Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Présidentielles 2017: Le Pen et le FN

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Le pseudo de Marine sur le compte Twitter :

    http://www.lemonde.fr/politique/arti...04_823448.html


    Juste au cas où vous croiseriez son compte sur Twitter.

    Anne Lalanne, Paul Bismuth, fdebeauce, même combat.

    Commentaire


    • le compte de marine lepen officiel c'est MLP ...

      je savais qu'ils avais un truc malsain ces poney O_o
      ne pas juger un homme d un simple regard apprend a le connaitre il deviendra ton ami(e), après il restera toujours des cons ...

      /!\ Les loli ont un truc en plus dans leurs truc en moins. /!\

      Commentaire


      • Je la savais en manque d'audience mais a ce point la...
        pour maitena biraben, le fn est le 1er parti de france et a un discours de verite. Envie de vomir.
        sigpic

        Commentaire


        • La réaction de Philippe Gildas sur BFMTV est idiote, "elle peut apprendre (...). Avant elle faisait les 'Maternelles', là ça change" ... ça date pour elle les maternelles et elle a souvent eu des invités politiques lorsqu'elle présentait le supplément.
          http://www.europe1.fr/medias-tele/ma...verite-2520041

          Je me demande si BFMTV va faire le buzz dessus toute la journée et comment ITélé va traiter le sujet .

          ps : pour l'instant j'arrive pas encore à me faire une opinion sur cette polémique, à savoir si elle a vraiment dit une connerie, si elle s'est mal exprimée ou si cette phrase est pour elle l'expression d'une partie des français. Faudra que je regarde un peu mieux le contexte.
          Dernière modification par linounette, 25 septembre 2015, 10h57.
          Come and play with us, Danny …for ever, and ever, and ever

          Commentaire


          • Biraben me semble très symptomatique de notre époque : rien n'est la faute de personne et reconnaitre ses torts est le pire des défauts.
            Elle me déçoit tellement!


            LE PLUS. Invitée de "L’instant M" sur France Inter, Maïtena Biraben a raté une occasion de s’expliquer sur ses dérapages et les audiences médiocres du "Grand Journal", préférant se retrancher derrière une attitude arrogante. Une stratégie que peine à comprendre notre chroniqueur Thierry de Cabarrus.

            Le moins que l’on puisse dire, c’est que Maïtena Biraben n’a pas arrangé ses affaires ce mercredi matin à "L’instant M" sur France Inter. Au lieu de reconnaître quelques évidentes maladresses, au lieu de la jouer profil bas au vu des scores d’audience du "Grand journal" depuis qu’elle en a pris les rênes le 7 septembre dernier, elle n’a pas hésité à clasher la radio publique et, globalement, tous ces médias qui ont osé la critiquer depuis trois semaines.



            Un nouveau bad buzz

            C’est non seulement une erreur tactique qui devrait entraîner un nouveau bad buzz dont elle n’avait pas besoin, mais aussi la démonstration d’un égo hypertrophié qui l’éloigne des réalités.

            Au point qu’à mon avis, ne sont pas si éloignées sa réaction méprisante et celle qu’affiche depuis quelques jours Nadine Morano qui, bien que responsable d’un dérapage raciste insupportable (la "race blanche"), refuse de faire son mea culpa.

            Alors certes, Maïtena Biraben n’est pas coupable d’une glissade aussi flagrante mais quand même ! Après avoir dit, contre toute réalité, que le Front national était "le premier parti de France", et pire, déclaré par deux fois qu’il tenait un "discours de vérité", après avoir refusé avec hauteur sinon de s’en excuser, du moins de s’en expliquer clairement, voilà qu’elle persiste et signe sur France Inter.

            Au lieu de calmer le jeu, elle a préféré, avec un incroyable manque de recul et de lucidité, cogner dur, reprochant aux uns (comme Jean-Michel Aphatie) de la trouver "sous-dimensionnée" et aux autres (comme le journal "Le Monde") de voir en elle l’incarnation d’une nouvelle ligne Bolloré sur Canal Plus.

            Bref, Maïtena Biraben n’aurait été coupable de rien, tout au plus victime, elle aussi, d’un "lynchage médiatique", pour reprendre les récents propos de Nadine Morano à propos de la polémique qu’elle a suscitée jusque dans son propre camp avec sa calamiteuse prestation à "ONPC".


