancées à son association [...] Patric Lozès affiche la même sérénité en brandissant un contrat [...] qui le lie sa société L & Associés et World Children’s Fund. Ce document [...] prévoit le paiement d’un forfait mensuel de 15.000 € par mois en échange de d’actions de lobbying, de consultations juridiques, mais aussi en communication, en recrutement, en appui et suivi des dossiers et des opérations de terrain… «S’il s’était agi d’une société privée, j’aurais facturé mes prestations beaucoup plus cher que ça», répond-il quand on lui fait remarquer l’importance des sommes en jeu au regard du caractère caritatif du payeur. [...]
    http://www.medialibre.eu/france/patr...nerateur/11705
    sigpic

    Commentaire


    • #3
      Et le parti du plaisir alors?

      http://www.parti-du-plaisir.com/
      sigpic

      ___Trop regarder de film porno rend aveugle, et trop se branler rend sourd... ;p___

      Commentaire


      • #4
        Pas candidats en 2012!
        sigpic

        Commentaire


        • #5
          Envoyé par Giromu Voir le message
          Pas candidats en 2012!
          et mdr... dans ces temps morose il faut du plaisir!
          sigpic

          ___Trop regarder de film porno rend aveugle, et trop se branler rend sourd... ;p___

          Commentaire


          • #6
            Eric Cantona cherche 500 signatures





            Connu pour ses exploits sur le terrain et les écrans comme pour ses prises de parole citoyennes, Eric Cantona vient d’adresser une lettre aux maires de France afin, «dans le cadre du débat politique dans lequel le pays s’engage», de recueillir la signature d’au moins 500 d’entre eux.
            Il entend «porter un message simple mais clair; un message de vérité mais de respect; un message solidaire et puissant. Un message attendu par notre pays et par ces millions de familles dont on oublie les souffrances quotidiennes et desquelles la puissance publique s’est éloignée».
            Le footballeur devenu acteur engagé, au cinéma comme dans la cité, confie se sentir obligé «aujourd’hui de prendre la parole, plus gravement qu’à l’accoutumée, mais aussi avec un sens aigu de [s]a responsabilité, à l’heure où notre pays est au devant de choix difficiles et déterminants pour son avenir.»


            Voici le texte de la lettre d’Eric Cantona :
            Paris, le 4 janvier 2012,
            Madame, Monsieur le maire,
            Comme vous le savez, au-delà d’activités professionnelles qui m’ont conduit d’une carrière sportive de haut niveau à des activités artistiques, je suis un citoyen attentif à notre époque, aux chances qu’elle offre aux plus jeunes — trop limitées — aux injustices qu’elle génère — trop nombreuses, trop violentes, trop systématiques.
            Je suis un citoyen engagé.
            Cet engagement m’impose aujourd’hui de prendre la parole, plus gravement qu’à l’accoutumée, mais aussi avec un sens aigu de ma responsabilité, à l’heure où notre pays est au devant de choix difficiles et déterminants pour son avenir.
            Cet engagement m’amène à me tourner vers vous, car vous êtes dans la fonction que vous occupez un acteur prépondérant du quotidien de vos administrés, de nos concitoyens, vous êtes un maillon puissant de confiance dans le personnel politique, dans l’avenir de nos institutions, et dans le lien social que vous contribuez à tisser jour après jour, mois après mois, année après année.
            Si je me tourne vers vous, Madame, Monsieur le maire, c’est pour requérir votre signature dans le cadre du débat politique dans lequel le pays s’engage. C’est une marque de confiance que j’attends de vous, un acte qui garantira à vos préoccupations d’être justement représentées dans ce débat. Mon objectif, vous l’aurez compris, est de recueillir 500 signatures au moins… Elles me permettront de porter un message simple mais clair; un message de vérité mais de respect; un message solidaire et puissant. Un message attendu par notre pays et par ces millions de familles dont on oublie les souffrances quotidiennes et desquelles la puissance publique s’est éloignée.
            Si vous m’accordez votre paraphe, je saurai porter cette idée forte, avec bien d’autres aussi déterminés que moi, et je le ferai également en votre nom.
            Je vous remercie par avance de bien vouloir marquer votre approbation en renvoyant le formulaire que vous trouverez ci-joint.
            Je vous prie d’accepter, Madame, Monsieur le maire, l’expression de mon plus profond respect.
            Eric CANTONA
            http://www.liberation.fr/politiques/...500-signatures
            sigpic