            Des doutes sur son indépendance

            On aurait aimé que sur France Inter, l’animatrice de "LGJ" renonce enfin à sa posture de victime incomprise qui préfère le demeurer plutôt que d’envisager une quelconque responsabilité sur ce qui lui arrive, à savoir un vrai retournement des médias en sa défaveur.

            Alors, certes, comme elle dit, "ce n’est pas facile de travailler dans ce contexte" (la reprise en main de la chaîne par Bolloré. Pour autant, avoir accepté de travailler pour le milliardaire, après l’éviction des cadres de Canal Plus et l’étouffement des "Guignols" en crypté, ne pouvait que faire naître des doutes sur son indépendance.

            Maïtena Biraben préfère jouer la carte de l’ironie et du mépris quand elle dénonce l’attitude caricaturale des médias ("au mieux, Bolloré est dans mon oreillette, au pire, je n’ai pas de cerveau") alors qu’on attendrait plutôt d’elle la démonstration de son professionnalisme et de sa liberté éditoriale.

            Or, sur ce terrain, tout reste à faire, et ses explications sur la déprogrammation de Fabrice Arfi et Benoît Colombat pour leur livre "Informer n’est pas un délit" n’est pas convaincante.

            Elle dénonce "les peine-à-jouir"

            En réalité, Maïtena Biraben donne l’impression de se crisper face aux critiques, comme si elle était sûr d’avoir raison contre tout le monde. "Ce qu’on fait n’est pas indigne", se défend-elle. "C’est pas grave, je fais mon métier, c’est de l’artisanat", ajoute-t-elle avant de balancer dans une bouffée d’orgueil : "Tout va bien les gars, les audiences, elles vont revenir !"

            Alors, si l’on continue quand même de l’asticoter, comme Sonia Devillers sur "France Inter", elle s'énerve, prévient que de toutes façons, elle a "le soutien de la direction de Canal", qu’elle "fait le job" et se cabre carrément dans une posture pas très sympathique pour ses confrères :

            "Désolée, les peines-à-jouir, on a envie de le faire ["le Grand journal"] !"

            Décidément, si personne ne demande à Maïtena Biraben de se coucher devant les critiques, elle dispose, en tant que professionnelle de la communication, de toute une palette de réactions possibles.

            Gare au suicide médiatique à la Morano

            Mais au lieu de s’en servir, elle choisit volontairement la pire, la plus maladroite, la plus arrogante. Comme si personne n’avait le droit de mettre en doute sinon ses capacités, du moins ses résultats plutôt médiocres en termes d’audience.

            La preuve, ses derniers mots qui à l’évidence ne vont pas arranger ses affaires dans le petit monde de la télé et de ses commentateurs.

            Alors que l’animatrice de France Inter envoie le générique de son émission "L’Instant M", Maïtena Biraben balance quelques petites phrases bien senties et à l’évidence préparées, et qui en disent long sur sa colère et son incapacité à se remettre en cause :

            "J’ai grandi face au mépris et donneurs de leçon", commence-t-elle en expliquant que "c’est ici", à France Inter, qu’elle a eu à subir "la plus grande expression du mépris" (de la part de Patrick Cohen et de Charline Vanhoenacker).

            Elle choisit alors de se retrancher derrière "les salariés de Canal" qui sont inquiets pour conclure avec un pseudo panache mêlé d’arrogance :

            "Que faire pour ne pas essuyer votre mépris ? Il faut démissionner ? Sûrement pas !"

            C’est dit. Reste à savoir si, avec à peine 500.000 téléspectateurs, Vincent Bolloré la soutiendra encore longtemps.

            Pour notre part, nous ne lui souhaitons pas la même mésaventure que Nadine Morano qui, à force de s’être crue protégée par Nicolas Sarkozy, a fini par prendre le melon et perdre toute conscience des réalités. Jusqu’au suicide médiatique.
            http://leplus.nouvelobs.com/contribu...nce-inter.html
            sigpic

            Commentaire


            • Marine Le Pen refuse d’aller à l’émission « Des paroles et des actes » sur France 2
              http://www.lemonde.fr/politique/arti...04_823448.html


              Super! Tout le monde est content!
              La diva peut se poser en victime du système et complaire à ses ouailles
              Ses deux adversaires n'ont pas à contrer ses arguments, c'est moins de boulot!

              Y'a que Pujadas qui doit tirer la gueule, lui qui se régalait à l'avance de l'audience.
              sigpic

              Commentaire


              • Qu'est ce que je disais il y a quelques semaines : la LePen c'est une poule mouillée. Les médias lui offrent une tribune permanente, à elle et ses minions (pour exemple je dois entendre le Philippot baver ses conneries au moins une fois par jour a la radio). Tant qu'elle peut aboyer à la cantonade, sa mâchoire prognathe héritée du père en avant, tout va bien. Mais opposez lui des contradicteurs et elle se liquéfie.

                Même moi avec mon esprit de l'escalier (voir Diderot) je pourrais aisément la faire bafouiller.
                Je ne sais plus quelle journaliste de matinale (France info, radio classique, France musique, ...) lui avait tenu la dragée haute pendant prés d'un quart d'heure d’interview il y a plusieurs mois. Il suffit de pas avoir peur d'elle et de la coincer dans ses contradictions, exiger d'elle des réponses qui ne se perdent pas dans la langue de bois. La journaliste en question lui posait des questions simples, et l’interrompait quand l'aboyeuse commençait a digresser "ce n'est pas la question que je vous ai posée, refusez vous de répondre ? Attendez a ma question un simple oui ou non suffirait, pourquoi changez vous de sujet ? Non nous ne parlons pas de François Hollande, nous parlons de votre programme, concrètement..."
                L'autre fulminait très netement et sortait n'importe quoi. Elle se donnait une contenance avec son habituel faux ricanement "hohoho, mais bien sur, hohoho, vous n'avez rien compris et moi tout, hohoho" typiquement troll.
                Ça a été un massacre (bizarrement personne n'en à parlé). Le point d'orgue ayant été la claque-dans-sa-gueule de fin de la part de la journaliste, suite a une sentence pompeuse de la blondasse :
                LePen :"gnagnagna, Europe, hollande, Sarkozy, étrangers, Taubira, foutre dehors, gna gna gna"
                Journaliste : " "ça c'est vous qui le dites, merci bonne journée"

                Si elle aime tant parler, qu'elle explique un peu clairement à quoi sert son micro parti Jeanne.
                sigpic
                "Le plus bel hommage que nous puissions rendre à un auteur n'est pas de rester attachés à la lecture de ses pages, mais plutôt de cesser inconsciemment de lire, de reposer le livre, de le méditer et de voir au-delà de ses intentions avec des yeux neufs."
                Charles Morgan

                Commentaire


                • C'est pas Anne-Sophie Lapix?
                  Les journalistes radio et TV sont bien trop polis à mon gout (Pujadas, surtout). Il suffirait de lui répondre avec la même morgue que la sienne et elle en serait soufflée tant on lui déroule le tapis rouge à chaque fois. Il faut dire que quand on invite La Le Pen, c'est le spectacle et l'audience assurés.

                  Vous vous souvenez des dernières fois à DPDA (l'emission de Pujadas) quand elle avait fait sa princesse et refusé de débattre avec Melenchon qui ne faisait pas assez de voix pour elle? Le pire avait été quand elle avait récusé Martin Schultz comme contradicteur. Elle avait vraiment les foies d'avoir des faits objectifs à commenter.

                  Quand elle a humilié (et s'est faite remettre à sa place ensuite) devant les députés européens en le traitant de Vice-chancelier de Merkel, j'ai eu vraiment honte que ce soit une élue. Ce qu'il y'a de sûr c'est que son égo est de premier choix.
                  sigpic

                  Commentaire


                  • Envoyé par Giromu Voir le message
                    C'est pas Anne-Sophie Lapix?
                    A ma connaissance, on la voit dans C à vous sur France 5. Je ne sais pas pour les radios.



                    Quand elle a humilié (et s'est faite remettre à sa place ensuite) devant les députés européens en le traitant de Vice-chancelier de Merkel, j'ai eu vraiment honte que ce soit une élue. Ce qu'il y'a de sûr c'est que son égo est de premier choix.
                    Au cas où certains n'auraient pas compris de qui il s'agit, c'est Hollande que Le Pen avait voulu humilier. Des applaudissements ont suivi la réponse de Hollande.


                    D'après une ancienne énarque, la médiocrité de la formation de l'ENA ferait indirectement le jeu du FN :

                    http://www.telerama.fr/idees/l-ena-e...ime=1445531753

                    Commentaire


                    • Actu chargée au FN, dans le genre journée pourrie!