            Commentaire


            • #7
              En fait il s'agit d'un coup de pub

              http://www.lemonde.fr/politique/arti...;xtor=RSS-3208


              Commentaire


              • #8

                Patrick Lozès fait entrer l’homme africain dans l’Histoire

                Edmond de la Brique, lundi 16 janvier 2012 - 08:59



                En se présentant aux élections présidentielles françaises, Patrick Lozès fait entrer l’homme africain dans l’Histoire. Co-fondateur et ex-Président du Conseil représentatif des associations noires, le Béninois nous promet une campagne bruyante odorante et rythmée.

                Se présenter aux élections présidentielles d’une vraie Nation, qui plus est au suffrage universel, témoigne d’une maturité politique qui n’étonnera que les négationnistes du rôle positif de la colonisation. Dès juillet 2007 à Dakar, Nicolas Sarkozy le pressentait lorsqu’il conjurait son auditoire de croire que la part d’Europe inoculée en eux par le colon constituait un « appel à la raison et à la conscience universelle ».
                De grands progrès restent cependant à faire puisque que cet homme africain qui ne s’est jamais aliéné de démocratie de manière autonome, ne s’érige en homo politicus qu’en territoire français, alors qu’en Afrique, « Jamais l’homme ne s’élance vers l’avenir. Jamais il ne lui vient à l’idée de sortir de la répétition pour s’inventer un destin. » [1]
                Présidentielle 2012 : un enjeu de civilisation
                Le programme politique de Monsieur Lozès souffre naturellement de cette naïveté propre aux idéalistes et aux Noirs. Véritable cheval de bataille de sa candidature, la guerre contre la corruption et les professionnels de la politique : non cumul des mandats avec l’instauration d’un seul mandat renouvelable une fois, l’inéligibilité à vie des personnes condamnées pour des faits liés au maniement des deniers publics, la publication obligatoire des dépenses détaillées des ministères, des administrations centrales et des collectivités… Alors que la politique est justement une affaire de professionnels ! Notre pays ne peut prospérer que grâce au modèle de démocratie représentative qui est le nôtre, une démocratie dont les représentants sont justement des experts de la représentativité bien comprise.
                Laisser le destin de la France aux mains de n’importe quel outsider sorti d’on ne sait où sous le seul prétexte que les hommes d’expérience qui nous gouvernent sont frappés d’interdit mécanique ? Voilà qui nous conduirait à coup sûr au bord du gouffre sociétal et économique. Nos finances dévastées, notre économie moribonde, notre société infestée par l’individualisme consumériste, les minorités et les plus faibles d’entre nous pointés ensuite comme bouc-émissaires et jetés en pâture à la vindicte populaire et passés au fil de la violence légale. Non vraiment, aucun citoyen sensé ne saurait désirer cela.
                Mais comment en vouloir à Patrick Lozès ? Gérer les comptes d’un ministère ou d’une collectivité territoriale et diriger une Nation civilisée, voilà qui diffère des réunions d’anciens du village au son des tam-tams pour vérifier qu’aucun sac de millet ou bouquet de plumes d’autruche ne manque puis voter le sacrifice du touriste blanc au dieu de la pluie en guise de politique agraire.
                Malgré ces défauts de jeunesse et le fait d’utiliser le prétexte de la lutte contre l’abstentionnisme en guise d’exutoire d’un communautarisme exacerbé et stratégiquement contenu, Brave Patrie appelle les maires de France à donner leur signature à Patrick Lozès. En attirant à lui au premier tour les votes des négro-gauchistes et de nombre de quinquagénaires divorcées en mal de blacktoy, Patrick Lozès sera à sa manière l’un des artisans de la Victoire.

                Notes

                [1] Toujours ce brillant discours de Dakar du 27 juillet 2007, trop facilement réduit à une expression mal comprise et qui gagne véritablement à une lecture complète, tant pour la puissance du souffle épique qu’il dégage que pour sa lucidité confondante.
                http://bravepatrie.com/politique/pre...r-l-homme,1891
                sigpic

                Commentaire

                Chargement...
                X