                      Aymeric Chauprade, ex gourou ès relations internationales et mouillé dans l'affaire trouble d'Air cocaïne démissionne avec fracas, accusant la Le Pen d'être "aux ordres" de Philippot
                      http://www.liberation.fr/france/2015...-le-fn_1412368

                      Walleyrand de St Just (snif! Pourquoi l'homonyme du grand Louis Antoine est il au FN?) clashe Booba
                      http://generations.fr/news/coulisse/...oque-de-booba-

                      ("tu veux détrôner le duc, tu vas t'la prendre dans l'uc" disent les subtiles paroles d'une de ses chansons)

                      et présente une affiche FN...dont la modèle, étudiante en médecine, a déclaré en 2012 que le Sida n'existait pas...
                      http://www.lepoint.fr/politique/a-un...&xtnp=1&xtcr=8

                      Le plus beau pour la fin: Marine propose d'éradiquer les bactéries qui ne viennent pas de l'UE. Parce que les microbes pas de chez nous, on les connait (TM Thierry Roland dans les Guignols)
                      http://www.lepoint.fr/politique/quan...1980603_20.php

                      Non, ça vient pas du gorafi!
                      Dernière modification par Giromu, 10 novembre 2015, 21h14.
                      sigpic

                      Commentaire


                      • On ne peut pas avoir Pujadas tous les jours :

                        http://www.bfmtv.com/politique/marin...ct-931342.html
                        http://www.lesinrocks.com/2015/11/ne...-france-inter/

                        Commentaire


                        • Et comme d'habitude, le petit rictus "votre emission est donc un tribunal, hohoho, on a bien compris, hohoho, ...". Un troll.
                          Vous vous souvenez sans doute de ces trolls sur les forums, qui semaient la zizanie puis quand un modérateur leur tombait dessus: "non mais, hohoho, je vous testais en fait, hohoho, c'était de l'humour, hohoho, je vous ai bien eus, hohoho".

                          Bref LePen = Troll.

                          Faudrait faire ça pour tous les autres aussi.
                          Il n'y avait pas une histoire à une époque d'un logiciel mis au point capable de faire du fact cheking quasi instantané ?
                          sigpic
                          "Le plus bel hommage que nous puissions rendre à un auteur n'est pas de rester attachés à la lecture de ses pages, mais plutôt de cesser inconsciemment de lire, de reposer le livre, de le méditer et de voir au-delà de ses intentions avec des yeux neufs."
                          Charles Morgan

                          Commentaire


                          • Je sais pas. Je note par contre que son départ du plateau est très peu relayé dans les journaux. Pour une "opprimée" dont tout le monde veut la peau, c'est étonnant!
                            Perso, je suis surpris par Patrick Cohen, qui est pas le plus agressif des journalistes. Qu'elle le prenne sur ce ton, c'est dire si son disque se raye dès qu'elle peut pas déblatérer son programme habituel.
                            Dès qu'on la met en difficulté, elle se barre. Dès qu'il y'a un truc non prévu, elle se barre. C'est vachement rassurant de l'imaginer présidente, vous imaginez? Dès que c'est pas dans son emploi du jour, elle panique.

                            Mais bon, elle plait aux paranos de tout poil et à ses fans qui lui pardonnent toutes ses lachetés qui ne seraient que de la guerilla pour saboter le système (la preuve : elle coule l'Europe de l'intérieur en prenant son argent comme députée!!!)

                            Sinon, son ami Walleyrand de St Just le mal nommé propose de mettre la Seine St Denis sous tutelle car ce serait la cause des communistes si on y trouve des djihadistes tarés et des salafistes cinglés...Vi vi vi. J'adore leur monde en noir et blanc, où il suffit de dire "au boulot" pour que des problèmes d'une complexité inouie se règlent par magie.
                            sigpic

                            Commentaire


                            • Robert Menard cherche du monde pour son revival de la Milice!!!
                              https://twitter.com/RobertMenardFR/s...33580062285824

                              Une première en France? Mon bon Robert, d'autres y'avaient pensé avant toi!


                              Sinon, Marion trouve le planning familial trop politisé et veut lui couper les subventions. On voit bien qu'elle a toujours pété dans la soie avec Grand papy!
                              http://leplus.nouvelobs.com/contribu...es-femmes.html

                              Et après, ça vient prôner représenter "le peuple".
                              sigpic

                              Commentaire


                              • C'est pas chez Marion qu'on pense que pour faire baiser le chômage il faudrait que la femme reste a la maison ?
                                sigpic
                                "Le plus bel hommage que nous puissions rendre à un auteur n'est pas de rester attachés à la lecture de ses pages, mais plutôt de cesser inconsciemment de lire, de reposer le livre, de le méditer et de voir au-delà de ses intentions avec des yeux neufs."
                                Charles Morgan

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X